Accueil » Une association voudrait que les étrangers votent à la place des abstentionnistes

Une association voudrait que les étrangers votent à la place des abstentionnistes

par Aliénor Barrière

Séparer la citoyenneté de la nationalité, c’est le projet du collectif Alter-votant. Fort de ce principe, il propose une mise en relation entre un abstentionniste français et un étranger, pour que le premier aille voter suivant le choix politique du second. Il s’agit donc par-là de militer pour le droit de vote des étrangers.

Voyons un peu à qui profitera le crime. En mai 2011, le think tank de gauche Terra Nova conseillait le PS sur la stratégie électorale à adopter pour remporter les élections présidentielles de 2012. Constatant que « la coalition historique de la gauche centrée sur la classe ouvrière est en déclin », Terra Nova y voyait une rupture culturelle : « Mai 68 a entraîné la gauche politique vers le libéralisme culturel : liberté sexuelle, contraception et avortement, remise en cause la famille traditionnelle… Ce mouvement sur les questions de société se renforce avec le temps pour s’incarner aujourd’hui dans la tolérance, l’ouverture aux différences, une attitude favorable aux immigrés, à l’Islam, à l’homosexualité, la solidarité », pendant que les ouvriers, grands perdants de la mondialisation heureuse, font le chemin inverse.

Dès lors, le nouvel électorat de la gauche sera « La France de demain ». Comprenez, les jeunes, les minorités et les quartiers populaires : « la France de la diversité est presqu’intégralement à gauche ». Il y avait également les femmes, mais confrontées à la réalité de la mondialisation heureuse, elles désertent massivement la gauche : de 45% en 2012, elles ne sont plus que 27% en 2021 à voter pour elle. La droite nationale, si tant est que ce soit encore une droite, est la grande gagnante de ce basculement puisque Marine le Pen a vu son vote féminin passer de 19% à 34%, et qu’Éric Zemmour en est le favori numéro 3.

Le PS étant réduit à peau de chagrin, le phénomène Alter-votant est une des explications de la montée de Jean-Luc Mélenchon, pour lequel plus de 120 personnalités issues des collectifs de l’immigration et quartiers populaires, contre les violences policières et l’islamophobie, ont signé un appel à soutien. Mais cette stratégie sera-t-elle durable ? Jusqu’à quand les féministes et les lobbies LGBT s’entendront-ils harmonieusement avec les militants islamistes ?

You may also like

4 commentaires

Melisenda 5 avril 2022 - 2:55

Pour remettre les pendules à l’heure, ce n’est ni plus ni moins qu’une abjecte manoeuvre de contourner la loi, donc de frauder, à l’image absolue d’un parti qui ne sait que manipuler, mentir, tricher depuis 40 décennies dans le seul but de régner pour l’obtention d’avantages matériels personnels et non pour le bien du Peuple français, outre le fait de violer notre Constitution. Faux et usage de faux, usurpation d’identité telle est la devise de cette engeance politique sans honneur. À vomir.

Répondre
Broussard Christian 5 avril 2022 - 11:52

Qui pense vraiment qu’un abstentionniste va se rendre au bureau de vote pour exprimer l’avis de quelqu’un dont il n’a rien à secouer ?

Répondre
Obeguyx 5 avril 2022 - 12:30

Je me demande pourquoi une association peut avoir un droit de représentation quelconque. N’avons nous pas suffisamment d’élus de toutes sortes avec toutes les commissions possibles et imaginables, sans en plus prendre en considération une bande de manants regroupés en association pour mettre le cirque dans notre société. Il suffit de les remettre à leur place et souvent arrêter de les subventionner.

Répondre
AlainD 5 avril 2022 - 5:15

C’est proprement incroyable ! Ces gens là sont tombés sur la tête ou quoi ? S’il s’agit d’une manoeuvre pour tenter de favoriser un parti réduit à la portion congrue, la ficelle est un peu grosse, il faut dire qu’avec leur candidate officielle ils sont plutôt mal partis. Une telle association perçoit elle des subventions de l’Etat ou des collectivités pour émettre de telles âneries ? Dans ce cas il suffit de les supprimer.

Répondre

Laissez un commentaire