Accueil » Augmentation du SMIC : les syndicats confondent la présidentielle avec Noël

Augmentation du SMIC : les syndicats confondent la présidentielle avec Noël

par Adélaïde Motte

Les échéances électorales sont l’occasion de distribuer et obtenir de nombreux cadeaux, qu’il s’agisse de projets de lois, d’aides sociales ou de promesses de campagne. Les syndicats l’ont bien compris, et demandent leur part du gâteau. Prenez 500 grammes d’augmentation du SMIC, deux cuillères à soupe de revalorisation des pensions et minima sociaux, une pincée de revalorisation des bourses d’études. Saupoudrez le tout d’assurance chômage, et vous aurez les revendications syndicales, à la facture salée pour le contribuable.
Avec des demandes déconnectées de la réalité, les syndicats ne cherchent qu’a augmenter le déficit de la France, qui dépense pourtant déjà le tiers de son PIB en aides diverses et variées. Si la question sociale s’invite dans la campagne électorale, ce doit être pour aller vers une simplification et une réduction des aides. Cela permettra, entre autres, de diminuer les cotisations des particuliers et des entreprises, donc d’augmenter le pouvoir d’achat et de redynamiser le marché de l’emploi, avec des salaires plus importants. En persistant dans des demandes irréalistes et néfastes pour l’économie, les syndicats prouvent que le gouvernement doit arrêter de dialoguer avec eux, car ils empêchent de prendre les mesures courageuses et fortes dont la France a besoin.

You may also like

2 commentaires

montesquieu 6 octobre 2021 - 7:59

Augmentation du SMIC : les syndicats confondent la présidentielle avec Noël
L’argent de l’État est celui des contribuables et non celui de « politiciens »sans gène se servant sans vergogne pour assurer leur éventuelle réélection.
Que les syndicats et les demandeurs en tout genre en profitent, c’est bien normal puisqu’ils sont quasi certains d’obtenir satisfaction.
Le problème est que les véritables contributeurs sont dépossédés sans pouvoir intervenir et n’ont pour solution que de reproduire 1789 avec les risques qui vont avec!
Mais qui sont les politiques qui oseront remettre de l’ordre dans cette violation du droit et passeront outre les décisions des juges qui ne manqueraient pas de les dénoncer pour maintenir leur pouvoir?

Répondre
AlainD 6 octobre 2021 - 4:54

Augmentation du SMIC : les syndicats confondent la présidentielle avec Noël
Il se peut que les syndicats fassent la confusion, toutefois je vois et j’entends que Macron sentant venir la possibilité de se faire réélire, distribue de l’argent à tout va – pas le sien bien sûr – celui de l’Etat dont il nous avait assuré qu’il avait fondu et que lui ne pouvait pas faire un geste en faveur des retraités qu’il avait pourtant fortement essorés, car notre pouvoir d’achat ne cesse de régresser cependant que les élucubrations du COR et de France Stratégies continuent de fleurir. La coupe est pleine, il y a 17 millions de retraités et Macron serait bien inspiré de s’en souvenir avant l’appel aux urnes…

Répondre

Laissez un commentaire