Accueil » A son meeting, Emmanuel Macron copie un peu tout le monde

A son meeting, Emmanuel Macron copie un peu tout le monde

par Nicolas Lecaussin

On savait que son programme n’en était pas un. C’est sûrement délibéré, de la part d’un président en exercice qui préfère mettre en avant ses « réussites » au moment où la France affiche une forte croissance économique après la crise provoquée par la pandémie. Comme… presque partout ailleurs. On le savait moins enclin au plagiat politique. Il a détaillé les « quatre grands chantiers » qu’il souhaite porter : la protection de l’enfance, l’éducation, l’émancipation par le travail et la santé. « Nous le ferons », a-t-il dit. Mais sans plus de précisions. En revanche, il a fait des clins d’œil pas vraiment discrets au : « travailler plus pour gagner plus » de Nicolas Sarkozy en 2007, aux communistes et autres marxistes, avec « leurs vies valent plus que les profits », à la gauche avec « la force tranquille » de François Mitterrand en 1981 et sa « France unie » de 1988, puis au « changement c’est maintenant » de François Hollande en 2012. Et même à Eric Zemmour, avec le « comme c’est impossible nous le ferons ». Enfin, il a annoncé se rallier à la « planification écologique » de Jean-Luc Mélenchon qu’il qualifie de  » bonne méthode « .

Finalement, Emmanuel Macron n’a pas changé. En 2017, il avait siphonné le parti socialiste, rallié le centre et une partie de la droite. Il a gagné. En 2022, il veut aussi rallier le plus possible de suffrages à son étatisme et son interventionnisme.

 

You may also like

5 commentaires

Verdun 4 avril 2022 - 8:03

Le cirque politique auquel nous assistons depuis 20 ans est illégal en plus de devenir ridicule. Monsieur Delsol vous l’expliquera en termes juridiques.

Si vous ne prenez pas ce paramètre en compte, toutes vos analyses sont erronées.

Bien à vous

Répondre
Obeguyx 4 avril 2022 - 12:21

Macron ne copie pas. Il en est encore à l’époque de la « ronéo ». Je ne comprends vraiment pas, comment un tel individu, puisse encore avoir plus 25 % de partisans. Enfin, on verra dimanche soir. Si c’est avéré il y aura de quoi désespérer des français (avec un « f » minuscule parce qu’on ne peut faire plus « petit »).

Répondre
JR 4 avril 2022 - 12:43

Bonjour Obeguix, jamais la France n’aura descendu aussi bas, encore plus bas qu’avec Hollande ou nous pensions que le fond était atteint. Si cette bande de pieds-nickelés associées aux éscrolos et aux traitres LR repassent (Philippe, Lemaire, …), les Français ne devront plus se plaindre de rien et surtout pas de payer des taxes, des impôts sous prétextes verdâtres et de perdre leur liberté. La France poursuivra son déclin, son déclin énergétique, sa national-socialisation et les Français leurs déclassements. Ce président et se sbires ineptes font rabougrir la France, contrairement à ce qu’il annonce. Merci. Bien à vous

Répondre
JR 4 avril 2022 - 12:29

Bonjour, trop fort l’argument de zozo.com (Macron) « ne laissez pas rabougrir la France », c’est le monde à l’envers. Qui rabougrit la France, si ce n’est Macron et ses sbires, ce sont eux qui rabougrissent la France avec les 80 km/h, les taxes énergétiques, les malus à 50 000 €, l’inaction énergétique et l’escroquerie climatique en bande organisée. Ce président élu sur un malentendu à la place de F.Fillion est incroyable d’arrogance et de mensonge, il retourne toujours les arguments à son avantage. Merci. Bien à vous

Répondre
AlainD 4 avril 2022 - 8:00

Et voilà, il nous ressert ses méthodes de bonimenteur, de joueur de bonneteau, lui le jupiter (oui en minuscules) au petit pied et sa start up nation et patati et patata. Quand je pense qu’il a déjà été rejoint par de nouveaux traîtres après Philippe, Darmanin, Le Maire voilà Woerth un homme sans convictions attiré par la gamelle !!
Je ne saurais avoir aucune estime pour de tels personnages qui continueront de voir la politique comme un métier, lucratif cela va de soi, mais qui n’ont rien à faire du quotidien d’un peuple qu’au fond il méprise. Révisez Macron : les gens qui ne sont rien croisés dans les gares, les analphabètes rencontrés dans un abattoir, ceux à qui on prétend trouver du travail en traversant la rue… Macron et son gouvernement se gargarisent de la baisse du chômage, ils ne disent pas combien ils ont radié de demandeurs, ils ne disent pas que les temps partiels même pour quelques heures sont sortis des stats. Tous ces hauts fonctionnaires -lui en tête- ne sont capables que de monter des usines à gaz là où il y aurait des solutions simples mais qui n’iraient pas dans leur intérêt.
Il aurait dû avoir le courage de ne pas se représenter mais son ego démesuré le lui interdit au moins autant que certaines affaires suspendues par la justice le temps d’un mandat présidentiel.

Répondre

Laissez un commentaire