Accueil » Attaques de gendarmerie et climatisation : les priorités étranges de la police

Attaques de gendarmerie et climatisation : les priorités étranges de la police

par Adélaïde Motte

A Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), un commissariat a été attaqué au mortier dans la nuit du 31 juillet. A Nangis (Seine-et-Marne), des mâts de caméras ont été sciés et la mairie visée cette même semaine. A Plaisir (Yvelines), deux “jeunes” ont été placés en garde-à-vue pour avoir tiré au mortier sur des policiers. Même scénario à Pontault-Combault, en Seine-et-Marne, la nuit du 16 juillet. Le commissariat d’Evry-Courcouronnes (Essonne) a également été attaqué début juillet. Hors Île-de-France, il y a eu des affrontements à Limoges, du lundi 1er au mercredi 3 août, dans un quartier prioritaire, où des policiers, mais aussi des pompiers, ont été attaqués. Ajoutons les tristement célèbres quartiers de la Guillotière (Lyon), de Stalingrad (Paris), les heurts réguliers en Seine-Saint-Denis, et ceux où des services comme SOS Médecins exercent leur droit de retrait. Les forces de l’ordre ne connaissent pas de repos estival. La nuit, ils font face à des attaques ciblées, le jour, ils traquent les commerçants insuffisamment éco-responsables.

Car rappelons qu’il sera bientôt interdit de garder les portes de son magasin ouvertes s’il est climatisé. Dans certaines villes, le temps est donc à la pédagogie : les agents de police arpentent les rues, entrent dans les magasins ouverts et font la leçon aux  commerçants, qui ne sont pas toujours ravis d’ailleurs. Ce paradoxe montre bien l’excès de la législation française. Car on ne peut en vouloir aux policiers de faire respecter la loi, c’est pour cela qu’on les paie. Mais aujourd’hui, elle est si touffue, elle comprend un si grand nombre d’articles que ses représentants en viennent à privilégier ceux qui doivent protéger la planète alors que, à quelques dizaines de kilomètres, les riverains ne peuvent même pas acheter leur pain en sécurité. Le premier devoir des forces de l’ordre, qui est aussi celui de l’Etat, est pourtant de protéger, d’abord et surtout, les citoyens.

You may also like

3 commentaires

Almaviva 6 août 2022 - 7:00

Comme à l’accoutumée, les écolos ont encore frappés !! Marre de ces verts pastèques !

Répondre
Obeguyx 6 août 2022 - 8:19

Effectivement, on ne peut faire plus étrange. Ségolène pourrait rajouter un nouveau mot à son vocabulaire : celui d’étrangitude pour qualifier la béatitude de nos dirigeants.

Répondre
Daniel 1945 6 août 2022 - 8:52

Les policiers bien qu’armés sont incapables de se défendre, comment pourraient ils vous protéger ? Ils acceptent d’effectuer toutes les basses tâches des Gouvernements sans aucun état d’âme.

Répondre

Laissez un commentaire