Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > L’écologisme et l’arrêt des chantiers : le lézard plus fort que l’aigle (...)

L’écologisme et l’arrêt des chantiers : le lézard plus fort que l’aigle royal

mardi 2 mars 2021, par Philbert Carbon

Nous avons appris il y a quelques jours que Ferrero (Nutella, Kinder…) abandonnait son projet d’entrepôt au bord de l’autoroute A13. En cause un recours de France Nature Environnement pour protéger l’oedicnème criard, un oiseau migrateur présent aux environs du lieu choisi pour la construction.

Le chantier du CDG Express, qui doit relier en vingt minutes l’aéroport de Roissy à Paris d’ici 2025, a lui aussi été suspendu. Le tribunal administratif de Montreuil a, en effet, annulé en novembre dernier, la dérogation dont bénéficiait la ligne pour traverser des zones où vivent des espèces protégées. En l’occurrence, des lézards qui nichent dans le ballast des voies ferrées, habitat dont le caractère naturel est pour le moins contestable.

En comparaison l’aigle royal fait pâle figure : il lui aura fallu quinze ans pour obtenir gain de cause, à savoir le démantèlement du parc éolien situé à Lunas dans l’Hérault. Il faut dire qu’il s’attaquait à l’un des symboles de l’écologisme. Tandis que le lézard et l’oedicnème criard ne s’attaquent qu’à des chantiers utiles aux hommes et à l’économie.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/L-ecologisme-et-l-arret-des-chantiers-le-lezard-plus-fort-que-l-aigle-royal

Messages

  • Normal, un aigle, royal en plus, symbole présent sur de nombreux blasons princier, aristocratique, impérial....Tout pour déplaire aux écolos !
    Tandis qu’un lézard dont le plaisir est de se dorer au soleil et de fuir dès qu’on l’approche a tout pour leur plaire.
    Ceci dit élevons et augmentons le nombre d’aigles si cela peut mettre fin aux éoliennes !

  • Normal, un aigle, royal en plus, animal favori avec le lion des blasons : impérial, royal, aristocratique... a tout pour déplaire aux écolos.
    Alors que le lézard dont le plaisir est de se dorer au soleil et qui fuit dès qu’on l’approche a tout pour leur plaire.
    Ceci dit merci aux aigles dont on devrait augmenter le nombre pour nous débarrasser des éoliennes

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière