Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Texas : le fiasco énergétique

Texas : le fiasco énergétique

par
830 vues

Au Texas, il est de notoriété publique que les subventions massives accordées aux énergies renouvelables ont déstabilisé le réseau électrique. C’est l’une des raisons pour lesquelles cet Etat a subi des pannes d’électricité pendant plusieurs semaines en février 2021, plongeant près de 4,3 millions de ménages dans le noir. Une distorsion de la concurrence avec les autres sources d’énergie qui contraint désormais le Sénat du Texas à adopter un nouveau programme d’assurance énergétique – dont le Républicain Charles Schwertner est l’auteur – le Texas Energy Insurance Program (SB 6).

Revenons aux origines du problème : des crédits d’impôt recherche ont été accordés aux producteurs d’énergie éolienne pour chaque kilowattheure qu’ils produisaient, indépendamment des besoins du réseau électrique. L’offre excédentaire a alors non seulement engendré une pression à la baisse des prix de gros, mais aussi une baisse de production des autres centrales électriques, qui ont fini par fermer ou sont menacées de l’être – ce qui pose de sérieux risques en cas de conditions météorologiques extrêmes, comme nous l’avons vu lors de l’hiver 2021.

En réponse à ces difficultés, le programme du Sénat prévoit de mettre en service des centrales à gaz d’une puissance de 10 gigawatts, soit suffisamment pour alimenter environ deux millions de foyers en période de pointe. Au total, le budget s’élève à 10 milliards de dollars pour financer une partie du coût des centrales, ainsi qu’un programme d’assurance avec des prêts à taux zéro pour l’entretien des équipements. Une réforme coûteuse qui devrait s’ajouter à un nouveau mécanisme de crédit de performance, approuvé par la Commission des services publics du Texas en janvier, évalué à 5,7 milliards de dollars pour le contribuable. Autrement dit, des plans de subventions massives sont adoptés pour pallier l’inefficacité d’un système causée par des subventions massives. Une fois de plus, l’exemple texan illustre le fait que l’Etat ne peut être le remède aux problèmes qu’il a lui-même créés.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

2 commentaires

JR 18 avril 2023 - 8:09

Bonjour, le Wyoming, lui, a décidé de réagir: https://climatetverite.net/2023/01/16/a-contre-courant-des-senateurs-de-letat-du-wyoming-deposent-un-projet-de-loi-pour-interdire-lachat-et-la-vente-des-vehicules-electriques-dici-2035/ . Les néo-religieux, disciples du patibulaire Klaus Schwab et les escrocs carbo-climatiques agissant en bande organisée avec des complicités au plus haut niveau de l’état doivent être stoppés de toute urgence. Merci. Bien à vous

Répondre
Jean-Pierre Bardinet 18 avril 2023 - 3:53

En Europe, l’augmentation des prix du kWh n’a pas pour cause le conflit en Ukraine, mais elle est la conséquence de l’absurde politique énergétique imposée par la Commission et … l’Allemagne: indexation sur les prix du kWh gaz, politique anti-nucléaire, avantages démesurés accordés à l’éolien et au solaire, ce qui crée une distorsion de concurrence, dérapage des prix du kWh éolien et solaire, destruction des régions par les usines d’éoliennes et de solaire.

Répondre