Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » 21 nouveaux projets d’investissements étrangers. Bien, mais peut mieux faire !

21 nouveaux projets d’investissements étrangers. Bien, mais peut mieux faire !

par
69 vues
prop_4_pendules.png

A 83 jours de l’élection présidentielle, le Président de la République, Emmanuel Macron, a dévoilé 21 projets d’investissements étrangers en France pour un total de 4 Mds€ et devant entraîner la création de 10 000 emplois.

En déplacement à Chalampé, dans le Haut-Rhin pour annoncer un investissement de 300 M€ du groupe allemand BASF, le Président en a profité pour vanter l’attractivité de la France, naturellement due aux réformes de son quinquennat : baisse de l’impôt sur les sociétés, ordonnances travail, réforme de l’assurance chômage et baisse des impôts de production.

L’un des projets phares de cette communication est celui du groupe américain Eastman, d’une valeur de 850 M€ et qui prévoit de construire une usine de recyclage du plastique, dans un lieu encore inconnu. Pfizer va également investir 520 M€ dans un projet de sous-traitance avec le façonnier Novasep, le montant moyen des aides publiques pour ce type de projet étant comprises entre 5 et 10%.

Si la France demeure un pays attractif, le bilan est en fait un peu plus mitigé que ce que prétend l’Exécutif. Des réformes ont certes été engagées, mais le modèle social français n’a pas été transformé en profondeur et la fiscalité demeure l’un des premiers éléments nuisibles à la compétitivité des entreprises, qu’elles soient françaises ou étrangères installées en France.

On se prend à rêver de réformes qui attireraient encore davantage les investissements étrangers. Par exemple, si la France alignait ses différents impôts pesant sur les entreprises sur la moyenne européenne, elle pourrait voir l’implantation de sièges sociaux sur son territoire augmenter de 130% et celle d’usines de 17%.

Encore un effort Monsieur Macron et vous n’arrêterez plus d’inaugurer de nouvelles usines !

Vous pouvez aussi aimer

4 commentaires

Christiane MASSERON 27 janvier 2022 - 7:05

Derrière le lien, le sujet qui devait être traité ici était « Pour la Cour des comptes, le prélèvement de l’impôt à la source est une réussite »…

Répondre
Verdun 28 janvier 2022 - 10:23

Installation due aux pesticides qu’on répondra encore généreusement !!

Recyclage du plastique, on va bientôt réellement trier les déchets grâce aux américains 😉

Les champions du vaccin qui fait de nous les deuxièmes plus contaminés.

Spécialisation dans la filière du stockage des déchets nucléaires ..

ICPE Il n’y a pas à dire ce pays devient une poubelle.

Les aides publiques sont bien supérieures à 10%.

Répondre
Obeguyx 28 janvier 2022 - 3:55

Oui, je suis surpris de l’article. Néanmoins et pour commenter : 130% et 17 % de combien au départ ? Bla bla bla… etc…

Répondre
Dufournet 2 février 2022 - 7:12

Moi également jresuis surpris de ce commentaire qui va dans les pas de Mr. Macron, en reprenant ses « réformes » qui n’en sont pas:
– Baisse de l’impôt suer les sociétés il attend la fin de son mandat pour les mettre en route
-Ordonnances travail : une réformette qui « en même temps » impose de nouvelles obligations aux entreprises
Ont-elles apportées une meilleure efficacité / mobilité du travail ?
– Réforme de l’assurance chômage : beaucoup de bruit pour une reprise en main de l’Etat imposant sa politique
socialo démagogique en faisant bénéficier les « plus démunis » et les intermittents du « spectacle des contributions
des salariés mieux rémunérés plus qualifiés dont on a plafonné les indemnités
-Baisse des impôts de production. : une réduction minimaliste tout en trompe l’oeil

Enfin ce qui n’est pas abordé c’est le poids des charges sociales (35% supérieures à la moyenne européenne qui plombent gravement nos entreprises et qui, plus que l’excédent de taxation en France tue la compétitivité des entreprises.
je renvoie à votre excellent extrait du rapport de Mr. Tappier ,PDG xde Dassault Aviation

Enfin comme le souligne mon précédent interlocuteur, examinons aussi quel type d’usine on vient implanter en France, venant de l’Allemagne ou des USA
Egalement ne sont pas connus les avantages fiscaux concédés.
Si la France était terre d’accueil des pays étrangers on en verrait les effets depuis des années !

J.P. Essentielliste

Répondre

Laissez un commentaire