Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » « Qu’ils retournent en Afrique » : de la nécessaire mesure en politique

« Qu’ils retournent en Afrique » : de la nécessaire mesure en politique

par
242 vues

Les Français se sont habitués depuis longtemps aux airs de cour de récréation que prend l’Assemblée nationale. Ils en ont eu un nouvel exemple jeudi 3 novembre, lorsque Grégoire de Fournas, député RN, a réagi au discours d’un député LFI qui évoquait le sort des bateaux de passeurs en Méditerranée. Pour manifester le refus d’un accueil inconditionnel de migrants souvent récupérés par des ONG à quelques dizaines de kilomètres des côtes africaines, Grégoire de Fournas a hurlé : « Qu’ils retournent en Afrique ». Le député LFI interrompu ayant la peau noire, son groupe politique s’est immédiatement servi de lui pour faire croire à une attaque raciste d’un député à l’égard d’un autre. Les médias reprennent en cœur cette version, les membres du gouvernement rappellent le RN à l’ordre, les membres de la France Insoumise se mettent en scène, larmes aux yeux et verbe aux lèvres. Comme il n’y a pas en français de différence phonétique entre « qu’il » et « qu’ils », chacun pourra rester sur sa version et la gauche pourra se focaliser, le temps qu’il lui plaira, sur un incident qui, pour ce qu’il peut avoir d’important, l’est tout de même moins que les agressions trop fréquentes perpétrées par des migrants venus en bateau.

Toujours heureux de braquer les projecteurs sur les partis dits d’extrême-droite, les médias font se succéder les articles aux titres ne laissant que peu de place au doute. Le RN ment, le RN est raciste. Circulez, il n’y a rien à voir, ou plutôt restez pour vous rappeler combien ce parti est infréquentable. L’événement aurait pourtant mérité plus de profondeur, qu’il s’agisse de son exploitation par LFI, de la réalité des bateaux de passeurs en Méditerranée ou de l’ambiance à l’Assemblée nationale. Il est dommage qu’il ne soit traité que sous un seul angle, et pas nécessairement le plus pertinent. Les journalistes font une fois de plus sur la polémique facile plutôt que d’évoquer les problèmes de fond, autrement plus importants pour le pays. Ils passent ainsi à côté des vraies critiques qu’on pourrait adresser au RN souverainiste à l’excès, versatile, populiste primaire…

Vous pouvez aussi aimer

22 commentaires

Roven 5 novembre 2022 - 6:49

L’Assemblée Nationale amuse une fois de plus le public (j’ai failli dire les citoyens, mais où sont-t-ils ?) en se délectant d’un spectacle factice et désolant pour cacher sa vacuité. Le niveau de nos députés montre bien que cette enceinte n’intéresse plus ceux qui pourraient prétendre à une stature d’homme d’État, tous les indicateurs internationaux nous classent derniers. Les postes politiques ont été gangrenés par les technocrates, jusqu’au sommet de l’État. Aucun n’a une vision pour le pays, ils s’amusent à des guerres intestines qui n’intéressent plus qu’eux. Comment le peuple va-t-il rétablir une vraie gestion politique face à des institutions en panne ? Ne restera-t-il bientôt qu’un mouvement révolutionnaire ou un putsch pour y parvenir ?

Répondre
Arlet 5 novembre 2022 - 10:48

 »  » Aucun n’a une vision pour le pays  » , car l’exemple vient de haut , avec un Président , soucieux seulement de son proche avenir , et qui n’a pas -non plus – la stature d’un homme d’Etat .

Répondre
Poivre 5 novembre 2022 - 7:07

J’ai vu et entendu à cette occasion des députés LFI chanter la Marseillaise ! Évènement mémorable qu’a provoqué l’interpellation du député RN. Ils chantaient tous sauf Mme Panot ,hélas en gros plan. On voyait bien que chanter la Marseillaise était au dessus de ses forces à cette « patriote ».

Répondre
JEAN LUC RIVIERE 5 novembre 2022 - 8:24

Où avez-vous vu qu’il y avait encore des journalistes en France dans les medias dominants ? Il n’y a que des militants de gauche voire d’extrême-gauche (il suffit de voir l’indulgence voire la complaisance vis à vis des dérives de LFI et de EELV.

Répondre
Patrice 5 novembre 2022 - 8:48

Et finalement le député RN a été lourdement sanctionné. Ce qui est presque amusant c’est que, si j’ai bien compris, il l’a été, non pas à cause de ses propos, mais à cause du « tumulte » qu’ils ont déclenché. Or, qui a démarré le tumulte, si ce n’est la députée LFI, un peu ronde, debout derrière l’orateur, qui s’est mise à hurler en tendant véhémentement son bras vers le député RN.
Ce qui en revanche me navre, c’est que même les députés LR ont hurlé avec les loups et voté la sanction, se soumettant ainsi, comme trop souvent, au terrorisme intellectuel (enfin, intellectuel ?) de la gauche…

Répondre
Astérix 5 novembre 2022 - 10:34

Excellent article Adélaïde. Merci d’avoir remis les choses à leur place contrairement aux médias qui sont tombés à bras raccourcis sur le RN, comme d’habitude; c’est dire le niveau de médiocrité de ces journaleux qui mériteraient la prison pour manipulation de l’information. J’ajoute que l’attitude des députés LFI, PR et Centristes est tout simplement scandaleuse, alors qu’il s’agit d’un problème de fond que le député RN a eu raison d’évoquer.
Tous les députés LFI, LR, et autres centristes, auraient dû être mis à pieds pendant deux mois avec suspension de leur rétribution.
L’ Assemblée Nationale et les médias, depuis des années, sont un repère de socialoverdogauchos élus par une majorité de crétins de français qui ne s’imaginent pas une seconde le retour de bâton économique et financier qu’ils vont devoir supporter très bientôt !
La France est CUITE !

Répondre
Obeguyx 5 novembre 2022 - 10:35

A l’allure où va l’intellect des gens je pense que le peuple n’a plus d’autres choix que de prendre les choses en mains et d’éradiquer définitivement ce monde de bobos qui nous détruit lentement. Les mots employés par le député visé ne m’ont pas choqué, même si je ne les partage pas, et de plus ils étaient exprimés en Français, sans anglicisme démentiel. Il a le droit de s’exprimer et le traiter de fasciste en le censurant prouve une fois de plus que nous sommes définitivement en dictature. Quand on pense qu’un mot fait plus de bruits qu’une décapitation ou un assassinat d’une gamine qu’on a même pas le droit d’évoquer, alors que les migrants on s’en fout et nous « emmer… », alors je dis ça suffit les gosses à l’Assemblée, bottons leur le « c.. » !!!

Répondre
droopy 5 novembre 2022 - 11:20

lfi qui chante la « marseillaise » mais c est une insulte a la FRANCE !
ces fauq sont prets a tout pour avoir les voix de leurs amis venus d ailleurs !!
quand a la magouille de lfi , il faut etre aveugle pour ne pas la voir ! oubliez quatennens ,coquerel et en plus ils aident macron a passer en douce ses 49.3 !!!

Répondre
Brenus 5 novembre 2022 - 11:41

1 Quand on parle français, et qu’on veut utiliser le pluriel, on fait la liaison :  » qu’ils retournent [t] en Afrique ». C’était donc bien un singulier.
2 Parler de bateaux « de passeurs » pour désigner ceux des ONG qui sauvent des vies est ignoble.
3 Faire de tous les migrants des délinquants est tout aussi honteux.
Je n’ai vraiment pas l’impression d’être de la même espèce et delà même nationalité que l’autrice de l’article. Ça me fait honte.

Répondre
oblabla 5 novembre 2022 - 2:33

Félicitations vous cochez toutes les cases :
1. Vous interprétez une liaison manquée d’un député lambda comme un signe volontairement raciste. Il faut sortir Brenus, allez sur un marché ou dans un transport en commun et écoutez parler les français : qui fait la liaison deux (z) euros?
2. Il a été démontré qu’il y a une complicité réelle entre les ONG qui pour vous sauvent des vies, avec les passeurs : appels téléphoniques captés entre passeurs et navires d’ONG attendant au large les bateaux de passeurs.
3. Il a été prouvé qu’au moins 50% des exactions commises en France sont le fait d’étrangers rentrés illégalement en France.
Et pour clore le tout, la doxa inclusive dominante avec « l’autrice de l’article »
Bravo !

Répondre
PhB 5 novembre 2022 - 3:41

Désolé Brenius mais je me fais l’avocat d’Adélaïde
Votre argument sur la liaison ne tient pas. Celle-ci si elle a été faite (la plupart des gens ne respectant pas les liaisons systématiquement) est inaudible. Il faut analyser le fichier audio et extraire le bout du contenu, pour s »assurer de sa présence ou absence.
Quand aux ONG, elles ne sont pas tourte propres.
Ci-dessous, mes propos ne sont pas la généralités mais confirment l’existence de véritables réseaux.
Plusieurs documentaires diffusées aussi sur les chaines publiques, ont montré qu’il existe un véritable trafic de migrants, qui payent plusieurs milliers d’Euros espérant trouver un monde meilleur (où trouvent-ils cet argent? pas en fuyant la misère).
Même pas encore sur terre, une fois près des côtes, ils brandissent déjà leur GSM* pour informer leur familles!
Qui leur procure les téléphones?
Je ne suis pas un extrémiste de droite (ou de gauche) plutôt au centre, et suis actif dans deux associations de mon quartier comme bénévole et ainsi côtoie la misère lors de mes interventions.
Pas besoin d’aller en Afrique, la misère est chez nous (85% des résidents à 500m de chez moi, n’ont que les minimas sociaux pour vivre).
Ca, c’est une REALITE
Bravo encore à Adélaïde pour oser braver ces attitudes qui propagent la haine ENTRE LES DIFFERENTES COUCHES SOCIALES.
LFI sont des malfaisants et les gens se sont laissé appâter par leurs chants de sirènes.
Insoumis, ça veut déjà tout dire. Il ne faudrait même pas accepeter un parti avec un nom pareil qui inspire la rébellion!
A combien il « émarge par mois » M. Mélencon?
Qu’il le dise haut et fort lors de ses discours.
PhB

PhB

Répondre
Patrice Coconnier 5 novembre 2022 - 9:19

En réponse à Brenus :
1. Je ne crois pas que vous ayez raison, en langage courant on fait rarement la liaison que vous évoquez. Par exemple si j’écris « mais qu’ils chantent en choeur », je ne prononce certainement pas « qu’ils chante-t-en-choeur » (écrit en phonétique bien sur).
2. Non les ONG ne sont pas les passeurs, d’ailleurs Adélaïde Motte ne le dit pas, mais sans doute en sont-ils les idiots utiles
3. Vous avez raison, tous les migrants ne sont heureusement pas des délinquants, toutefois parmi les délinquants il semblerait que les étrangers soient sur-représentés.
Enfin, un pays est fait de gens qui ne pensent pas tous la même chose, et le fait que vous ne soyez pas d’accord avec l’autrice de l’article ne fait pas de vous quelqu’un d’une autre nationalité. Je trouve que vous abusez des grands mots tels que « ignoble », « honteux », qui n’aident pas à traiter sereinement d’un sujet complexe et important.

Répondre
B.GERMAIN 5 novembre 2022 - 12:05

Les français en ont franchement marre des larmes de crocodiles de ces députés opportunistes, indigents et leur face de faux-cul.
Mais dans leur bronca, ils oublient que cette mini affaire dérisoire ne révèle une réalité. Cette chambre est une pitrerie. Enfin, ils oublient que leur aveuglement et lâcheté depuis des années a conduit à ce que plus de 40% des français aient voté par dépit, découragement et même dégoût pour le RN. LA FAUTE A QUI ?
Ont-ils conscience de ce que nos villes sont devenues et deviennent plus chaque jour : INSECURITE, SALETE, beaucoup de métropoles sous la coupe d’écolos bornés, suffisants et doctrinaires. A LYON, bel exemple.
Ah ! Un nouveau De Gaulle nous libérerait ! Rêve enchanté !

Répondre
CLEMENT 5 novembre 2022 - 12:32

Bravo, oui vous avez raison. Le débat est escamoté, comme d’habitude, et c’est bien ce qu’ils cherchaient, avec la complicité malheureusement de Renaissance et de LR… Le motif de la sanction relève d’un bon mot d’Audiard. : l’élu est sanctionné pour s’être livré à des « manifestations troublant l’ordre ou qui provoque une scène tumultueuse. » Bref, demain toute intervention d’un élu provoquant l’ire de LFI, ou de tout autre groupe politique, pourrait donner lieu à un tumulte conduisant à la sanction de l’élu dont les propos auraient provoqué ce « tumulte ». Au revoir la démocratie… Pour mémoire, Eric CIOTTI tenait ce même genre de propos sur France Bleu, le 23 novembre 2020, comme nous le rappelle Boulevard Voltaire ce matin. Et chacun sait que les organisations non gouvernementales accompagnant ces traversées et les facilitant conduisent à enrichir des mafias dont les pouvoirs se renforcent au risque de menacer les Etats comme on le voit aux Pays-Bas, en Belgique,… pour ne parler que de l’Europe ! Mais en débattre ce serait forcément devoir assumer cela… pour certains.

Répondre
Commenoz 5 novembre 2022 - 3:09

Outre cette controverse de guignols on continue en France à risquer l’agression, le viol, le coup de couteau et autres joyeusetés macabres y compris les forces de l’ordre mais là personne ne manifeste devant les medias complices ni ne prend suffisamment de mesures préventives, c’est tout et c’est suffisant pour souhaiter dégager les idéologues traitres finalement à leur pays, pas moins que ça !

Répondre
PhB 5 novembre 2022 - 3:16

Merci Adélaïde pour votre article qui recadre un peu cette intervention du député RN.
Je me suis accroché avec mes proches en effectuant justement une analyse similaire.
Bref certains sujets sont tabous comme le racisme, le droit à l’avortement, etc…
Je donnerai juste mon avis en relatant les remarques ci-dessous.
– Un Député ou autre intervenant doit avoir un comportement exemplaire , surtout en tenant des propos « sensibles », être irréprochable dans la formulation de son message et son langage.
Il aurait déjà du formuler la phrase de manière plus complète pour éviter que son opposant LFI en fasse de la récupération personnelle de façon tout à fait malhonnête.
– Cette intervention ayant été « tirée en tête d’épingle » nous, les français devrions exiger que tout écart de langage à l’Assemblée Nationale, soit également sanctionné quelque soit le motif des propos.
C’est pour tout le monde pareil! Ou, pour …personne!
– Faudrait donner des cours de rhétorique à ces députés, vant leur interventions futures, comme pour les avocats.
Merci pour vos articles généralement pertinents.
PhB

Répondre
Marsaudon 5 novembre 2022 - 4:18

Oui, bien sûr, nous sommes des primates «  versatiles,populistes primaires » mais de plus en plus nombreux à être bien persuadés qu’il faut absolument que ces bateaux soient absolument interdits d’accés à nos eaux territoriales..

Répondre
Zygomar 5 novembre 2022 - 8:19

1. Il faux de prétendre qu’il faille faire la liaison et prononcer « ils retournent « t »en … la pronciation la plus usitée est bien « retournent « n » en Afrique. Sauf
2.Renseignez-vous un peu après de Frontex par exemple, sur les agissements des « navires sauveteurs de vies humaines » ….. vous allez tomber de l’armoire…
3. Il n’a en aucune façon dit ni même laissé entendre que les migrant étaient des délinquants…
Vous sblez avoir la misérable mentalité qui vous fait manipuler la réalité et prendre vos désirs pour la réalités… Pitoyable et regrettable attitude.

Répondre
is voulu se reti 5 novembre 2022 - 8:57

A Brenus : Ce que vous dites sur la différence de prononciation est complètement faux. Même les médias se posent la question, mais vous, vous êtes très fort !!!

Répondre
Patrice Coconnier 6 novembre 2022 - 9:31

Bonjour,
J’ai soumis hier 5 novembre 2 commentaires plutôt pondérés, dont un pour réfuter calmement les arguments de Brenus. Ils ont été « en attente de validation » un moment, mais n’ont finalement pas été publiés. J’aimerais savoir pourquoi.
N’étaient-ils pas assez polémiques ? Erreur technique ?

Répondre
Juan 6 novembre 2022 - 9:35

Vous avez tout à fait raison on a eu droit à un sketch lamentable de part et d’autre.
Alors que la vraie question est de savoir comment on gère l’afflux de ces réfugiés au niveau national et européen. Combien comment jusqu’à quand,que fait-on avec les pays qui les laisse partir ou parfois les envoie (Maroc et Espagne)? que fait-on avec les trafiquants qui exploitent cette misère humaine ? Et il faut examiner tout cela sans tabou, avec lucidité, avec générosité aussi, mais aussi sans fausse compassion de façade.
Rien à voir avec ce qui s’est passé donc. Après cette mascarade le sujet n’a pas avancé d’un pouce.

Répondre
Astérix 6 novembre 2022 - 11:47

J’ai omis d’ajouter dans mon commentaire la majorité actuelle lamentable !

Répondre

Laissez un commentaire