Tuesday, January 18, 2022
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Eric Ciotti reprend la proposition de l’IREF : une flat tax à 15 %

Eric Ciotti reprend la proposition de l’IREF : une flat tax à 15 %

par Adélaïde Motte

On le connaît comme le député sudiste anti-immigration, il veut être le candidat libéral. Éric Ciotti, dans le cadre de sa candidature à la primaire LR, propose la suppression de l’impôt sur l’héritage et la défiscalisation des donations, la réduction de la fiscalité sur les entreprises, la diminution des strates administratives territoriales pour ne garder que les communes et cinquante provinces et la suppression de 250 000 postes de fonctionnaires en cinq ans. Mais surtout, il propose la mise en place d’une flat tax avec un taux unique de 15% pour tous les ménages.

Cette dernière proposition est la plus importante. Alors qu’aujourd’hui, un Français sur deux ne paie pas d’impôt sur le revenu, elle permettrait à chacun d’être directement concerné par les politiques gouvernementales. Quant à ceux qui ont le malheur de « gagner trop », ils ne vivraient plus dans la crainte de l’impôt progressif et pourraient investir dans des entreprises ou dans l’immobilier.

Cette flat tax, couplée aux autres propositions comme la suppression des 35 heures ou la diminution de la dépense publique, peut faire d’Eric Ciotti un candidat crédible pour la droite. Reste cependant à surveiller le reste de son futur programme.

You may also like

3 commentaires

Edmond BURKE septembre 23, 2021 - 5:59

Eric Ciotti donne quelques propositions libérales
C’est une très bonne nouvelle, en effet. Mais qu’en est-il de l’ISF transformé en IFI par Monsieur MACRON? Messieurs FILLON, JUPPÉ et SARKOSY avaient promis sa suppression.

Répondre
Guy-André Pelouze septembre 23, 2021 - 2:10

Eric Ciotti reprend la proposition de l’IREF : une flat tax à 15 %
« Cette dernière proposition est la plus importante. Alors qu’aujourd’hui, un Français sur deux ne paie pas d’impôt sur le revenu, elle permettrait à chacun d’être directement concerné par les politiques gouvernementales. Quant à ceux qui ont le malheur de « gagner trop », ils ne vivraient plus dans la crainte de l’impôt progressif et pourraient investir dans des entreprises ou dans l’immobilier. »
En effet nous devons laisser les Français investir ce qui signifie ne plus les exposer à la spoliation fiscale. Car ce que le choix des Français fait, du plus petit investisseur au plus gros, l’état est incapable de le reproduire.
L’économie des choix individuels est gagnante mais elle suppose la concurrence et une taxation raisonnable. Il est urgent de diminuer les PO et donc la DP.

Répondre
Gandin décembre 2, 2021 - 11:43

Eric Ciotti reprend la proposition de l’IREF : une flat tax à 15 %
Je voudrais signaler à tous que cette flatax va faire payer beaucoup plus d’impôts aux gens qui déclarent entre 20000 et 40000 euros. Et beaucoup moins d’impôts à ceux qui déclarent 70000 euros et plus. Une véritable spoliation des petits salaires. Lecteur prenez vos calculettes…

Répondre

Laissez un commentaire