Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Retraite des fonctionnaires : 900 % de hausse...

Retraite des fonctionnaires : 900 % de hausse du coût pour l’Etat (2016-2020) !

Les cotisations de l’Etat, donc payées par les contribuables, sont multipliées par 16 (de 64 M€ à 1 075 M€) afin de payer les retraites des fonctionnaires !

Dans le PLF 2017 (Annexe Rapport sur les pensions de retraite de la fonction publique), un tableau de la page 150 devrait nous inquiéter particulièrement. Il s’agit de la hausse des cotisations salariales et patronales concernant les retraites de la fonction publique suite à l’accord PPCR. Lancée le 7 octobre 2014, la négociation relative aux Parcours professionnels, carrières et rémunérations – Avenir de la fonction publique (PPCR) s’est donnée pour objectif de « construire, par le dialogue social, la fonction publique de demain en confortant et modernisant les grands principes d’une fonction publique de carrière ». Cette négociation s’est conclue le 17 juillet 2015, après la tenue de quarante réunions thématiques associant les organisations syndicales et les employeurs publics représentés au Conseil commun de la fonction publique. Le protocole a recueilli l’approbation de six organisations syndicales (CFDT, UNSA, FSU, CFTC, FA-FP, CGC), rassemblant 49 % des suffrages exprimés par les organisations disposant d’au moins un siège au Conseil commun de la fonction publique.

Trois organisations n’ont pas souhaité l’approuver (CGT, FO, Solidaires), estimant que les gains n’étaient pas à la hauteur de leurs revendications. Au regard de ces résultats, proches du seuil de 50 % du nombre de voix nécessaire pour la validation d’un projet d’accord dans la fonction publique, le Premier ministre a pris la décision, le 30 septembre 2015, d’appliquer l’intégralité des mesures du protocole à l’ensemble des fonctionnaires.

Cela permet de calculer l’évolution des coûts des retraites des fonctionnaires (il s’agit des trois fonctions publiques d’Etat, Territoriale et Hospitalière (FPE/FPT/FPH) dans les années à venir. Le tableau 72 de la page 150 est révélateur. Si les cotisations des fonctionnaires (salariales) sont multipliées par 14 (de 14 M€ à 202 M€, les cotisations patronales (c’est-à-dire celles de l’Etat, donc payées par les contribuables) sont multipliées par 16 (de 64 M€ à 1 075 M€). Une hausse d’environ 900 %. Et seulement entre 2016 et 2020 !

Tableau 72 présentant l’ordre de grandeur des impacts « recettes » de l’accord PPCR FPE

Tableau 72 présentant l'ordre de grandeur des impacts « recettes » de l'accord PPCR FPE

Source : Calculs Direction du Budget.

A-t-on besoin d’autres arguments pour mettre en place une vraie réforme de la retraite de la fonction publique ? Aligner les régimes ne devrait représenter qu’une première étape car cela ne résoudrait pas le problème. Réformer le système en laissant les salariés choisir leur retraite par répartition ou par capitalisation dans le cadre d’un compte retraite propre à chacun, comme le propose l’IREF, serait la seule solution sinon les coûts continueront leur envolée.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Les projets fiscaux d’Emmanuel Macron et son gouvernement sont-ils à la hauteur des enjeux économiques et budgétaires de la France ?

Les aberrations du projet de loi de finances pour 2018


PLF 2018 : il faudrait aller plus loin pour renforcer la compétitivité fiscale française !

Analyses du Budget 2018



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (6)

Retraites des fonctionnaires + 900%

le 10 janvier, 14:39 par lilberal

J'avoue ne pas comprendre. Comment le coût peut-il croitre ainsi et atteindre prés de 50% du PIB ?

10 janvier, 18:06 - TARDY

Ce ne sont pas des milliards mais des millions €.

10 janvier, 18:46 - vcppds7878

Le PIB est supérieur à 2000 Milliards alors que le chiffre du tableau est de 1075 Millions soit un peu plus de 1,07 Milliard. Mais ceci n'empêche pas le chiffre d'être effrayant.

- Répondre -

Evolution

le 10 janvier, 18:04 par Roger

Si j'ai bien compris, il s'agit de l'augmentation des cotisations. Donc ce serait l'augmentation des cotisations patronales qui serait multipliée par 16 et pas le montant total des cotisations patronales. En effet, on serait bien content que les retraites des fonctionnaires ne coutent que 78M€ en 2016 et même 1277 M€ en 2020. Merci de confirmer ou infirmer ce point et d'indiquer le montant total des cotisations salariales et patronales.

# Re : Evolution

13 janvier, 10:30 - Nicolas Lecaussin

Oui, tout à fait. Il s’agit de l’augmentation des cotisations "patronales".
NL

- Répondre -

Liberté, Egalité, Fraternité

le 10 janvier, 18:04 par VIGNELLO Daniel

Seuls ceux qui cotisent à une caisse de retraite peuvent parler de retraite, pour les autres c'est soit le bon vouloir de l'état providence, du capitalisme de connivence ou des privilèges. Comment ose t'on parler de Droit de l'Homme et d'égalité au pays de l'étatisme et de la collusion politique/haut fonctionnaire

- Répondre -

La plaie de la société

le 11 janvier, 06:46 par Laurent 46

Voici quelques titres récents de documents officiels !! "Les agents de l’État pourraient gagner 474 euros de retraite en plus par an dès cette année" ou encore
"L’éducation nationale rémunère mieux les enseignants du public que ceux du privé" et “La durée moyenne annuelle du travail dans le public reste très en dessous du seuil légal”
Et tout ce petit monde se plaint à longueur d'années !!!

- Répondre -

Vous avez dit "Egalité" ?

le 11 janvier, 23:09 par Alain D

Nous sommes gouvernés (paraît-il) par des fonctionnaires, le plus souvent énarques, pourquoi croyez-vous que ces gens aient envie de se tirer une balle dans le pied ? Les fonctionnaires et autres agents des entreprises nationalisées(EDF, SNCF...) constituent le plus gros des effectifs des syndicats. Voyez qui appelle le plus à la grève...Dans ce pays surtout ne pas toucher aux sacro-saints avantages acquis. Cela n'empêche pas ECKERT de venir dire aux retraités du secteur privé qu'il n'y a pas d'inflation(ce qui est un mensonge) et que par conséquent les retraites ne seront pas augmentées. Faut-il rappeler que la dernière revalorisation (hormis le 0.1% de 2015) remonte à avril 2013.Je ne vous remercie pas HOLLANDE et consorts.

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire