Accueil » Bonne nouvelle : l’inspection du travail n’arrive pas à recruter !

Bonne nouvelle : l’inspection du travail n’arrive pas à recruter !

par Aymeric Belaud

France 3 Centre Val de Loire s’inquiète. En effet, la France connaît une pénurie de candidats. Et cela touche également… l’inspection du travail ! Selon un rapport de la Cour des comptes de 2020, l’organisme manque d’effectifs dédiés aux contrôles, « ce qui entrave sa mission ». Il manquerait actuellement plus de 300 inspecteurs du travail. En Centre-Val-de-Loire, sur 67 inspecteurs du travail, 27 feront défaut d’ici la fin de l’année. Les causes selon cet article et les inspecteurs interrogés à cet effet? Un métier ingrat mal considéré qui entraîne un manque d’attractivité.

Certains inspecteurs estiment qu’il « faut pousser des portes toute la journée pour faire des contrôles, et souvent sans être bienvenu ». Et pour cause ! Rien qu’à lire les témoignages de l’article, on sent le parti pris des inspecteurs contre les entreprises. « Le code du travail est là pour rééquilibrer la relation entre employeur et salarié, qui est inégale » dit une inspectrice de Touraine.

Les entreprises craignent comme la peste la venue de l’inspection du travail, tant les méthodes de l’organisme d’Etat peuvent être parfois vicieuses. Son acharnement contre les entreprises durant la pandémie, attisé par la ministre Elisabeth Borne, en est une preuve.

Cette baisse du nombre d’inspecteurs du travail est une bonne nouvelle pour les entreprises françaises, et plus particulièrement pour celles de la région Centre. Maintenant, l’Etat devrait prendre conscience de la nécessité d’alléger et de simplifier considérablement le code du travail qui entrave à la pérennité entrepreneuriale et à la création de richesses.

Pour que notre pays retrouve un dynamisme économique, et réduise sa dette, il faut une réelle réforme du périmètre de l’Etat. Elle passe bien évidemment par une baisse de la dépense publique, et par la suppression d’un certains nombres de postes fonctionnaires. L’inspection du travail pourrait être l’un des premiers corps de fonctionnaires à viser.

You may also like

9 commentaires

LAURENT46 26 février 2022 - 6:20

Ils trouveront bien les derniers de l’ENA, de Science Po ou des Mines quelques fainéants juste bon à se promener à travers la République pour « emmerder » les entreprises et pour leur assurer un revenus . Prenez exemple sur l’Ineris qui sait bien faire ce genre de choses.

Répondre
Verdun 26 février 2022 - 9:21

Il faut une baisse des charges indexées sur le rapport entre actifs et inactifs et du protectionnisme.

Pour le moment on table sur une augmentation éfreinee de la masse de consommateurs de plus en plus précarisés et des importations.

Bien à vous

Répondre
Obeguyx 26 février 2022 - 9:41

Enfin une bonne nouvelle. Ca me donnerait presqu’envie de recréer une entreprise. Si un politique pouvait mettre un terme à cette institution qui relève plus du « gestapisme » que des bonnes « moeurs », j’en serais ravi.

Répondre
Rémi 26 février 2022 - 10:49

INSPECTEUR DU TRAVAIL = « C’est le prêtre qui vous parle du mariage »….

Un inspecteur qui contrôle des entreprises dont ils n’ont pas l’expérience en tant que créateur ou gestionnaire… Ils n’en sont pas capables pour la plupart, ou ils sont d’anciens dirigeants qui ont échoué et qui comprensent ou se vengent de leurs échecs au nom de leurs EGOS…A accomplir. !

Oui, « un prêtre qui vous parle du mariage » … qui contrôle et impose de manière technocratique sans en comprendre le fondement de leurs propres gesticulations…

D’expériences, en 45 ans de carrière j’ai pu « éprouver » l’inconsistance de ses « fonctionnaires » dont je me suis toujours imaginé la taille de leurs « cerveaux professionnels » et j’ai pensé aux rats… En ayant eu à supporter des constatations totalement illusoires et souvent sans vision opérationnelle et raisonnements (si on peut parler de capacité de raisonner sur des Textes administratifs totalement hermétiques)

Peut-on parler « d’accompagnateurs » des entreprises… ? D’expériences multiples je dis haut et Fort : NON… Car dans les faits il s’agit de « prêtre qui vous parle du mariage » qui se considèrent comme des gardiens-protecteurs des « Évangiles » sans avoir fait le « grand séminaire » avec les expériences concrètes…

De plus, pour se protéger de leurs incohérences et faiblesses, ces « prêtres » sont souvent syndiqués à la CGT… Ce qui est la démonstration de leurs « consistances » professionnelles…

Répondre
Duhamel 26 février 2022 - 12:43

Les sanctions économiques c’est du Pipo .Les pays occidentaux ,tout au moins la mafia Bruxelloise est bien trop attachée au POGNON . D’ailleurs la première chose à faire aurait été de demander à toutes les entreprises européennes travaillant en Russie , de fermer leur représentation et de bloquer toutes les importations et exportations !!!!C’est de l’hypocrisie.
Pour que Poutine s’arrête à l’Ukraine ,il faudrait envoyer des militaires européens et leur équipement dans tous les pays aux frontières de la Russie ; Et envoyer , comme MAcron le fait ,300 *bidas * en Roumanie c’est une blague pourfaire rire Poutine .

Répondre
Husson 26 février 2022 - 5:54

L’Etat est incapable de faire la part des choses. Soit il contrôle comme la Cour des Comptes et cela ne sert à rien puisque ses rapports sont classés verticalement direction la poubelle, soit il agit comme l’Inspection du Travail avec des inspecteurs formés par la CGT ou Sud pour bouffer du patron, ce salaud qui exploite les ouvriers. Pourtant, quoi que vous en pensiez, le contrôle est indispensable car la fraude participe à la construction de nos déficits.

Répondre
montesquieu 27 février 2022 - 9:15

Bonne nouvelle. Des Hidalgo en moins!

Répondre
JR 27 février 2022 - 10:35

Bonjour, dans cette profession comme pour dans l’enseignement, ce que je prône depuis des décennies, c’est le fait d’avoir officié dans le monde du privé jusqu’à l’âge de 40 ans, avant de pouvoir distiller un quelconque enseignement ou d’entrer au service de l’état. Le monde du travail en serait grandement simplifié et plus efficient, au lieu de voir des « petits juges gauchistes accusateurs » défilés et vous faire perdre votre temps. C’est à l’image des petits macronistes de service, en déclin à 80 km/h avec des malus à 40 000 €, en déclin énergétique, qui défilent à la télé…🤢 pour faire la morale aux citoyens. Les contribuables passent 7 mois pour payer les impôts que l’état jette immédiatement par les fenêtres. C’est le chao, la chute libre de la France (3 ème à 7 ème puissance mondiale) dans tous les domaines, mais ils ont le sourire et nous prennent pour des demeurés. Libérons la France. Merci. Bien à vous

Répondre
Obeguyx 2 mars 2022 - 4:03

Rémi, je vous aime…

Répondre

Laissez un commentaire