Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Bonne nouvelle ! L’IS (impôt sur les sociétés) baisse un peu partout dans le monde

Bonne nouvelle ! L’IS (impôt sur les sociétés) baisse un peu partout dans le monde

par
543 vues

Le think tank américain Tax Foundation vient de publier son rapport annuel sur l’imposition des sociétés dans le monde. Voici les principales conclusions.

  1. Le taux moyen de l’impôt sur les sociétés a diminué dans toutes les régions du monde depuis 1980 jusqu’à aujourd’hui (voir le graph. plus bas). De 40 % en moyenne dans les années 1980, il est aujourd’hui de 23 % (en moyenne).
  2. Les pays où les taux d’IS sont le plus élevés sont les Comores (50 %), Porto Rico (37,5 %) et le Suriname (36 %), ceux où les taux sont le plus bas sont la Barbade (5,5 %), le Turkménistan (8 %) et la Hongrie (9 %).
  3. La moyenne d’IS, calculée dans 181 pays, est de 23,45 %. L’Asie a le taux moyen régional le plus bas, à 19,80 pour cent, tandis que l’Amérique du Sud a le taux légal moyen régional le plus élevé, à 28,38 pour cent. Cependant, pondéré par le PIB, l’Europe a le taux moyen régional le plus bas, à 24,49 pour cent, et l’Amérique du Sud, le plus élevé, à 32,65 pour cent.
  4. Le taux moyen des États membres de l’UE est de 21,13 % et de 23,73 % dans les pays membres de l’OCDE.
  5. Plus de 140 pays ont déjà convenu d’un impôt minimum mondial de 15 %, dans le cadre de l’accord fiscal de 2021 coordonné par l’OCDE.
  6. Avec un taux à 25.83 %, la France se situe au-dessus de la moyenne européenne.

On ne peut que se réjouir de cette baisse moyenne de l’IS en espérant qu’elle ne s’arrêtera pas là et que les autres impôts prendront le même chemin. L’IREF est résolument pour la concurrence fiscale et ne cesse de démontrer que la baisse des impôts, des taxes et des dépenses publiques est le moyen le plus sûr pour relancer la machine économique. La France en a bien besoin.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire