Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/2211

par ,

EDF : les dits et les non-dits de la Cour des Comptes

La Cour des Comptes a dénoncé certains des privilèges dont bénéficient les salariés d’EDF, grâce à la générosité de l’Etat actionnaire principal et en dépit de son endettement considérable. Mais elle a passé sous silence d’autres anomalies, concernant par exemple l’accumulation de taxes payées par les usagers et le régime des retraites.

Les magistrats de la rue Cambon viennent de publier un Rapport sur les différents privilèges des agents d’EDF. De nombreuses « révélations », niées par les syndicats de l’entreprise, étaient connues de longue date. Les agents bénéficient, pour leur consommation personnelle, d’une réduction de 90 % du prix de l’électricité. La Cour estime le coût de ce privilège à 222 millions d’euros (en 2010). Parallèlement, ceux qui travaillent à l’EDF disposent de rémunérations (et de primes) extrêmement avantageux qui n’ont rien à voir avec les performances de la société. Finalement, on apprend qu’EDF est une entreprise hors contrôle dans laquelle les dirigeants (et surtout les syndicats) font ce qu’ils veulent. Déjà, le Comité d’entreprise (le fameux CCAS qui dispose d’un budget de 470 millions d’euros) a été épinglé plusieurs fois (et même condamné par le Tribunal) sans que l’on sache vraiment si des mesures ont été prises pour remédier à cette situation.

Mais la Cour aurait dû aussi insister sur plusieurs anomalies.

D’abord, le fait qu’EDF, contrairement à ce que nous font croire les syndicats, n’est pas une entreprise privée. L’Etat est toujours le principal actionnaire car il détient plus de 84 % du capital. Il est, normalement, le principal décideur.

Ensuite, les largesses distribuées aux employés n’ont aucune justification entrepreneuriale. EDF est très endettée (plus de 30 milliards d’euros en 2012 pour un chiffre d’affaire d’environ 60 milliards d’euros) et ne rechigne pas à augmenter les tarifs électricité.

D’autre part, la facture réglée par l’usager est très bien établie car, comme l’a rappelé l’IREF, elle comprend un nombre record de taxes : 5 taxes différentes, dont le total représente 35 % du montant à payer : Taxe sur la Consommation finale d’Electricité (sic !), Contribution au Service Public d’Electricité, Contribution Tarifaire d’Acheminement Electricité, TVA à 5.5 % et TVA à 19.6 %. Si l’on ajoute l’abonnement (Bleu) à EDF, on est à plus de 50 % du total de la facture. La Cour des Comptes vient de nous montrer où pouvait aller tout cet argent…

Enfin, les magistrats de la rue Cambon auraient pu insister sur ce qui est peut-être le plus grand privilège des agents : leur système de retraite. Malgré la situation financière catastrophique (90 Milliards d’euros non provisionnés) du régime spécial d’EDF, le système de retraite n’a subi qu’une réforme « paramétrique » en 2007. En échange de l’allongement très progressif de la durée d’activité de 37.5 à 40 ans, les agents d’EDF et de GDF ont bénéficié de très nombreux nouveaux avantages : primes supplémentaires, revalorisation des traitements, augmentation des retraites, adoption d’un régime complémentaire par capitalisation… Et ce régime particulier a été adossé au régime général et aux régimes complémentaires Arrco et Agirc sans aucune compensation. Déjà, 1.3 Milliards d’euros ont été pris dans les caisses du privé pour financer le régime des agents EDF.

Ce qui est passionnant avec EDF c’est qu’elle est une source intarissable de révélations. Au grand dam des consommateurs et des contribuables, qui attendent avec impatience une vraie privatisation. Maintenant, tout le monde est au courant…

Partager cet article :

Autres lectures ...

Situation des finances publiques :
la très inquiétante note de la Cour des comptes

Assemblée nationale : les frais de personnel les plus importants d’Europe !
136 932 euros par employé/an ! 2.25 fois plus qu’au Bundestag !


Dette de la SNCF : plus d’un SMIC par ménage français !

Rapports de la Cour des comptes : le contribuable finance à la fois les "voleurs" et les "gendarmes"



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (4)

avantages EDF& autres

le 15 février 2013, 08:41

je ne sais ce qu’il en est des 1.3milliards pris dans le syteme general, mais le syteme general a largement beneficie jusqu’à maintenant des largesses de la caisse de retraite EDF.Et pour ce qu’il en est des avantages , pourquoi ne parle -t-on jms de nos députés, ministres, sénateurs, et journalistes .Je ne sais comment vous voyez cette entreprise(edf) , je pense que les actionnaires la voient comme vous, on n’a pas encore assez essoré le personnel pour se remplir encore plus les poches .

# Pardon ?

16 février 2013, 15:57

Le système général a largement bénéficié des largesses de la caisse EdF ?

Mais où diable avez vous pêché ces bobards ?

On croit rêver !

- Répondre -

EDF=

le 15 février 2013, 09:24

Bjr,

Pour moi EDF rime avec EscroquerieS de France.

Des gros voleurs...du même acabit que France TélécoN.

Du racket d’Etat dans toute sa splendeur !

@+

- Répondre -

EdF

le 15 février 2013, 12:26

Bonjour,

Je suis toujours étonné de la discétion des médias sur tous ces genres de sujet !

La mise en place de l’adossement des retraites d’EdF au régime général s’est fait dans la plus grande discrétion.Surtout personne n’a expliqué les raisons de cete adossement dû à de nouvelle règles comptables internationales obligeant les entreprises privées ou publiques à inclure dans leur bilan les provisions pour les retraites de leurs salariés !

Cet adossement devait, par le versement d’une soulte à la caisse de retraite de la Sécu.,être neutre pour cette caisse et ,comme vous le dites, on en est déjà à 1.3 milliard de perte.

Bel article.

Cordialement.

J.Dufay

- Répondre -

AVANTAGES EDF

le 15 février 2013, 23:50

Merci pour votre article et vos informations sur la facture edf

Pouvez vous nous renseigner précisément si le prélèvement de quelques centimes par kwh consommé de chaque usager est destiné uniquement au comité d’entreprise edf en plus du financement basé sur la masse salariale.

dans l’attente nous remercions vos experts pour la réponse précise

jbl

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies