Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Et si la voiture électrique appartenait au futur plus qu’au présent ?

Et si la voiture électrique appartenait au futur plus qu’au présent ?

par
1 102 vues

La crise énergétique met en lumière une tare déjà assez connue de la voiture électrique : le prix de la recharge, auquel on pourrait associer sa durée. S’il peut être très avantageux de recharger sa voiture chez soi, ses usagers peuvent être obligés de recourir aux bornes en cas de longs trajets ou de défaut d’anticipation. Et là, c’est une autre histoire. Aux bornes Bélib’, il faut 32€ pour passer de 10 à 80% en une heure ; avec les Superchargeurs de Tesla, 34€ et trente minutes. Encore ces offres ne valent-elles que pour ceux qui possèdent un abonnement. Les autres doivent débourser 56€ et passer sept heures à la pompe. Sans compter que les bornes de recharge ne sont pas encore si nombreuses : environ 77 000. Soit sans doute à peu près autant que de pompes dans les 11 000 stations essence, mais pas le même temps d’attente !

Une voiture électrique consomme environ 18 kWh aux cent kilomètres ; une Tesla Model 3 Grande Autonomie chargée au maximum peut faire environ 400km. Une voiture à essence moderne consommant peu ou prou sept litres aux cent, dont le réservoir contient environ 80 litres, roule 1 000km, voire un peu plus, avec un plein. Une voiture électrique doit être rechargée deux fois plus souvent qu’une voiture à essence.

La voiture électrique, pourtant glorifiée par le gouvernement et les écologistes, doit peut-être être laissée aux générations futures, qui profiteraient de la batterie solide, actuellement en développement et promettant une recharge quasi instantanée et une autonomie de 1 000km. Une invention que la fusion nucléaire rendrait d’autant plus intéressante.

Vous pouvez aussi aimer

13 commentaires

JR 8 janvier 2023 - 9:29

Bonjour, le problème ce sont les idéologues, entre autres de la bande à Macron. La folie du tout électrique est une ineptie. Mais par ce biais, les escrolo-macrono-schwabiens ne cherchent-ils pas à assigner les Français à résidence par la raréfaction des moyens de locomotion ? https://climatetverite.net/2022/10/27/la-voiture-electrique-et-autres-folies-de-christian-gerondeau/ . L’E.U, sous la présidence d’une hystéro-carbo-climatique au service de puissances étrangères, de la religion Schwabienne et du souhait de la mise en place d’une gouvernance mondiale, veut imposer la médiocrité, mais nous ne laisserons pas faire. Merci. Bonne libération de C02.

Répondre
Michel 9 janvier 2023 - 7:25

Bonjour juste une petite remarque les réservoirs sont en moyenne plus près des 50l

Répondre
==anana 9 janvier 2023 - 8:36

j’attends q’un constructeur mette enfin un groupe électrogène de faible puissance à bord pour pouvoir recharger la batterie pour permettre d’arriver à une borne sans remorquage.c »est plus simple que l’hybride et très efficace : je suis ingénieur conseil!!!!!

Répondre
JR 9 janvier 2023 - 1:49

Bonjour Anana, effectivement le moteur hybride cumul les inconvénients des deux technologies (thermique & électrique), sans en avoir les avantages. Nous savons tous et les constructeurs automobiles, que l’hybride est un tour de passe-passe technologique coûteux, permettant de contourner l’absurdité fiscal des malus attribué aux moteurs thermiques, pourtant hautement efficient dans tous les domaines, y compris celui de la pollution. Pour avoir tester l’hybride sur une flotteur, le bilan est catastrophique, un hybride consomme plus, coûte beaucoup plus cher, embarque des technologies complexes, du poids, réduit le volume intérieur, pour non seulement aucun gain, mais en plus, un déficit d’efficience notable. L’hybride est un attrape nigaud fiscal nécessaire à l’absurdité du législateur macroniste à tendance néo-religieuse carbo-climatique. Tout ceci pour faire plaisir à un bande d’illuminé prétendument écologistes. Merci. Bonne libération de C02.

Répondre
Farid 15 janvier 2023 - 8:43

Vous parlez de l’hybride rechargeable. Qu’il faut recharger le plus souvent possible.
L’hybride simple améliore déjà très sensiblement la consommation. Une Prius c’est 4l au 100 en banlieue et moins en ville si on sait y faire.

Répondre
Farid 15 janvier 2023 - 8:44

Mazda

Répondre
Astérix 9 janvier 2023 - 8:47

Votre article Adélaïde démontre à lui seul l’aberration de la voiture électrique. J’ajouterais qu’à compter de sa création jusqu’à sa mise au rebut, une voiture électrique pollue davantage qu’une voiture classique (exploitation massive des terres rares, traitement des batteries en fin de vie, entre autres) mais ces crétins d’écolos ont toujours rien compris.
Il faut considérer également la recherche et développement qui permettent de trouver de nouveaux carburants pouvant faire fonctionner nos moteurs thermiques.
Mais l’état, au lieu d’aider par des mesures de souplesse, préfère emmerd… les industriels en les écrasant de paperasses et de charges afin de bien les freiner !? et impose par le biais de cette europe imbécile la fin des moteurs thermiques en 2035. Nous les en empêcherons !

Répondre
Obeguyx 9 janvier 2023 - 10:08

La voiture électrique appartient au passé et on le sait depuis plusieurs décennies. L’électricité, en matière de déplacements des véhicules n’est pas la solution. Elle l’est au niveau du ferroviaire car les lignes sont dédiées exclusivement, mais c’est impossible au niveau routier. Il n’y a que les CONS pour ne pas voir la poutre qui est devant nos yeux. L’électricité peut apporter beaucoup mais ne peut pas tout. Le problème n’est pas l’énergie à utiliser, mais plutôt comment s’y retrouver au niveau des taxes à percevoir. Si je prends l’exemple de l’air comprimé, il est difficile de taxer l’air qui est disponible partout et totalement gratuit et pourtant le moteur à air comprimé existe (invention Française), fonctionne et est d’une grande fiabilité. Dites vous bien que tout n’est qu’une affaire de « fric », point barre.

Répondre
JR 9 janvier 2023 - 6:00

Bonjour cher Obeguix, au regret de vous contredire, l’air est désormais taxé. Il s’agit des fameuses taxes pompeusement dénommée Carbone. Vous savez ces taxes, ces malus, ces impôts si chers à la bande d’escroc carbo-climatique. Vous aspirez l’air (ou votre moteur) avec 0,04 % de C02, vous rejetez en expirant environ 2 % de C02 au plus si vous faites du sport, vous payez un malus pour votre auto et pour l’être humain c’est en préparation. L’horribilis Klaus Schwab ne charge de tout. Merci. Bonne libération de C02.

Répondre
Jean-Pierre Bardinet 9 janvier 2023 - 10:13

Le marché de la voiture électrique, créé par des politiciens incompétents, ne fonctionne que grâce aux aides de l’Etat, aides qui augmentent notre dette souveraine. Si nos gouvernants incompétents laissaient le marché se réguler en fonction de l’offre et de la demande, la voiture électrique resterait un marché de niche.

Répondre
JR 9 janvier 2023 - 1:06

Bonjour, en d’autres termes les contribuables payent pour subventionner une hérésie technique qui nuit à tous. Les spécialistes non subventionnés par l’état, dont Christian Gérondeau, ingénieur polytechnicien et auteur de “La voiture électrique et autres folies : la religion écologiste” aux éditions de L’Artilleur, alerte sur les nombreuses défaillances techniques et environnementales de la voiture électrique. https://climatetverite.net/2022/07/22/la-voiture-electrique-est-une-absurdite/ . Mais le véhicule électrique qui peut, si et là, avoir quelques intérêts, fait partie du Greta Recette🤑 (Great Reset) cher aux escrocs carbo-climatique qui opèrent en bande organisée🤡💀 avec la bienveillance de certains états corrompus et d’un organisme dédié (Groupement International d’Escrocs du Climat). Merci. Bonne libération de C02.

Répondre
Dupond 9 janvier 2023 - 4:28

C’est un marché créé par des escros et par des politiciens prêts à ruiner leur peuple pour des itérêts privés et financiers . Voyez l’exemple parfait de l’envolée des prix de l’électricité résultante du marché européen inique . Des vrndeurs d’électricité ne produisant aucun KW/H mais les volant à EDF par la volonté des politiciens.
Ils devront rendre des comptes.
https://app.electricitymaps.com/zone/FR voir ce site et la production électrique , dépenses colossales pour les énergies renouvelables ( production réelle / capacités installées )

Répondre
Obeguyx 11 janvier 2023 - 3:10

Il y a belle lurette que les politiciens ne rendent plus aucun compte. Le plus pourri d’entre tous n’était pas un certain François Mitterrand ???

Répondre

Laissez un commentaire