Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Anne Hidalgo trouve que Paris n’a pas assez d’aides

Anne Hidalgo trouve que Paris n’a pas assez d’aides

par
127 vues

Le 5 juillet avait lieu l’un des réguliers Conseil de Paris, et Anne Hidalgo, dont les qualités de gestion en termes de sécurité, de propreté et de budget ne sont plus à prouver, a déploré les faibles dotations de l’Etat. Selon elle, les droits des Parisiens ne sont pas respectés. Forte de son devoir de maire, elle prévoit donc d’engager “tous les contentieux possibles au niveau administratif” pour que l’Etat respecte ses engagements. Engagements qui se tiennent aux dépens de tous les contribuables, y compris ceux qui n’ont pas les moyens de se rendre à Paris, mais cela n’a pas l’air particulièrement problématique.

Le budget parisien n’est pourtant pas irréprochable, et ce ne sont pas les conseillers municipaux qui diront le contraire. Le MoDem demande des sessions spéciales consacrées à la politique budgétaire, apparemment peu traitée lors des conseils, ce qui expliquerait bien des choses. Florence Berthout, maire du 5e arrondissement et Divers Droite, déplore un mobilier urbain trop onéreux, dont on ne peut d’ailleurs être sûr qu’il satisfasse beaucoup les touristes, représentant une part substantielle des revenus de la ville. Enfin, Rachida Dati, adversaire principal d’Anne Hidalgo, qui avait suggéré la mise sous tutelle de la ville, rappelle que la dette y frise les dix milliards d’euros et qu’elle aurait augmenté de 112%.

Face à ces résultats, quels peuvent bien être les engagements que l’Etat doit respecter ? Peut-être s’agit-il d’incitations à une meilleure gestion du budget, suivant l’exemple des magistrats de la chambre régionale des comptes d’Île-de-France. Ils pointaient en janvier des investissements “trop élevés” et appelaient à “d’importants efforts de maîtrise des dépenses de gestion”. Des efforts qui coûteraient beaucoup à Anne Hidalgo, qui afin d’équilibrer ses comptes artificiellement, préfère recourir aux loyers capitalisés des HLM , c’est-à-dire percevoir en une fois les loyers des trente prochaines années des logements qu’elle achète et fait gérer par des bailleurs sociaux. Une mesure qui reflète la politique de la ville : résoudre une gestion budgétaire désastreuse en comptant sur des avances qui manqueront dans les prochaines années. Mais bon, après Hidalgo, le déluge.

Vous pouvez aussi aimer

3 commentaires

montesquieu 7 juillet 2022 - 8:14

Des aides pour les rats, les pigeons, la destruction des rues, etc…..?
Il est temps de mettre la ville sous tutelle et de renvoyer la maire Hidalgo dans ses foyers.

Répondre
Arlet 7 juillet 2022 - 9:37

Des aides complémentaires pour l’aider à rembourser ses frais de campagne présidentielle ????

Répondre
REMI 8 juillet 2022 - 10:18

Comment ne pas excuser madame Hidalgo :
• ELLE EST SOCIALISTE ET GÈRE EN SOCIALISTE… ?

Madame Hidalgo DÉPENSE l’argent qu’elle N’A PAS ….!
• Comment la situation, pourrait-elle être autrement ?
• Qui cela peut il étonner ?

Et «  » » »VIVA MADAME HIDALGO » » » », nul n’est prophète dans son pays d’adoption…

J’ai quitté PARIS et je réside au soleil, sous des dattiers, comme beaucoup de Parisiens de mes amis… !

Répondre

Laissez un commentaire