Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Valérie Pécresse veut offrir le permis de conduire avec l’argent des (...)

Valérie Pécresse veut offrir le permis de conduire avec l’argent des contribuables

lundi 1er mars 2021, par Aymeric Belaud

Dimanche 28 février, sur LCI, Valérie Pécresse a affirmé que le permis de conduire était trop difficile, et trop cher. La présidente de la région Ile-de-France propose donc de mettre en place sa gratuité pour environ 60 000 jeunes.

Celle qui s’oppose à la gratuité des transports publics proposée par Audrey Pulvar veut un permis de conduire gratuit. Quelle différence ? Aucune. Rien, absolument rien, n’est gratuit Mme Pécresse. Ce sont les impôts qui vont financer cette gratuité, à moins que les moniteurs d’auto-école fassent du bénévolat. De même, si cette offre ne concerne qu’une minorité de jeunes, cela signifie que certains paieront deux fois (pour eux et pour les autres par l’impôt) pendant que d’autres n’auront rien à débourser.

L’argent ne tombe pas du ciel. Il serait temps de comprendre en France que la gratuité n’est qu’un mythe et qu’à la fin, c’est toujours le contribuable qui paye. À l’approche des élections régionales, le risque est grand de voir fleurir ce type de propositions démagogiques.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Valerie-Pecresse-veut-offrir-le-permis-de-conduire-avec-l-argent-des-contribuables

Vos commentaires

  • Le 7 mars à 08:52, par ange et démon En réponse à : Valérie Pécresse veut offrir le permis de conduire avec l’argent des contribuables

    Bonjour,
    ce principe existe déjà dans d’autres départements ; lors d’une réunion de GJs en 2018 avec une conseillère départemental en Dordogne, elle s’était vanté que la Dordogne avait offerte le permis à 1000 jeunes "pour trouver du travail" ! je suppose que ça continue.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière