Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Recharger sa voiture électrique sera plus cher que faire le plein de son diesel

Recharger sa voiture électrique sera plus cher que faire le plein de son diesel

par
304 vues

La voiture électrique, ultra-subventionnée, est conseillée pour ses prétendus bienfaits écologiques et les économies qu’elle permettrait de réaliser sur le long terme. En effet, recharger son véhicule électrique coûte moins cher que de faire le plein de son SUV essence ou de sa citadine diesel, en particulier avec les prix actuels des carburants. Mais cet argument ne tient plus.

Au Royaume-Uni, les tarifs de l’énergie montent en flèche et à partir du 1er octobre, le prix de l’électricité va être revu à la hausse. Il devrait augmenter de 80% ! Cette hausse va impacter tous les ménages britanniques, et notamment les possesseurs de voiture électrique. Selon un article du Glasgow Live repris par Auto-Moto, le prix de la recharge pourrait dépasser celui d’un plein d’essence. Le journal s’appuie sur une étude du RAC, une compagnie d’assurance britannique. Selon cette dernière, le prix d’une charge complète pour un véhicule à batterie de 64 kW sera de 33,80 livres (39,6€), contre 18,37 livres (21,5€) à l’heure actuelle.

De ce fait, les prix des recharges publiques devraient passer de 50 pounds/kW (0,6€) à 86 pounds/kW (1,01€) ! Les ménages rechargeant leur véhicule électrique uniquement à leur domicile seront aussi touchés. Selon le porte-parole du RAC, « une charge complète d’un SUV électrique de taille familiale standard coûtera 84% de plus à partir du 1er octobre ». La RAC donne un exemple type, avec un modèle précis, la Jaguar i-PACE. Si le modèle thermique parcourt 400 kilomètres pour 50 livres (58,6€), la version électrique fera la même distance pour 99 livres (116 €), soit un prix presque deux fois plus élevé ! Sans compter le temps d’attente pour la recharge, bien plus long que pour remplir son réservoir à la station-service.

La France, qui se dirige vers une crise énergétique du fait de ses choix politiques contre le nucléaire, pourrait bien connaitre ce genre de scénario. En Californie, à cause de la chaleur qui impacte les réseaux électriques vieillissants, l’Etat recommande de ne pas charger les véhicules électriques. Cela apparait ubuesque quand on sait que la Californie, comme l’Union européenne, veut bannir la vente de voitures neuves thermiques à partir de 2035. Il y aurait de quoi rire si l’on n’allait pas tout droit vers une crise majeure de l’énergie. Le rêve de la voiture électrique promue avec force et subventions pourrait se transformer en cauchemar.

Vous pouvez aussi aimer

4 commentaires

Astérix 5 septembre 2022 - 6:30

« Le magazine Automobile Propre vient de réaliser un test grandeur nature du Kia e-Niro 64 kWh sur un trajet Paris Lille (220 km) et on dresse le bilan ..
Voilà une information qui va en faire réfléchir plus d’un !
Et après, on nous fait un bourrage de crâne avec l’écologie.
Merveilleuse voiture électrique !
Et ils ont fait le trajet de jour !
Imagine le même trajet de nuit (donc avec les feux) en hiver (chauffage) avec précipitations (essuie-glaces) et on n’envisage même pas le dégivrage de la lunette arrière !
Nos braves essayeurs sont partis de Paris avec un véhicule chargé à bloc et affichant une autonomie prévisionnelle de 477 km, permettant donc (théoriquement) de faire l’aller-retour. Ils rejoignent Lille à une vitesse moyenne de 96km/h pour constater que vitesse et chauffage ont drastiquement réduit l’autonomie et qu’il ne reste que 90 km d’autonomie.
Il faut donc « faire le plein » pour pouvoir rentrer. Ils décident de repartir en direction de Paris afin de charger sur l’aire de Saint-Léger, à 57 km au sud de Lille, cette aire étant équipée d’une borne rapide Corri-Door censée délivrer jusqu’à 50 kW en courant continu.
Arrivés sur place, il leur reste seulement 5% de batterie pour 15 km d’autonomie restante affichée. Mais la charge plafonnée à 40 kW, elle va s’interrompre soudainement après avoir fourni seulement 1,9 kWh à la batterie de la Kia.
Une seconde session de charge leur permet de récupérer 1,7 kWh de plus.
Les appels auprès du gestionnaire de la borne ne parviennent pas à résoudre le problème.
Après 4 sessions et seulement 7,3 kWh récupérés en plus d’une heure de manipulations, ils repartent pour terminer la charge sur une autre station.
Ils doivent parcourir 75 km avec 26% de batterie pour atteindre l’aire de Ressons-Ouest qui dispose d’une borne du réseau Corri-Door. A 110 km/h sur l’autoroute, ils atteignent la borne avec des sueurs froides : le e-Niro est passé en « mode tortue » sur l’accès à l’aire. La vitesse décline très rapidement et soudainement la vitesse maximale plafonne à 15 km/h, permettant tout juste d’atteindre la borne : Il reste 1% et 1 km d’autonomie.
Heureusement, cette fois la borne fonctionne correctement et ils récupèrent 58 kWh en 1h20, permettant de rentrer à Paris.
Le temps de charge totale s’approche de 2 h 30 … heureusement qu’il n’y avait pas d’attente à la borne et qu’ils n’avaient pas prévu un rendez-vous en soirée…
Le tarif de la recharge est particulièrement salé : via le Pass Chargemap, ils ont dû acquitter 23,16 euros, pour les 300 km effectués entre le matin et la borne de recharge.
Ce coût porte l’usage de la Kia e-Niro 64 kWh au même niveau que son équivalent thermique essence, pour une source énergétique pourtant pas encore frappée de fiscalité.
Cette expérience met également en avant la problématique de la fiabilité des bornes de recharge et le coût de leur maintenance qu’il faudra bien supporter d’une façon ou d’une autre.
Enfin, elle pose aussi la question de la tarification très variable des différents opérateurs de réseaux de bornes et de leurs opérateurs commerciaux (ChargeMap,Sodetrel, Ionity …)
Intéressant, hein ???
2h30 de charge et 23 euros pour faire 300 km !!!
 » …une source énergétique pourtant pas encore frappée de fiscalité… »
ERREUR !!! Grossière erreur ! La fameuse TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers) a été rebaptisée TICPE pour Taxe Intérieure sur la Consommation des PRODUITS ÉNERGÉTIQUES, donc l’électricité aussi.
Quand tous les gogos auront leur bagnole électrique qu’ils rechargeront sur leur prise spéciale raccordée à  » INDEX INACTIF 5  » de leur compteur Linky, ils comprendront que sur cet index là, le Kw/h ne coûte pas 0,75 € mais 1,35 € soit 86 € le plein de 64 Kwh pour parcourir 200 Km.
Et que disent les « écolos » ?
Les écolos sont plus intéressés par leur avenir politique que par le devenir de la planète !
Moralité, merci de faire circuler largement. »

Entre la connerie des écolos et celle de nos gouvernants qui, en plus, viennent de s’apercevoir qu’il fallait que nos centrales nucléaires fonctionnent ce qui n’est pas le cas, l’on voit bien le niveau de crétinisme de notre Pays !!

Répondre
grinderdo 5 septembre 2022 - 12:24

« Une source électrique pas encore frappée de fiscalité »! Bigre! Regardez donc votre facture d’électricité. On y voit que le coût de l’électricité est minoritaire dans la facture. En plus de la TVA on paye les taxes CSPE, TCFE, CTA, TICGN (il faut bien financer les éoliennes et les factures de ceux qui ont l’électricité gratuite faute de pouvoir la payer). On est donc déjà très taxé sur l’électricité (de l’ordre de 30% de la facture. Evidemment, pour rattraper les taxes sur les carburants in faudra encore doubler ces taxes.

Répondre
Obeguyx 5 septembre 2022 - 8:45

Bravo Aymeric. Les français aveuglés par leur grand timonier vont payer très cher les inconséquences de leur vote. La facture arrive, ne vous impatientez pas !!

Répondre
Hela 5 septembre 2022 - 2:14

Il n’y a que l’expérience vive qui fait, peut-être, réfléchir !

Répondre

Laissez un commentaire