Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Au secours, le communiste Alain Badiou est de retour !

Au secours, le communiste Alain Badiou est de retour !

par
170 vues

Comme si Jean-Luc Mélenchon, Sandrine Rousseau, la NUPES & Co ne suffisaient pas. Le philosophe maoïste Alain Badiou est de retour avec ses conseils politiques, économiques et sociaux. Dans un très long texte qui comporte « 13 Thèses », publié dans l’OBS, il donne sa « vision sur le monde d’aujourd’hui ». Pour lui, le capitalisme « n’est pas mort en 2008 ». Hélas ! « Il se redéploie dans des formes plus autoritaires », juge-t-il. Selon Badiou, « la conjoncture mondiale est celle de l’hégémonie territoriale et idéologique du capitalisme libéral. La crise de 2008 ? C’est la faute du capitalisme libéral. La pandémie du Covid-19 ? C’est la faute du capitalisme libéral. L’inflation, la crise énergétique, la crise écologique, la guerre en Ukraine ? C’est la faute du capitalisme libéral. Que faire ? C’est très simple. Il s’agit de comprendre le « vrai communisme » et « la seule réponse est de rétablir, en bilan et au-delà des expérimentations fragmentaires du dernier siècle, l’hypothèse communiste, dans sa possibilité, sa force et sa capacité libératrice. »

Pour Badiou, le capitalisme est à l’origine de la « ségrégation sociale » et le communisme « propose une deuxième révolution globale, systémique, dans le devenir de l’humanité. Elle propose de sortir de l’âge néolithique. » On sait que le totalitarisme communiste et la montagne de cadavres qu’il a laissée derrière lui bénéficie toujours dans ce pays d’une forme de sympathie qui le rend presque intouchable. Ce qu’on ne peut pas comprendre c’est que, de Moscou à La Havane et de Bucarest à Phnom Penh, « l’hypothèse communiste» chère à Badiou n’a enfanté que terreur et désolation. Il n’existe pas d’utopie communiste différente de la «praxis» chère à Marx. Le communisme ne peut pas être «meilleur» ou «différent». C’est le même partout, celui qui a fait plus d’une centaine de millions de victimes. Accepter de publier et de débattre des « thèses » d’Alain Badiou, c’est comme si l’on acceptait les thèses d’un intellectuel nazi qui dirait que le nazisme d’Hitler n’aurait été qu’une malheureuse déformation du vrai nazisme.

Vous pouvez aussi aimer

6 commentaires

Almaviva 5 septembre 2022 - 8:21

Ce type est fou ! à enfermer d’urgence !

Répondre
Rémi 5 septembre 2022 - 8:33

« IL FAUT DE TOUT POUR FAIRE UN MONDE »… SUR CETTE TERRE, MAIS IL PARAIT QUE DANS «  »L’AU DELÀ » » NOUS POUVONS RENCONTRER « DIEU » ET «  »LUCIFER » »….!
ALORS DONNONS A CE PHILOSOPHE LE MOYEN DE VIVRE SELON SES THÉORIES…EN ATTENDANT SON PLUS TARD…!
Pour ce qui nous concernent, ce philosophe existe, alors il nous donne l’occasion de le lire et de l’écouter… sans pour autant adhérer, selon la théorie du Libre arbitre….
Ce philosophe ne serait pas le premier ni le seul a vouloir nous éduquer ni nous instrumentaliser….
Monsieur Ramadan, avait son large public d’adeptes, et il termine en prison….
Alors tous nos espoirs ne sont pas perdus…

Répondre
Obeguyx 5 septembre 2022 - 8:52

Excellent article, Nicolas. Le problème n’est pas le capitalisme ou le libéralisme dans nos sociétés. Le problème ce sont ceux qui sont aux manettes, des fonctionnaires ou des bons à rien qui n’ont jamais travaillé de leur vie (exemple : Attal). Le totalitarisme (de gauche ou de droite) ne peut arriver que lorsqu’un peuple (comme en France) devient complètement dépendant d’une caste gouvernante. Nous sommes sur ce chemin et hélas le risque de sombrer dans une forme de totalitarisme est grand et proche.

Répondre
Henryk Paszt 5 septembre 2022 - 10:58

Je connais le paradis de la classe ouvrière de l’intérieur.
Je crois que peut-être quelques personnes en France peuvent en témoigner.

Répondre
POUGNET 9 septembre 2022 - 4:22

Merci M LECAUSSIN, votre article peut il rappeler aux ignorants ce qu’est en vérité le communisme, j’en doute, car ceux qui savent l’ignorent carrément et persistent encore dans leurs erreurs.

Répondre
Drian 19 septembre 2022 - 11:42

Le fait , qu’il n’y a pas eu de Nuremberg sur le communisme er ses crimes , des gens comme Alain Badiou, peuvent
se répandre encore dans les médias.

Répondre

Laissez un commentaire