Accueil » Comme les poutinistes, Macron demande à l’Ukraine de céder une partie de son territoire à la Russie

Comme les poutinistes, Macron demande à l’Ukraine de céder une partie de son territoire à la Russie

par Aymeric Belaud

Le président français Emmanuel Macron aurait évoqué avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky la possibilité que l’Ukraine fasse des concessions territoriales et diplomatiques en faveur de Vladimir Poutine et de la Russie afin de trouver une issue au conflit.

Une proposition qui fait grand bruit et qui ne plait pas aux ukrainiens. Il y a de quoi ! C’est comme si la Grande-Bretagne en 1916 avait demandé à la France de laisser l’Alsace et la Lorraine à l’Allemagne pour que la guerre se termine !

Jugeant la proposition d’Emmanuel Macron irrecevable (à raison), Volodymyr Zelensky a estimé que plutôt que de permettre à Vladimir Poutine de « sauver la face », elle lui donnerait  raison et confirmerait le narratif propagandiste du Kremlin.

« Il ne faut pas chercher une porte de sortie pour la Russie, et Macron le fait en vain » adéclaré le président ukrainien. « Je sais qu’il voulait obtenir des résultats dans la médiation entre la Russie et l’Ukraine, mais il n’en pas a eu. » Il n’en aura sans doute jamais, malgré ses piètres mises en scène relayés sur les réseaux sociaux.

Avec cette proposition, Emmanuel Macron ridiculise la France. Alors que notre pays pourrait être le leader du monde libre en Occident, il prend en réalité le contrepied de nos partenaires et de nos valeurs et laisse volontairement la place à la Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.

Si pendant les élections Emmanuel Macron apparaissait aux yeux de certains comme un défenseur de l’Europe et des valeurs occidentales, il n’en est plus rien. En réalité, il fait les mêmes propositions que la fausse droite poutiniste qui parlait déja de céder des territoires ukrainiens à la Russie au début de la guerre, si ce n’est avant même 2014 pour les plus kremlinophiles. Il n’y a de toute façon rien à attendre d’un président qui expliquait en 2019 que l’OTAN était en état de « mort cérébrale ».

Il n’y a qu’une seule issue possible à cette guerre : la Russie doit se retirer des territoires ukrainiens qu’elle occupe et où son armée perpètre des crimes de guerre. Nos partenaires polonais, baltes, finlandais et moldaves l’ont compris : ils savent que sans cela ils pourraient être les prochains sur la liste de l’impérialiste néo-soviétique Poutine.

You may also like

27 commentaires

Gerard 16 mai 2022 - 4:32

Il est incorrect de comparer la guerre en Ukraine avec les guerres mondiales précédentes qui ne connaissaient pas l’arme nucléaire jusqu’en 1945.
Il existe plusieurs issues possibles à la guerre et prétendre le contraire est irréaliste.
Le pire peut parfaitement arriver comme cela est évoqué par Zelensky, la Russie et la CIA.
Seuls les Media et politiciens incompétents ou irresponsables prétendent le contraire.
Les USA ont lâché la bombe atomique sur le Japon par deux fois pour assurer leur victoire et épargner leurs propres soldats.
Si l’Ukraine prenait une bombe, je ne crois pas que l’OTAN riposterait car cela serait suicidaire.
J’ajouterais que le tracé hasardeux de plusieurs frontières faites il y a un siècle sont la cause de plusieurs conflits.
La population de l’Est de l’Ukraine est russophone, elle est ignorée par l’Ouest et l’Ukraine ce qui a causé l’échec des accords de Minsk II. Quand on veut mettre un terme à un conflit il faut commencer par comprendre votre adversaire cela relève du cours élémentaire.

Répondre
Nicolas Lecaussin 16 mai 2022 - 5:50

La folie de Poutine pourrait effectivement le pousser à utiliser l’arme…même si ce serait difficile, le pays est voisin.. La population russophone ne veut pas des Russes comme le montre Kharkyv qui est à 75 % russophone..pour le reste, voir nos précédents articles..
NL

Répondre
Daniel 1945 16 mai 2022 - 9:14

La France c’est ridiculisée toute seule en relisant Macron.

Répondre
Gerard 16 mai 2022 - 5:40

Quelle était l’opinion des Russophones de l’Est de l’Ukraine avant la guerre?
Le 1er tour des élections de 2019 a placé le candidat pro russe en tête dans le Donbas.
Plus de 700.000 passports Russes ont été attribués à des Ukrainiens du Donbas.
Début de guerre civile en 2014 (massacre Odesa) qui s’est poursuivie pendant 8 ans avec 14000 morts. Ce sondage récent qui exclut les régions du Donbas et de la Crimée montre que la population était très partagée:
https://www.iri.org/wp-content/uploads/2022/02/FOR-RELEASE-2021-November-Survey-of-Residents-of-Ukraine_ENG.pdf
Depuis le début de la guerre, de nombreux témoignages d’ Ukrainiens pro-russe montre que la population Ukrainienne de l’Est est partagée. L’Armée Ukrainienne pourchasse ses citoyens qui aident l’Armée Russe.

Répondre
Nicolas Lecaussin 17 mai 2022 - 5:36

Si vous faites confiance aux sondages et aux élections organisées par les mafieux russes dans ces territoires…On voit d’ailleurs que des villes comme Kharkyv qui sont à 75 % russophones ne veulent pas céder aux Russes !
NL

Répondre
Gerard 16 mai 2022 - 6:06

Ce sondage en Ukrainien réalisé juste avant la guerre montre que 54% des Ukrainiens de l’Est du pays (cf carte Схiд p.2/11) étaient contre l’intégration à l’OTAN. (p.5/11)
Dans cette même région (Схiд), l’adhésion à l’UE n’est pas majoritaire. (p.7/11)

https://ratinggroup.ua/research/ukraine/dinamika_vneshnepoliticheskih_orientaciy_16-17_fevralya_2022.html

Répondre
Nicolas Lecaussin 17 mai 2022 - 5:35

Ca n’a rien à voir avec l’OTAN..De toute façon, un sondage n’est fait par région mais pour tout le pays. L’ALL et la France s’était opposé en 2008… pour faire plaisir à la Russie. Malheureusement, on voit ce qui s epasse maintenant…
NL

Répondre
Gerard 17 mai 2022 - 3:22

Ces deux sondages Américains et Ukrainiens ne sont pas organisés par des pro-Russes.
Si les élections présidentielles, les passports et les sondages récents montrent que l’Est de l’Ukraine était défavorable à l’OTAN et l’UE vous n’avez rien de factuel pour prétendre le contraire.
La majorité de la population ayant fui, cela ne va pas dans votre sens.
Traduction de la question: « Si un référendum sur l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN avait lieu aujourd’hui, comment voteriez-vous ? »
Le résultat est donné au niveau de chaque région.
Est: « Contre »: 54%
En 2008, l’Allemagne et la France ont permis de repousser la demande de George W Bush pour l’Ukraine à l’OTAN et ainsi de préserver la paix. Malheureusement depuis, l’Ukraine n’a pas choisit la neutralité et cela a entrainé l’invasion comme cela était annoncé en 2008 par la Russie.

Nicolas Lecaussin 18 mai 2022 - 5:08

Justement, la paix n’a pas été préservée, Poutine a envahit deux fois l’Ukraine. J’avoue que je suis de plus en plus perplexe de voir qu’il existe encore des personnes pour trouver des « justifications » ou des « explications » alors qu’un pays souverain et indépendant est attaqué et détruit par cette crapule de Moscou qui, en plus, est en train de provoquer une crise alimentaire mondiale. L’héroïsme des Ukrainiens sera enseigné dans les écoles françaises aussi.

Duhamel 19 mai 2022 - 8:10

Mr MAcron vous n’avez pas à proposer à Poutine ce qui ne vous appartient pas ,Pourquoi ne donnez vous pas la Bretagne ou l’Alsace à Poutine .?

Répondre
REMI 16 mai 2022 - 10:37

Si L’Angleterre demandait le rattachement de la Bretagne à son pays ?
Si l’Allemagne demandait le rattachement de l’Alsace et la Lorraine à son pays ?
• Que ferait le brillant géostratégie monsieur MACRON, arbitre de l’Univers ?

Répondre
yves GAUTRON 16 mai 2022 - 5:06

Cher Rémi , la Bretagne n’a jamais été anglaise . La Catalogne et le Pays Basque à l’Espagne , la Corse , la Savoie à l’Italie et Paris au Qatar tant que vous y êtes !

Répondre
REMI 22 mai 2022 - 7:56

Oui vous avez raison dans votre raisonnement logique… Mais aujourd’hui… Où est la logique…?
Tout est possible, même l »improbable qui devient un jour une réalité en dehors de toutes logiques….
Tel est mon raisonnement simple, mais où j’envisage la folie de nos dirigeants avec les moyens politiques, sociologiques, culturels, économiques, historiques, militaires, géopolitiques dont ils disposent …
Voilà très simplement mon approche, qui à première vue, est une vision absurde et pourtour, soyons simple : L’absurdité n’est elle pas la grande conquérante du moment où tout est possible et le contraire également… ?
En politique, il faut prévoir les couts les plus improbables…. Cela évite beaucoup de problèmes..!
Je ne cherche pas à vous convaincre, mais simplement à vous développer une logique improbable … et pourtant ….?

Répondre
Duhamel 17 mai 2022 - 11:47

Et pourquoi l’Algerie ne réclamerait elle pas la Région ProvenceAlpes coûte d’Azur où réside une très forte population maghrébine ……..LOL
Quoique dans l’avenir !!!!!!!

Répondre
Bourgeois 16 mai 2022 - 4:32

Je croyais que l’IREF était un institut de recherches économiques et fiscales.
Or, depuis plusieurs trimestres, les auteurs traitent de questions spécifiquement politiques et géopolitiques ; sans avoir en vérité les compétences et l’expérience requises et sans aucune valeur ajoutée par rapport à des publications spécialisées dans ces domaines requérant une solide culture générale et un recul historique faisant manifestement défaut à un auteur comme Monsieur Aymeric Belaud.
Il est dommage que Monsieur Nicolas Lecaussin, plus âgé, contribue lui-même à ce désordre rédactionnel.
De tels errements sont une preuve de manque de jugement et d’humilité intellectuelle nuisant gravement à la réputation de l’IREF.

Répondre
Nicolas Lecaussin 17 mai 2022 - 5:42

Bonjour, nous sommes fiers d’avoir écrit il y a des années sur le régime criminel d ePoutine. . Ainsi que sur l’économie russe. L’actualité nous donne raison, je ne vois pas quels seraient les errements..
Cordialement

Répondre
yves GAUTRON 16 mai 2022 - 5:03

Cher Monsieur Belaud , vous n’étiez même pas à l’état de projet que des gens que vous insultez en les traitant de « fausse droite poutiniste  » se battaient contre les Soviets et pas seulement à nos frontières orientales . Que Poutine soit un homme exécrable n’empêche pas le fait que l’Ukraine de Zelensky n’est en réalité que celle de Nikita Kroutchev .et qu’il serait bon qu’un certain nombre de redécoupages territoriaux s’organisent sous l’égide de l’ONU … Et puis je vous rappellerai que dans tous les pays du Pactes de Varsovie ce n’était pas Poutine qui écrasait les Peuples mais de bons communistes polonais , roumains , yougoslaves , etc …Ils ont bien profité du système alors un peu de pudeur

Répondre
Nicolas Lecaussin 17 mai 2022 - 5:40

Votre courte analyse est un « peu » biaisée… Sur l’Ukraine, on en a déjà écrit…pour le Pacte de Varsovie, je vous rapp juste ces ces pays étaient occupés par les Soviétiques qui leur ont imposé le régime communiste. Le criminel Poutine est un ancien lietenant-colonel du KGB qui a d’ailleurs fait une partie de sa carrière en Allemagne de l’Est
NL

Répondre
Duhamel 17 mai 2022 - 11:51

Réponse à Mr Gautron .Vous étiez sûrement trop jeune pour avoir vécu la révolte de Budapest qui ne voulait plus être aux ordres de Moscou et qui fut écrasé par les chars russes .

Répondre
AlainD 16 mai 2022 - 10:26

Quelle mouche l’avait piqué pour inventer pareille proposition ? Les provençaux diraient que Macron « déparle »…

Répondre
Gerard 19 mai 2022 - 4:28

Mr Lecaussin votre perplexité vient du fait que vous semblez ignorer les ressorts de cette invasion certes non justifiée mais qui s’explique. Il n’y a pas de surprise, sauf a ne pas suivre le fil de l’histoire et ne pas chercher à comprendre pourquoi les extremes ont commencé par s’entretuer à Odesa sans intervention des Russes.
Une analyse de fonds faite par les Allemands en 2019 montre que l’ignorance volontaire par le gouvernement Ukrainien des Ukrainiens russophones du Donbas est à l’origine de l’échec des accords de Minsk.
En ignorant les ressorts de l’adversaire et en attisant la haine, vous ne rendez pas service à l’humanité ni à la paix.
La Russie ne va pas disparaitre et seuls les fous souhaitent l’escalade.

Répondre
Nicolas Lecaussin 19 mai 2022 - 6:32

Accordez-moi la clause de celui qui connaît un peu les Russes et Poutine…Ca fait beaucoup d’invasions qui s' »expliquent ». L’important c’est de se débarrasser de cette crapule qui est en train d’enfoncer encore plus la Russie…

Répondre
Duhamel 22 mai 2022 - 10:51

Allons Mr Macron ,pourquoi voulez vous donner un morceau de l’Ukraine à la Russie ?,,,les Ukrainiens n’étant pas d’accord ,je vous propose de donner la Corse ou laBretagne ou la région PACA !!!!!!

Répondre
gali 22 mai 2022 - 12:35

Je suis également déçu que l’IREF prenne ainsi position jusqu’au-boutiste. La politique extérieure de la France est une suite infernale de méprises et d’échecs et sa médiation est à la limite du ridicule; cependant, rechercher des solutions pour faire cesser un inutile carnage est une ouverture de l’esprit vers un compromis. Gandhi disait que sa longue lutte pour la liberté lui avait appris appris la beauté du compromis.

Répondre
Nicolas Lecaussin 23 mai 2022 - 5:24

Si défendre la souveraineté face à l’agression c’est une position « jusqu’au-boutiste »…
NL

Répondre
gali 23 mai 2022 - 1:09

On peut malheureusement avoir une position « jusqu’au-boutiste » en défendant une juste cause et y conduire à la ruine toute une population.

Répondre
Nicolas Lecaussin 24 mai 2022 - 6:34

essayer de sauver une population…

Répondre

Laissez un commentaire