Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Retraites : une capitalisation très modeste en France

Retraites : une capitalisation très modeste en France

par
533 vues

La France reste attachée de manière atavique à un système quasi unique par répartition alors que dans de très nombreux pays où la capitalisation a été introduite, les cotisations et prélèvements publics sont moins, voire beaucoup moins importants pour des retraites ayant un meilleur rendement.

L’OCDE a publié une étude sur les systèmes par capitalisation en 2018. Elle observe, dans le tableau ci-après, qu’alors « 17 des 36 pays de l’OCDE étaient dotés à des degrés divers de régimes par capitalisation et privés obligatoires ou quasi obligatoires auxquels adhérait une part importante de la population d’âge actif ». La France compte très peu de capitalisation.

Note : PQO = professionnel quasi obligatoire ; RPC = régime public par capitalisation de type Premiepension ; = non disponible ; x = non applicable ; ~ = environ. Les taux de couverture sont fournis par rapport à la population d’âge actif totale (personnes de 15 à 64 ans), sauf indication contraire dans les notes détaillées correspondant au présent tableau. En Corée, le système des prestations de retraite est obligatoire et peut prendre deux formes : un régime d’indemnités de fin de contrat et un plan de retraite professionnel. L’employeur est tenu de proposer un régime d’indemnités de fin de contrat, mais il peut aussi mettre en place un plan de retraite professionnel en vertu d’un accord d’entreprise.

Vous pouvez aussi aimer

6 commentaires

Obeguyx 3 janvier 2023 - 7:11

On ne peut nier qu’il y ait un problème avec les retraites, certes. Mettre 2 quinquennat afin de régler le problème à moitié (et encore) montre à quel point nous sommes dirigés par une bande de fainéants invétérés (pour ne pas dire invertébrés). Il existe d’autres problèmes bien plus graves et sérieux qui ne sont mêmes pas abordés et systématiquement repoussés d’un revers de main. Circulez, il n’y a rien à voir aurait dit Coluche … Et les français continuent de voter pour les mêmes … Que voulez-vous qu’il nous arrive ? … « T’as pas cent balles ? » … Mort aux CONS !!!

Répondre
Oncpicsou 3 janvier 2023 - 8:21

Pourquoi la France refuse d’abandonner le système par repartition?
Réponse: La répartition est un système « Ponzi » c’est à dire un escroquerie qui a commencé quand les premiers retraités ont touché une retraite sans avoir cotisé toute leur vie ….consequence: les derniers devront cotiser toute leur vie pour ne rien toucher lorsque le système s’arrêtera (leurs cotisations auront servi à payer les retraites des autres et il n’y aura personne pour payer la leur !).
Aucun politique ne prendra ce risque. Le piège est donc fermé. (encore une idée géniale de la gauche!)
Il n’y a pas que cela comme conséquence, mais ce serait trop long à développer.

Répondre
Oncpicsou 3 janvier 2023 - 2:52

…je vais quand même développer un peu:
Si l’argent avait été capitalisé il aurait été investi dans nos entreprises ce qui aurait soutenu notre industrie et aurait évité de passer sous le contrôle des fonds de pension américains ! (Vraiment géniaux ces mecs de gauche !)

Répondre
Christiane MASSERON 3 janvier 2023 - 10:49

Ce n’est pas seulement que la France reste attachée au système quasi unique par répartition, mais aussi que compte-tenu de l’importance du montant prélevé pour lesdites retraites sur les salaires, il ne reste plus beaucoup d’argent à investir dans une éventuelle capitalisation quand bien même nous le désirerions.

Répondre
Oncpicsou 4 janvier 2023 - 8:29

Les joies de la repartition, suite…
Et que dire du cas ou le travailleur meurt avant son départ? … toutes ses cotisations sont perdues et se transforment en impôt payé à la collectivité des retraités dont sa descendance ne verra jamais la couleur ! (vous avez dit solidarité intergenerationelle?) Mais pas de problème puisqu’ils n’en ont pas conscience. Les centenaires qui en profiteront ne se pleindront pas non plus!
La mort des uns profite aux autres…. est ce bien moral?

Répondre
Obeguyx 8 janvier 2023 - 10:54

La mort des uns profite aux autres…. est ce bien moral ?
La mort a toujours été un profit et c’est pour ça que les guerres existent encore … La retraite est devenue une fin en soi, alors qu’au milieu du siècle dernier ce n’était qu’une vision d’espoir. Les gens cotisaient après guerre sans l’espoir de vraiment la toucher un jour. Ce n’est qu’autour des années 1955 que les premiers ont commencé à la toucher véritablement (sous sa forme moderne) et ce fut une joie non dissimulée. La retraite était fixée à 65 ans car à l’époque où elle a été décidée l’espérance de vie était de 63 ans pour les hommes et 67 ans pour les femmes, alors on a fait la moyenne : 65 ans. CQFD que les cotisations étaient alors faibles puisque quasiment personne ne devait toucher la dite retraite. Il serait donc bon de reprendre le cheminement intellectuel du début et d’être un peu plus rationnel dans les délires de nos gouvernants et des aspirants à la retraite.

Répondre

Laissez un commentaire