Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Voitures électriques, chauffage, enfants, viande, chiens et chats : l’écologisme veut diriger notre vie

Voitures électriques, chauffage, enfants, viande, chiens et chats : l’écologisme veut diriger notre vie

par
2 084 vues

La COP28 s’est terminée mercredi 13 décembre et plusieurs dirigeants occidentaux se sont réjouis des progrès accomplis pour faire progresser la transition vers les énergies renouvelables. Ils semblent convaincus que les politiques climatiques portent leurs fruits malgré des signes contraires qui se multiplient. La Chine et les pays producteurs de pétrole ont refusé de signer un accord s’engageant à « éliminer progressivement » les énergies fossiles. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole prévoit que la demande de pétrole augmentera de 10,6 % entre 2022 et 2028, et rien dans l’accord conclu à la COP28 n’est susceptible de modifier cette prévision. D’ailleurs, les énergies renouvelables ne peuvent fournir qu’environ 20 à 40 % des besoins contre 80 à 90 % pour les centrales à combustibles fossiles et nucléaires. C’est pourquoi la Chine continue à construire des centrales au charbon.

Toutefois, nos dirigeants s’obstinent, à coups de taxes, de normes et de réglementations, à nous imposer une politique climatique punitive. Pire, leur intention, affirmée haut et clair, est de carrément changer nos modes de vie. Ils veulent tous nous convertir à la voiture électrique, ils veulent nous détourner de l’avion, ils veulent nous faire définitivement abandonner la viande, ils veulent nous dissuader d’acheter des produits neufs ! Les plus totalitaires d’entre eux essaient même de nous culpabiliser de faire encore des enfants… Une des dernières lubies a été pondue par François Gemenne, membre du GIEC qui, lors d’une interview sur LCI, a soutenu, avec le plus grand sérieux, que « le chat est une catastrophe pour la biodiversité, le chien est une catastrophe pour le climat ».  Le délire au nom du climat n’a plus de limites. Et personne ne souhaiterait voir jusqu’où il pourrait aller.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

17 commentaires

Laurent46 15 décembre 2023 - 7:07

Après les animaux vous oubliez les vieux qui coûtent cher, qui puent et qui ne rapportent plus de fric à toute cette nouvelle racaille qu’il serait bon d’exterminer pour pouvoir vivre un peu. Au regard de ce qui se passe de nos jours on comprends l’utilité pour certain d’ouvrir des camps pour détruire le monde. C’est la suite logique de ce monde inhumain morbide et d’une infection qui revient régulièrement pour provoquer des guerres et des massacres. Mais c’est toujours la faute des autres rengaine habituelle des médiocres, des fainéants et des sales prétentieux

Répondre
Vincent Robert 15 décembre 2023 - 8:45

Votre article a l’inconvénient de ne voir que le verre à moitié vide. À moins de ne pas voir l’urgence climatique , il serait intéressant de donner également vos pistes pour éviter la catastrophe. Merci
Beaucoup de vos articles sont très intéressants mais cela serait formidable si vous pouviez de temps en temps parler aussi de ce qui marche en France ou dans le monde.

Répondre
Nicolas Lecaussin 15 décembre 2023 - 11:37

On l’a écrit plusieurs fois : c’est l’innovation qui va résoudre les problèmes pas les interdits et les taxes. Ces dernières 48h, on a publié deux articles sur ce qui marche et sur des bonnes nouvelles : https://fr.irefeurope.org/publications/les-pendules-a-lheure/article/mistral-ai-la-nouvelle-licorne-restera-t-elle-longtemps-francaise/
https://fr.irefeurope.org/publications/les-pendules-a-lheure/article/bonne-nouvelle-lis-impot-sur-les-societes-baisse-un-peu-partout-dans-le-monde/

Répondre
DEL 17 décembre 2023 - 9:48

Pour parler de ce qui marche en France, il faudrait que quelque chose tourne bien rond, mais ce n’est pas le cas, dès qu’il y a une amélioration qui semble pointe, on s’empresse de la faire sombrer à coups de taxes, de lois absurdes etc..
alors nous sommes bien loin de pouvoir obtenir de bons résultats.

Répondre
LETERRIER 15 décembre 2023 - 9:08

Ces types du GIEC sont des débiles dangereux et ne sont pas des scientifiques pour la plupart.
Ils commencent vraiment à nous pomper !!!

Répondre
nanard 15 décembre 2023 - 9:10

bjr, en posant V=1, E=9, R=8, T=4, nous nous dirigeons clairement vers un Orwell vert.

Répondre
Roven 15 décembre 2023 - 10:05

Pendant que de bien plus gros que nous avancent, nous nous lions les mains.
Arrêtons de nous soumettre aux diktats des verts devenus rouges, des mal-pensants à la mode !
Sinon, petits français, vous serez tous mangés…

Répondre
Albatros 15 décembre 2023 - 11:40

Bonjour. En discussion avec ADEME dans le cadre de mes activités professionnelles, je ne peux que confirmer le tropisme malthusien, anti-industriel, dirigiste-étatiste-constructiviste de cette agence dite « de la transition » qui est truffée de militants écologistes dogmatiques et obtus.
Je dois conserver un certain secret professionnel mais ça me démange vraiment de communiquer sur les détails des méthodes de ces militants, entièrement fonctionnarisés et « hors-sol »:
1. Une incompétence crasse en matière d’énergies
2. Un dogme de la décroissance et l’affirmation que les « renouvelables » suffiraient à satisfaire les besoins
3. Un calcul des besoins qui nous ferait revenir au niveau de vie du début du XXème siècle voire avant
4. Des méthodes indigentes basées sur des tableurs Excel non moins indigents (nous en avons obtenu un qui est consternant)
5. Une ignorance crasse de l’économie et des conditions de viabilité d’une industrie
6. Des « petits coqs » autosatisfaits (je pourrais en citer des wagons) qui chantent les louanges de leurs collègues, dans un comportement d’ecclésiastes moyenâgeux.
Etc.
Cette ADEME est politisée à l’extrême depuis Sarkozy et son « Grenelle », avec des présidents, des « experts » (Moisan désormais retraité) et des dirigeants militants écologistes (Syndicat des Energies Renouvelables) et/ou syndicalistes (CFDT) et il est grand temps d’en (re)prendre le contrôle.
Avec mes sincères salutations.

Répondre
Georges 17 décembre 2023 - 1:11

C’est un fait historique : Mitterrand avait déclaré que la création en 1982 de l’Agence française pour la maîtrise de l’énergie permettrait d’employer ses amis écologistes. L’ADEME, issue de cette agence, était donc déjà politisée avant même sa création.

Répondre
Palef 15 décembre 2023 - 11:42

Mr Gemenne est sans doute le clown le plus hystérique de toute la sphère du PICCA (Panel Intergouvernemental pour le Changement Climatique Anthropique, appellation statutaire du giec).

Répondre
Thérèse 15 décembre 2023 - 3:27

J’aimerais savoir comment se déplace ce monsieur, en vélo ? A pied ? J’espère qu’il n’utilise pas l’avion tous les jours, sinon c’est l’hôpital qui se fout de la charité….. C’est comme tous ces intellos qui se sont réunis pour la cop28 , ils ont dégagé combien de CO2 ? Et après ils vont nous faire la leçon…..
Pourquoi faire venir des produits de l’étranger, on a tout ce qu’il faut chez nous, les pâtures sont pleines de moutons où j’habite, mais on ne trouve que de l’agneau de Nouvelle Zélande, cherchez l’erreur !!!! Toute cette mondialisation contribue au climat, le locavore ne pollue pas !!!!
Pourquoi toutes ces expériences aux pôles ? La chaleur humaine ne fait pas bon ménage avec la glace….
Pourquoi nous forcer à acheter des voitures électriques, la fabrication pollue énormément, le remplacement des batteries coûtent un bras !!!!! Pourquoi ne pas utiliser l’hydrogène pour nos véhicules ?

Répondre
Dupond 15 décembre 2023 - 3:40

Il est temps de remettre les choses à leur place et être réaliste . les énergies renouvelables ne pourront avant longtemps remplacer les énergies fossiles et nucléaires. Les idiots (politiciens) utiles qui écoutent les verts par calcul électoral nous ont déjà conduits à la faillite .
Réveillons nous

Répondre
Baudouin de Thieulloy 16 décembre 2023 - 10:45

Mr Gemenne n’est pas le pire au GIEC, me semble t il.
Il a, entre autre, raison de dire que le chat est une catastrophe pour la nature, le chien, je ne sais pas.
J’ai 3 chats que j’adore, mais je n’arrive pas à les dresser contre leur instinct naturel de chasser les oiseaux.
Ils détruisent à eux seuls des milliards d’oiseaux. Les pesticides pourtant indispensables aux agriculteurs en détruisent encore davantage.
Je suis un écolo de droite et pourtant j’apprécie (presque) tout ce qu’écrit N. Lecaussin.
Je lis depuis des années, tous ses articles passionnants et objectifs.

Répondre
Moneo 16 décembre 2023 - 1:09

je rabâche , je rabâche ,mais… nous assistons à la réalisation d’un constructivisme religieux bien plus dangereux que le le nazisme ou le communisme réunis .l’ampleur d’un mouvement ONUSIEN ; donc soutenu par des interêts financiers énormes ,dépasse l’entendement , les relais administratifs ,politiques , médiatiques , sont en train d formater les esprits de tout un peuple ( avec ambition mondiale et d’abord européenne) la priorité depuis 40ans a été de mettre des relais partout dans l’enseignement ;(c’est une vraie réussite ;nos enfants et petits enfants sont devenus les croisés de la nouvelle religion verte) ,l’invasion parallèle a été dans les administrations Européennes et nationales , puis, chez les politiques.rRegardez chez nous, pas besoin de verts ,de socialiste s, de communistes nos plus grands enquiquineurs de la vie quotidienne , avec des mesures plus sottes que grenues, permanentes se trouvent chez tous les encartés dits de Droite . en fait tous les partis sont « enkistés » de cellules cancéreuses vertes… pourquoi ?simple ils dépensent de l’argent pour nous faire croire qu ils peuvent changer notre vie en mieux et un Politique adore arroser des électeurs potentiels: interventionnisme égale politique . quand on parle de verts ;en fait Il ya les ancêtres anti capitalistes, noirs anarchistes, peace and love, retour à la bonne nature détruite par la mécanisation ,ceux là détruisent tout ce que ils peuvent mais ils se heurtent aux profiteurs de cette idéologie, les constructeurs d’éoliennes ,de voitures électriques , de batteries, de panneaux solaires ,de tous projets annonçant la suppression du mal absolu les énergie s fossiles , les milliers de milliards annoncés font tourner la tête ,chacun s ‘essayant à prendre des miettes de ces gâteaux faramineux qui seront payés par les contribuables … et pourtant, comme d’habitude, l Homme ne trouvera son futur que dans la meilleure utilisation de ses inventions,p as dans la poche es des contribuables; MAIS attention… la partie est mal engagée ,certains demandent la pénalisation d e ce genre ‘articles par exemple.

Répondre
DEL 17 décembre 2023 - 10:10

Les pistes pour éviter la catastrophe seraient peut-être l’éducation, apprendre aux enfants, dès leur plus tendre enfance, à ne pas jeter quoique ce soit dans la nature, respecter l’environnement, à être soigneux etc… Forcer les pays en voie de développement à prendre des mesures car il ne faut pas oublier que la France n’est pas la seule en jeu, loin de là … Il y a des marges à respecter pour tout le monde. il n’est pas pensable de nous priver de tout pour raisons écologiques et de laisser tout faire par ailleurs.
les autres pay

Répondre
Pougnet 19 décembre 2023 - 6:23

Et ne parlons pas de ces associations… et des ècolos qui ne veulent pas des bassines comme réserves d’eau, pratiquement toute la pluie, qui est tombée ces temps derniers, hormis des inondations, qui sont une catastrophe pour les gens qui les subissent, 99, 5 % des pluies sont parties à la mer en pure perte, quant aux réserves des bassines elles représenteraient, 0,1% des réserves d’eau de pluie; c’est vraiment un foutage de gueule. ils feraient mieux de s’occuper de sujets sérieux, il y en à plein et partout dans le monde, mais il vaut mieux militer pour des choses bien plus faciles. Allez demander aux afghanes sous le règne des talibans, ou aux iraniennes ce quelles subissent etc…

Répondre
AlainD 19 décembre 2023 - 7:30

Je me demande à quoi peuvent bien servir ces COP, sinon à se faire plaisir en palabrant pour parvenir un un soi-disant accord qui ménage la chèvre et le chou et puis chacun remonte dans son avion pour rentrer…
Les écologiques me fatiguent avec leurs « certitudes », leur tyrannie intellectuelle… Pourquoi nous serine-t-on l’urgence climatique à longueur de discours ? Gemene est il un rien sérieux avec ses assertions sur les chats et les chiens ?
J’ai visionné hier un intéressant documentaire sur l’Islande dont les volcans ont une activité phénoménale, a-t-on la moindre de ce que représente comme production de CO2 une éruption soudaine et à combien s’élève la température ? Les écologistes sont des dictateurs en puissance contre lesquels il faut résister. Lors de la formation de la terre, entre 3.6 mds et 2.4 mds d’années il n’y avait pas d’oxygène, alors sur l’évolution du climat ce ne sont pas les projections du Giec qui vont nous apprendre quelque chose. Le climat change, soit mais l’homme n’y est pas pour grand chose…

Répondre