Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Alerte ! L’Europe prend prétexte de l’énergie pour décider de nos logements… à nos frais

Alerte ! L’Europe prend prétexte de l’énergie pour décider de nos logements… à nos frais

par
31 153 vues
Le Parlement européen a voté, le 14 mars, une proposition de directive préparée par la Commission européenne pour réduire la consommation d’énergie, notamment fossile. Mais cette directive est une usine à gaz dangereuse pour nos libertés et nos portemonnaie. Au prétexte de lutter contre l’insalubrité des logements populaires et le réchauffement, l’Europe veut s’emparer définitivement de nos modes d’habitation.

 Interdiction de vendre et renchérissement des logements

Les bâtiments résidentiels devront satisfaire, au plus tard : i) à partir du 1er janvier 2030, au moins aux exigences de la classe de performance énergétique E; et ii) à partir du 1er janvier 2033, au moins aux exigences de la classe de performance énergétique D. Des normes minimales de performance énergétique devront être établies par chaque État membre pour la rénovation de tous les autres bâtiments existants dans un horizon 2040/2050. Mais déjà, cette folle directive impose les matériaux à utiliser, le niveau de CO2, la température et le confort thermique, l’humidité relative de l’air, les niveaux d’éclairage, le taux de ventilation, le confort acoustique, « l’intelligence des bâtiments », la place des prises électriques… Les données seront communiquées aux autorités locales et contrôlées. Les Etats surveilleront la disponibilité des compétences et des professionnels qualifiés ainsi que les modalités de financement par les banques des travaux de rénovation.

Les Etats pourront exempter les logements sociaux publics de cette obligation, mais pas les logements privés, ce qui est une discrimination et une atteinte graves à la neutralité de la loi. Les bâtiments proposés à la vente ou à la location devront posséder un certificat de performance énergétique valable, ce qui interdira (Article 17-4 de la directive) la vente et la location de ceux qui n’auront pas été rénovés dans les conditions susvisées.

A partir du 1er janvier 2028, tous les bâtiments neufs devront être des bâtiments à émissions nulles. En 2050, tous les bâtiments devront l’être, si tant est qu’il puisse y avoir des bâtiments à « émission nulle », car nous émettons tous de la chaleur et du carbone pour vivre. Ce qui ne manquera pas de rendre les logements plus chers et de paupériser une partie de la population qui ne pourra plus y accéder. D’autant que dans le même temps, nombre de logements locatifs disparaîtront à défaut de pouvoir être rénovés selon les normes prévues, ce qui réduira l’offre et augmentera les prix de location autant que de vente, au détriment, là encore, des plus modestes.

Un « wokisme » énergétique

En vertu de cette directive, les Etats s’approprieront le droit de gérer les locaux inoccupés, de diriger « la construction, la reconstruction et la modification de bâtiments permettant de réduire leur PRP [potentiel de réchauffement planétaire !] pendant leur durée de vie », de décider de l’implantation des nouvelles constructions « sur des friches industrielles ».

Le projet de directive prévoit la manière dont les Etats devront déployer des installations d’énergie solaire sur tous les bâtiments, réglementer les chauffages, les climatisations, les sanitaires, les prises de recharge électrique pour les véhicules, leurs moyens de contrôle numérique à distance… Tout devrait être dépendant des énergies renouvelables. Il faudrait donc à terme ne se chauffer que quand il y a du soleil ou un vent modéré, probablement à tiers de temps au mieux ! Vive le progrès.

En réalité la directive veut transformer, détruire, reconstruire tous les bâtiments de telle façon que le monde soit résolument nouveau, même si elle admet certaines dérogations pour la préservation de monuments historiques protégés. Ils veulent tout transformer, éradiquer notre passé, « soutenir … les rénovations de type industriel ou « en série ». On imagine notre paysage urbain de demain : des ZUP en moins bien. Et bien entendu toutes ces transformations se feront avec l’argent du contribuable. Les aides étatiques seront encouragées dans le cadre des « plans nationaux de rénovation des bâtiments » établis sous le contrôle de la Commission. Des « passeports de rénovation » et un « registre numérique des bâtiments » seront institués d’une façon toute soviétique. Bien entendu, « les États membres devraient chercher à réduire les disparités entre les hommes et les femmes dans le secteur de la construction et du bâtiment ». Rien ne nous est donc épargné.

Un germe de totalitarisme

Mais l’objectif se veut encore plus ambitieux : une « initiative du nouveau Bauhaus européen, qui tend à promouvoir une plus grande circularité dans l’environnement bâti en favorisant la rénovation et la réutilisation adaptative plutôt que la démolition et la construction neuve, le cas échéant. » Cette référence au Bauhaus, une école d’architecture allemande des années d’avant-guerre, dont la quête artistique globale a évolué en une utopie sociale, rejointe en France par un Le Corbusier par exemple, n’est qu’un déguisement de cette réforme technocratique et administrative à l’excès.

Selon le projet de directive, « l’initiative du nouveau Bauhaus européen a vocation à favoriser l’avènement d’une société plus inclusive propice au bien-être de tous, dans la continuité du Bauhaus historique, qui a contribué à l’inclusion sociale et au bien-être des citoyens, et des communautés ouvrières en particulier ». Ursula von der Leyen avait déjà annoncé le 16 septembre 2020 devant les membres du Parlement européen à Bruxelles ce « nouveau projet culturel pour l’Europe […]  Nous allons créer un nouveau Bauhaus européen […]. C’est la NextGenerationEU. C’est ainsi que nous façonnons le monde dans lequel nous voulons vivre ».

Les élus se font ingénieurs, techniciens, mais surtout démiurges. Ils veulent façonner nos vies, concevoir le monde des hommes à leur place en méconnaissant cette réalité, que ceux qui veulent bâtir des mondes parfaits sèment toujours la terreur. Et c’est ce que nous refusons. Un trilogue s’engagera, entre Parlements, Commission et Conseil européens, à partir d’avril 2023, pour arrêter le texte final de la directive. Il faut empêcher l’Europe d’adopter définitivement cette directive insensée.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

39 commentaires

VIGNELLO Daniel 3 avril 2023 - 4:41

Cela ne suffisait pas que l’Etat en France, détruit tout ce qu’il touche ; maintenant l’Europe s’en mêle. Ne pouvons-nous pas chasser les marchands du temple ?

Répondre
Maellys93 3 avril 2023 - 1:05

Pour « chasser les marchands du temple »?
Il suffit d’aller voter

Rdv l’année prochaine
Mais il ne faudra pas mollir dans l’isoloir comme en 2022 pour les présidentielles !!

Répondre
JR 3 avril 2023 - 7:53

Bonjour Maellys, vous avez raison, cette fois ci c’est clair, ce sera Marine ou Eric. Désolé pour les LR qui ont été si décevant, imprévisible et sans projet, le comble est d’avoir présenter une chèvre hystéro-climatique aux présidentielles. Bien à vous

Répondre
Rem 8 avril 2023 - 12:53

Voter ? Ne vous vient il pas à l esprit qu étant donnée la façon dt on est gouvernés la fraude est de mise ?

Répondre
Fabrice 14 août 2023 - 5:47

Bonjour,
Voter pour Eric ou Marine ne servira à rien puisqu’ils n’ont ni l’un ni l’autre dans leurs projets la sortie de l’Union Européenne , pour ma part je pencherai plutôt vers François Asselineau pour qui la sortie de l’Euro, de l’OTAN et de l’Union Eurpéeenne sont des priorités dans son programme.

Répondre
Nicolas Lecaussin 14 août 2023 - 11:41

C’est vraiment le moment de sortir de l’OTAN et de l’Europe quand nous avons en face la Russie et la Chine ! On ne voit pas vraiment de pays qui veulent en sortir mais plutôt y entrer…

jacky morel 4 avril 2023 - 5:23

Ils trichent aux elections et sont donc invirables. Seul un contrat avec des tueurs réglera le problème. Les suivants feront plus gaffe…

Répondre
rocaigle 13 août 2023 - 10:54

C’est une conclusion logique, car tout travail comme non-travail mérite salaire.

Répondre
Joline 18 juin 2023 - 5:47

Malheureusement les francais ont le nez dans le guidon, ont la flemme de s’informer aux sources, et ne voient pas venir la manoeuvre d’ensemble qui consiste en fait a spolier jusqu’au territoire physique d’une nation, a asservir les populations nationales pour mieux les reduire au silence, et surtout lever des impots europeens deguises. Oui cela passse par un totalitarisme deguise en democratie ou l’on poussera les proprietaires a la ruine, la pauperisation de tous est en marche, mangee par cette folle institution qui a vole la souverainete des nations grace a nos dirigeants, qui pourraient l’inflechir qmais qui n’ont pas l’amour de leur pays et de ses habitants. Tout n’est fait que pour une exploitation financiere et territoriale massive au profit de quelques lobbies dont les ronds de cuir technocrates de l’UE qui nous coutent deja un bras sontva la solde et au service d’une odeologie utopique delirante folle et dangereuse. Bientotils nous taxeront pour le droit de respirer, deja qu ils veulent nous interdire de manger notre viande sans ogm pour bouffer du poulet mexicain ou des viandes canadiennes bourrees de tout ce qu ils interdisent a nos eleveurs, et tuer nos vaches parce qu’elles petent et que ce faisant elles emettent du gazmethane et donc polluent. Ils sont fous parce qu il faut etre fou pour dire des choses pareilles et vouloir les appliquer … que faire. Les deputes renaissance LR (sauf quelques uns) et tous les socialistes ecologistes et modem votent tous ces textes ahurissants quand ils ne les proposent pas

Répondre
Gilles Vedun 3 avril 2023 - 6:00

Après avoir fini de couler l’économie grâce à leur bide énergétique, c’est une honte de leurs confier encore quoi que ce soit du compèrage avec l’état profond WhatsApp else ! Quand les français auront compris qu’ils sont administrés par une bande de margoulins on repartira (peut-être) sur de bonnes bases.

Bien à vous

Répondre
Made1950 6 avril 2023 - 9:33

Depuis Clovis et encore avant tous les peuples ont été dirigé par des ordures

Répondre
maxens 3 avril 2023 - 6:54

Ensuite, l’architecte des bâtiments de France donnera son avis, et selon sa propre perception de ce qui est beau ou pas, choisira en tout arbitraire, l’esthétique de votre construction…des lors, plus de choix de matériaux, plus de choix d’esthétique…. il ne restera plus rien de personnel dans votre maison, juste votre compte en banque plus asséché …lamentable, et pendant ce temps le pays croule sous les dettes et les impôts, mais tout va bien

Répondre
JR 3 avril 2023 - 7:58

Bonjour Maxens, tout à fait, mais rien de surprenant, tout est écrit: https://climatetverite.net/2022/02/12/leffrayante-republique-ecologiste-de-yannick-jadot/
Les pseudos écolos sont là pour détruire notre économie au bénéfice des puissances étrangères. Résistons. Bien à vous
L’écologisme politique est bien le 3 ème fléau idéologique après le communisme et le nazisme. Un grand Nuremberg carbo-climatique doit voir le jour. Résistons. Bien à vous

Répondre
accenteur 3 avril 2023 - 7:02

Il est désormais clair que tous cette engeance a pour objectif final l’asservissement de la population. Depuis 50 ans, toutes les lois ont un point commun : diminuer l’autonomie des individus et accroitre le pouvoir de l’état. Dans ce cas précis, le but est d’empêcher l’acquisition d’un logement par une réglementation délirante qui vient s’ajouter à une fiscalité confiscatoire. L’attribution des logements se feraient alors par l’état qui pourrait ainsi contrôler la population. Pas d’obéissance, pas de logement.

Répondre
JEAN LEJEUNE 3 avril 2023 - 8:09

Il est grand temps de quitter cette Europe qui grignote insidieusement notre souveraineté. Je pense que les français ne sont pas conscients que chaque jour qui passe l’étau se resserre avec la complicité de nos élites serviles.

Répondre
JR 6 avril 2023 - 7:45

Bonjour, rappelons que c’est à cause du tour de passe-passe de Sarkozy en 2007. Depuis là, les français ont compris qu’aller aux urnes se servait plus à rien. Les Mondialistes et plus précisément en Europe les partisans du IV ème Reich avec en tête du cortège UVD. Leyen (non élue) ont confisqué le pouvoir. Cela évidemment mal se terminer. Merci. Bien à vous

Répondre
GHUS 3 avril 2023 - 8:17

A compter du 1er avril 2023, un bilan énergétique doit être joint au dossier de diagnostic technique lors de la vente des biens immobiliers qui appartiennent aux classes F et G. Des propositions de travaux et leur chiffrage permettant d’améliorer le confort thermique et la qualité de l’air doivent être joints au bilan énergétique.
Autant dire qu’à compter de ce 1er avril, le prix de vente des biens immobiliers concernés va baisser à due concurrence du montant des travaux à prévoir. Comme la loi s’appliquera aux logements classés E au 1er janvier 2025, on peut penser que le marché de l’immobilier va être sensiblement chahuté. Et comme tous ces travaux devront être réalisés avant le 1er janvier 2030, on imagine facilement la pression à la hausse sur les prix des matériaux de construction et les devis des entreprises de construction et rénovation de bâtiments.

Répondre
Jacques Peter 3 avril 2023 - 8:55

L’Union Européenne fait tout pour se faire détester. Le Frexit finira par s’imposer à tous.

Répondre
JR 3 avril 2023 - 7:48

Bonjour Jacques, je fais la même réflexion. Toute ma vie j’ai prêché pour l’U.E, aujourd’hui je ne les supporte plus et je rejette systématiquement tout ce qui vient d’eux. C’est un grand regret, le grand projet s’est transformé en grand déclin. La vision de l’UE a clairement été dévoyé et cela vire au IV ème Reich. L’UE et Schwab se sont invités même dans nos assiettes. STOP, STOP, STOP. Merci. Bien à vous

Répondre
AlainD 3 avril 2023 - 9:06

Ils sont fous ces fonctionnaires trop payés à qui on accorde un pouvoir sans limite, ils veulent une société « inclusive » ? Mais arrêtez les tous, nous nous dirigeons tout droit vers un 1984 que n’aurait pas renié George Orwell.
Enfin, voilà des gens non élus, désignés par des chefs d’Etat inconscients qui acceptent sans broncher les pires diktats.
Citoyens européens réveillez-vous avant qu’ils aient commis l’irréparable !!!!!

Répondre
Doz Annie 3 avril 2023 - 10:05

Mais que faire à notre petit niveau ?…

Répondre
JR 3 avril 2023 - 7:48

Bonjour, bien voter, les élections Européennes sont sans doute celles qui nous impacte le plus. Merci. Bien à vous

Répondre
LEBLOND 3 avril 2023 - 12:21

Tout cela sera t-il également appliqué en Chine, en Inde, en Afrique, en Indonésie etc… ?? L’Europe se suicide !!!

Répondre
Rettig 3 avril 2023 - 12:47

Quel discours anti européen de bas étage ! Tout est prétexte à vous en prendre à notre Président. Penser l’avenir avec l’instinct plutôt que l’intelligence ne mène jamais loin

Répondre
Sirius09 13 août 2023 - 6:35

Enfin un avis qui ne provoque pas un haut le cœur!
Tout est prétexte à éructer des insanités contre l’Europe et notre President. Je vais finir par me désabonner de ce site pourtant intéressant mais décidément très mal fréquenté! Le libéralisme, c’est tout le contraire des extrêmes, de gauche comme de droite. Et ici c’est malheureusement l’extrême droite anti Europe qui braille le plus.

Répondre
Nicolas Lecaussin 14 août 2023 - 5:37

Nous avons consacré de nombreux articles à l’Europe grâce à laquelle la concurrence (transports, télécommunications…) a pu être instaurée en France aussi. Nous critiquons les excès de réglementations et d enormes…
Cordialement,
Nicolas Lecaussin

Répondre
4XL 3 avril 2023 - 1:56

Les citoyens bien trop gentils que nous sommes finiront bien un jour par se fâcher d’une manière très méchante !
Et tout ces tordus qui pensent qu’à nous les briser menu menu feraient bien de s’entrainer à courir très très vite !
Il n’y a qu’une date à retenir sur laquelle ils devraient se pencher sérieusement 1889 …

Répondre
rocaigle 13 août 2023 - 11:01

1789 exactement.

Répondre
Picot 3 avril 2023 - 3:04

C’est le but : locations impossibles, propriétaires spoliés. Désobéissance civile indispensable ou Frexit. Mais pour cela il faudrait que les Français se réveillent.

Répondre
Christian 3 avril 2023 - 4:19

Il y a bientôt les élections européennes. Aux Français de choisir.

Répondre
Picot 4 avril 2023 - 2:42

Hélas non. Nous votons pour élire des parlementaires qui n’ont AUCUN pouvoir. Ça c’est pour am(b)user le bon peuple. En réalité c’est la Commission Européenne qui décide et qui n’est élue par personne. Ainsi la démocratie n’existe pas dans l’UE. Seule solution, le Frexit. Et vite.

Répondre
Nicolas Lecaussin 4 avril 2023 - 2:47

Si, le Parlement européen a du pouvoir, plus que le Parlement français. Et les membres de la Commission sont nommés par les gouvernement des Etats membres (gouvernements élus).

Répondre
Picot 5 avril 2023 - 3:46

Les membres de la commission Européenne sont proposés par elle même aux gouvernements qui les acceptent, ce n’est pas tout à fait la même chose. Je n’ai pas voté pour avoir Ursula sur le dos, vous non plus, ni personne. Et nous avions voté non à ce système en 2005. Sarkosy, qui dit adorer la France et les Français, s’est empressé de les trahir, non sans avoir, la prudence est de mise, modifié auparavant l’article de la Constitution évoquant la trahison du chef de l’État. L’UE est tout ce qu’on veut mais surement pas un système démocratique. Cela crève les yeux en ce moment : la « réforme » des retraites demandée par Bruxelles est rejetée par la plupart des Français. Si nous étions en démocratie il y aurait un référendum sur le sujet. Je persiste et je signe : les parlementaires Européens sont là, à part quelques exceptions, pour amuser la galerie, exactement comme les parlementaires Français dont l’avis n’a aucune importance: le gouvernement les a empêché de voter pour cette réforme des retraites, le 49.3 étant plus sûr. Vous avez de même remarqué que, concernant l’euthanasie, les parlementaires ont été mis au placard.

Répondre
Nicolas Lecaussin 6 avril 2023 - 11:36

NON Pas du tout. Chaque commissaire est proposé, en fonction des recommandations de son État membre d’origine, par le président de la Commission au Conseil européen qui propose à son tour au Parlement européen un collège de commissaires. De plus, le président de la Commission européenne est élu par le Parlement européen, sur proposition du Conseil européen. Ce dernier désigne son candidat à la majorité qualifiée en tenant compte du résultat aux élections au Parlement européen. La réforme des retraites n’est pas imposée par la Commission ! C’est la moindre des choses de travailler un peu plus longtemps et tous les pays l’ont fait, européens ou pas

Répondre
==anana 16 avril 2023 - 8:55

nous sommes dans une monarchie anarchique!!! vite nommons un roi ça serait plus simple que la cérémonie de urnes!!!!

Répondre
Dudufe 17 avril 2023 - 11:20

JEAN LEJEUNE non seulement l’UE grignote notre souveraineté mais aussi notre argent la différence entre notre contribution et les subventions se monte à environ 12 milliards!! merci m’sieurs dames.

Répondre
maxens 13 août 2023 - 9:18

Effrayant, mais on est bien là dans ce que l’Etat recherche, prendre le contrôle de la propriété privé, et la gestion des bine immobilier et la gestion totale du logement (demander aux propriétaires privés ruraux comment ils se font spolier le droit de disposer de leurs biens), quand bien même n’importe quel citoyen lambda de France sait que les organismes étatiques ne sont que source de gabegies et d’incompétence…Un vrai état communiste se dessine dirigé par nos « élites » politisés de l’ENA gauchiste

Répondre
Dudufe 16 août 2023 - 9:06

On peut dire ce que l’on veut relativement aux Verts, mais en tout cas on doit leur reconnaître une sacrée force de persuasion !

Répondre
ORILOU 21 décembre 2023 - 11:37

Certains commentaires laissent mal augurer de notre démocratie. Pour celles et ceux qui ont connu les monnaies nationales, les taux de change différents à l’achat ou à la vente de devises, la facturation par les banques de frais divers. Pour celles et ceux qui se souviennent des heures passées à attendre aux frontières, les contrôles de douanes parfois tatillons (surtout côté Français), force est de reconnaître que l’Europe comporte des avantages.
Nous avons le pouvoir de choisir celles et ceux qui nous représentent en Europe. Si nous estimons que nos députés Européens actuels ne font pas bien leur travail, nous avons l’occasion de les virer et de les et remplacer.
Le problème c’est la commission TROP coûteuse, non élue, irresponsable. Au lieu de hurler, exigeons des députés que nous élisons et de notre gouvernement qu’ils fassent le ménage dans les écuries d ‘AUGIAS … et qu’il cesse d’en rajouter à chaque fois d’une directive est donnée. Une partie du problème réside également dans cette propension des fonctionnaires Français à alourdir les règlements de la commission. Nos agriculteurs (entre autres) en savent quelque chose.

Répondre