Accueil » Assassinat du père Olivier Maire : le gouvernement n’apprend rien

Assassinat du père Olivier Maire : le gouvernement n’apprend rien

par Adélaïde Motte

L’insécurité ne prend pas de vacances. En début de semaine, le corps du père Olivier Maire, prêtre de 60 ans, a été découvert à Saint-Laurent-sur-Sèvre, en Vendée, chez des frères missionnaires. L’événement, tragique, devient odieux quand on apprend l’identité du coupable présumé, qui s’est rendu à la police. Il s’agit d’Emmanuel Abayisenga, rwandais présent illégalement sur le territoire français depuis 2012, ayant fait l’objet de trois arrêtés d’expulsion et ayant incendié la cathédrale de Nantes l’été dernier.

C’est d’ailleurs à cause de cet incendie que le criminel n’était pas expulsable, puisqu’il n’avait pas encore été jugé. Avis aux clandestins : si vous commettez un délit d’une certaine importance, vous pourrez rester en France le temps de votre procès sans risquer l’expulsion, avec certains arrangements judiciaires. En l’occurrence, le réfugié était assigné à résidence et devait pointer deux fois par mois.

Un drame en chassant un autre, nul doute que cet assassinat sera rapidement oublié, et qu’aucune leçon n’en sera tirée, comme c’est le cas depuis plusieurs années. Tant que le gouvernement refusera d’attaquer le mal à la racine, par une immigration choisie et l’expulsion systématique des étrangers auteurs de crimes et délits, les mêmes histoires se répéteront.

Vous pouvez aussi aimer

6 commentaires

Tibus 54 11 août 2021 - 3:34

Assassinat du père Olivier Maire : le gouvernement n’apprend rien
L’immigration choisie est elle une solution ?
N’est elle pas un pillage d’une ressource indispensable aux pays sous développés : leur élite intellectuelle ?

Répondre
Obeguyx 11 août 2021 - 5:40

Assassinat du père Olivier Maire : le gouvernement n’apprend rien
Il faut juger le « juge » qui l’a assigné à résidence au lieu de l’incarcérer. Le bras armé d’Emmanuel : c’est le juge et selon une vieille formule consacrée et plus usité : « le sang appelle le sang ! Gare à Toi tout petit juge étriqué dans sa peur d’être égorgé. Dans tous les cas ce juge est , à tout le moins, complice d’Emmanuel. (Je n’utilise pas le prénom par hasard)…

Répondre
Charles de Taxis De Taxis Du Poët 11 août 2021 - 8:48

Assassinat du père Olivier Maire : le gouvernement n’apprend rien
L’assassinat du Père Olivier Maire met en exergue un déficit en politique migratoire, en sécurité publique, et au plan judiciaire. Il y a comme un désintérêt pour le bien commun, et surtout, face à l’évènement qui hélas n’est pas le premier, une incapacité à la remise en question de la part des autorités responsables : pas d’autocritique, maintien du statut quo sans faire advenir ce qui devrait être.

Répondre
Cedric 11 août 2021 - 9:02

Assassinat du père Olivier Maire : le gouvernement n’apprend rien
Il assassine le jour où le pass sanitaire est étendu!!!

On voit bien les priorités du gouvernement.

Répondre
Dudufe 11 août 2021 - 11:06

Assassinat du père Olivier Maire : le gouvernement n’apprend rien
Pas très important par rapport à cette grave affaire, mais je suis toujours étonné d’entendre les médias parler de  » suspect  » alors qu’il est certain que c’est lui le coupable et pas éventuellement une autre personne , dans ce cas et dans ce cas là seulement on pourrait parler de suspect !
C’est une nouvelle mode journalistique ( peut-être imposée par le SM) qui m’énerve au plus haut point !

Répondre
PICOT 11 août 2021 - 11:08

Assassinat du père Olivier Maire : le gouvernement n’apprend rien
Les gouvernants ne font rien, absolument rien pour inverser le cours des choses? Rien d’étonnant : nous sommes dirigés par des politiques qui méprisent la France et les Français. Macron l’a démontré à plusieurs reprises. A partir de là il est facile de voir que l’immigration, le mépris des chrétiens, les assassinats de prêtres, le chômage, la pauvreté, le niveau insupportable des prélèvements obligatoires et tout ce qui fait souffrir les Français les laissent de marbre. Non, je suis injuste, ils savent faire des discours et déposer des fleurs. Par contre pour nous soumettre et nous surveiller avec leur pass soit disant sanitaire et une vaccination obligatoire ils sont d’une activité et d’une imagination débordantes. Qu’ont ils derrière la tête? Quel est leur but? Il est temps de lever un sourcil interrogateur , voire les deux. Pour le moins.

Répondre

Laissez un commentaire