Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Anne Hidalgo en action : la solution au problème ? Démultiplier le problème !

Anne Hidalgo en action : la solution au problème ? Démultiplier le problème !

par
51 vues

Il n’est plus besoin de présenter l’horreur de la colline du crack à Paris. Alors qu’Anne Hidalgo et le préfet de police se renvoient la balle de la responsabilité, le conseiller régional Pierre Liscia a dévoilé la parade de la maire de Paris. Si la concentration de dealers et de drogués rendent le quotidien invivable aux riverains de Stalingrad et des jardins d’Eole, une grande « valeur républicaine » va arranger tout ça : la solidarité dans l’égalité.

Anne Hidalgo propose donc gentiment que tous les quartiers de Paris profitent de cet enrichissement culturel qu’est la cocaïne guyanaise. 36 nouveaux lieux d’accueil vont donc être ouverts un peu partout dans Paris pour héberger ces toxicomanes. De l’école du 11ème aux stations de métro du 16ème, en passant par un centre médico-social du 13ème et un local de Necker du 15ème, il y en aura pour tous les goûts. Voilà une carte des futurs centres pour vous préparer aux bienfaits du partage.

image1-10.png

On ne voit pas comment une telle dispersion des lieux de shoot va enrayer l’insécurité à Paris, ni comment elle va éloigner les jeunes de la drogue et de ses dangers avérés.

image1-10.png

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

Jacques-Charles FLANDIN 28 septembre 2021 - 8:59

Anne Hidalgo en action : la solution au problème ? Démultiplier le problème !
Quand une chaine de commerçants cherche à augmenter son activité, elle démultiplie ses points de vente….Madame Hidalgo a bien appris ses cours de marketing !
Si cette information n’est pas bidon, nous allons voir se multiplier l’activité des dealers ! BRAVO !

Répondre
Lexxis 28 septembre 2021 - 4:22

Anne Hidalgo en action : la solution au problème ? Démultiplier le problème !
QUESTION DE RÉPARTITION!

D’abord pour bien montrer que les salles de shoot sont au coeur de la politique municipale et que nul n’en ignore, la première salle, la plus imposante, serait installée sur la place de l’Hôtel de Ville, comme symbole éminent des choix parisiens. Une autre salle de shoot s’impose à proximité immédiate du domicile personnel de Madame Hidalgo, qui ne peut évidemment pas échapper à ses propres choix. Ses principaux adjoints ne voudront certainement pas la laisser seule et nul doute que 7 ou 8 nouveaux centres pourront ainsi être ouverts. Ensuite, on fera un effort pour essayer de décongestionner le Nord et l’Est de Paris sur lesquels on a eu la main lourde. Quelques politiques complaisants feront l’affaire pour saupoudrer équitablement la capitale entière en insistant notamment sur l’Ouest cruellement démuni. Bref en ouvrant les centres uniquement à la porte de ceux qui les réclament à cor et à cri, on ne devrait plus revoir ces cortèges de riverains excédés, ni ces transferts honteux opérés n’importe comment sous la pression du moment. Les drogués se sentiraient enfin adoptés et Paris shooté à bloc serait enfin apaisé.

Répondre

Laissez un commentaire