Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Articles > C’est l’Etat qu’il faudrait confiner, pas les Français !

C’est l’Etat qu’il faudrait confiner, pas les Français !

lundi 30 novembre 2020, par Nicolas Lecaussin

Ca tourne au ridicule. Entre la jauge de 30 personnes dans une église (le Conseil d’Etat vient néanmoins de demander au gouvernement de revoir sa copie), les stations de ski ouvertes mais avec les remontées mécaniques fermées ou les magasins ouverts mais obligés d’accepter un nombre restreint de personnes (selon des critères byzantins), le gouvernement et le Président provoquent l’incompréhension et la colère des Français.

On nous dissuade de nous réunir en famille à Noël mais on autorise les manifestations à plusieurs milliers de personnes comme celle qui a eu lieu contre la loi « sécurité globale », violences et destructions incluses, images impressionnantes à l’appui. Une preuve de plus que l’Etat est incapable d’anticiper. Il est déjà grotesque de voir les deux têtes de notre monstre exécutif (sans équivalent dans les autres pays riches et démocratiques ) se succéder pour faire des annonces souvent sur un même thème. Il est encore plus stupéfiant de découvrir les kyrielles de mesures sorties tout droit de l’imagination intarissable de nos énarques.
Ce n’est pas fini ! Les mêmes gouvernants nous assurent que tout s’arrangera bientôt et qu’il n’y aura même pas de hausses d‘impôts (voir l’interview de Bruno Le Maire dans Le Parisien du 29 novembre). Peut-on le croire ? D’autant plus que le ministère de l’Action et des Comptes publics lance un nouveau rapport sur la dette en s’appuyant sur une dizaine d’experts parmi lesquels d’anciens ministres et énarques comme Jean Arthuis, Augustin de Romanet ou la socialiste Marisol Touraine. C’est donc avec une grande impatience que nous attendons les conclusions de leur rapport qui devra être rendu public fin février 2021 !

Entre temps, la dette dépasse 2 978 milliards d’euros, le double de ce qu’elle était en 2002. Selon le ministre Le Maire, elle sera remboursée grâce au « retour de la croissance, par une maîtrise des dépenses et par des réformes structurelles comme celle des retraites… ». Sauf que cette dernière est tout sauf « structurelle ». C’est une étatisation complète du système des retraites. Il n’y a jamais eu depuis 2017 de mesure pour maîtriser les dépenses. N’avait-il pas été question de supprimer 50 000 postes de fonctionnaires d’Etat au cours du quinquennat (ce qui nous aurait encore laissés très au-dessus de la moyenne dans l’OCDE) ? Dans le budget 2021, le chiffre a rétréci, ce sera… 125–. « C’est à cause de la pandémie », affirme le ministre de comptes publics, Olivier Dussopt.

Or, c’est bien la bureaucratie qui pèse sur notre économie et sur nos hôpitaux aussi, comme l’a montré l’IREF. Cet Etat obèse ralentit toute la machine, il a mal réagi au moment de la pandémie, il a appauvri les Français. L’IREF ne cesse de la rappeler, la France est championne du monde des prélèvements obligatoires et des dépenses publiques. L’écart avec d’autres pays s’est agrandi de manière inquiétante, comme le montrent très bien ces deux graphiques (merci à Denis Ferrand). Le PIB /habitant en France est à 86 % du PIB/habitant allemand ou – 12 points depuis 1982 (98 %).

Par rapport aux Etats-Unis, c’est même 20 points de différence depuis le début des années 1980 (94 % du PIB/habitant américain en 1981 et 74 % en 2020).

Pour se relever de cette crise, il faudrait cesser de repousser toujours les mesures nécessaires aux calendes grecques. « Tu ne sortiras pas de ta chambre tant que tes devoirs ne seront pas terminés ! » disait-on autrefois aux enfants. C’était assez efficace. Et si, au lieu de confiner les Français, on confinait notre Etat jusqu’à ce qu’il ait un peu – beaucoup - maigri et soit enfin vraiment décidé à devenir "raisonnable" ?

https://fr.irefeurope.org/Publications/Articles/article/C-est-l-Etat-qu-il-faudrait-confiner-pas-les-Francais

Messages

  • Bonjour, vous rapportez dans votre article il n'y aura pas augmentation de l'impots ! Bercy a augmenté les impots sur le revenu en modifiant le niveau des tranches vers le bas qui pour conséquence une augmentation du nombre de payeurs et du montant a payer !!!!!!! Cordialement

  • l'Etat français n'est rien

    derrière il y a le deep state invisible, qui tient les mannettes

  • Les impôts n'augmenteront pas ? C'est plus que douteux. Le taxes et prélèvements obligatoires non plus ? Elle est bien bonne. Heureusement que personne n'y croit. Cette engeance nous prend de plus en plus pour des imbéciles. Et pour rembourser la dette (qui s'aggrave grâce à eux) il y a un plan ? Le retour de la croissance ? Nos "politiques" font le maximum pour qu'elle ne se produise pas. L'Etatisme (réforme des retraites dont personne ne veut) n'a jamais permis aucune économie, bien au contraire. Ces gens, non seulement vivent sur la lune, mais ne pensent qu'à eux et aux prochaines élections, sans parler de leur soumission absolue à Bruxelles. Aucune vision à long terme, aucun souci de leur pays et de ses habitants. Avec leurs idées hors sol ils seraient incapables de tenir une simple petite épicerie. Mais la colère gronde et la coupe est pleine. Les Français commencent à réfléchir et redescendent dans la rue. Espérons que ce ne soit qu'un début.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière