Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par & ,

Échec de l’Etat - Pour une société de libre choix
Éducation, santé, logement : c’est à nous de choisir !

A-t-on du mal à réformer en France ? Éducation, Santé, Assurance chômage, Logement… accordons aux Français le droit de choisir entre plusieurs systèmes afin de mesurer celui qui répond le mieux à leurs exigences !

Achetez le livre ! Envoyez-le aux élus et aux décideurs politiques !

Editions du Rocher | Fnac | Amazon

Avec notre argent dépensé sans compter, l’État a non seulement échoué à redresser la France, mais il a aggravé une situation économique et sociale déjà difficile. Il est temps de changer de cap. À cet effet, cet ouvrage expose une autre orientation, radicale et efficace, s’appuyant sur des exemples concrets.
Il ne s’agit pas de délivrer un programme de plus, mais de rechercher les voies nouvelles qui pourraient être empruntées pour réactiver les intelligences, les énergies et les volontés de tous ceux, nombreux, qui y sont prêts pour autant qu’ils ne soient plus bridés par trop de contraintes administratives, fiscales, politiques ou sociales.
Il faut rendre aux Français la responsabilité de leur vie dans le respect mutuel que l’État est là pour faire respecter en dernier ressort. Dans cet esprit sont énoncées diverses propositions peu conformistes pour ouvrir à la concurrence la Sécurité Sociale, le RSI, l’Unédic ou les caisses de retraite, pour évoluer vers des impôts allégés, simples et à taux proportionnels permettant de supprimer toutes les niches et de rétablir une meilleure justice fiscale, pour rendre aux parents la liberté de choisir l’école de leurs enfants, pour limiter l’intervention de l’Union Européenne et en même temps renforcer l’Etat dans ses missions régaliennes de protection.
Il s’agit plus généralement de permettre aux Français d’exercer une liberté responsable de laquelle pourra renaître un état de droit et une société civile vivifiés pour le plus grand bien de tous.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Police de la pensée :
A-t-on encore le droit de dire quelque chose ?

La question occultée du périmètre de l’Etat


« Moi Président, je laisserai faire la société civile et je gérerai l’Etat comme une entreprise »

Il faut plus de société civile et moins d’Etat, d’argent public et de politiques



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

Les vacances d'hiver à la montagne

le 20 février, 14:26 par Antoine (Tony) Axensalva

Aujourd'hui à la retraite, après une carrière complète dans la production industrielle privée, j'observe qu'il ne nous est pas possible financièrement de prendre une ou deux semaines de "sports d'hiver en France : trop chèrs, hors budget ou exigeant d'accepter un endettement". Ma question : existe-t-il un étude ou une approche statistique des types de population qui peuvent se permettre ce genre de vacances ? Autour de nous,nous observons,mais cela n'a rien de scientifique ni de caractère statistique probant, que ce serait principalement les gens ressortant à la fonction publique d'Etat, principalement l'Education Nationale et autres ministères, à la fonction territoriale, et surtout les "retraités" de ces même fonctions qui peuvent se permettre ce type de vacances. Ce qui est également surprenant, et là nous avons un exemple familial du côté belge, pour ce type de vacances l'Italie et l'Autriche, voire même la Suisse, sont préférés à la France. Si une étude existe, pouvez-vous m'en donner la source ? Sinon, est-ce que cela ne vaudrait pas la peine de s'y intéresser ?

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire