Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Joe Biden et les oublis de son discours

Joe Biden et les oublis de son discours

par
128 vues

Avant les élections de mi-mandat (midterms) qui auront lieu mardi prochain, le président Biden a prononcé un discours télévisé dans lequel il s’est adressé aux Américains. Le Wall Street Journal a commenté ses paroles et a remarqué qu’il avait « oublié » beaucoup de choses. Biden a souligné l’importance du vote dans une démocratie et a mis en garde contre la violence politique car tous les candidats doivent accepter les résultats des élections pour que la démocratie continue. Il n’a pas manqué de critiquer l’ancien président Trump et les membres du Parti républicain qui lui sont restés fidèles en établissant un lien  – infondé – entre la récente agression de Paul Pelosi, le mari de la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis , avec les émeutes du Capitole le 6 janvier 2021.

Pour préserver la démocratie, il faut les efforts et l’honnêteté des politiques des deux partis. M. Biden a d’abord oublié que la plupart des républicains respectent les résultats électoraux. Après les élections de 2020, des centaines d’entre eux, à commencer par le vice-président Mike Pence, se sont opposés aux fausses déclarations de Trump à propos d’une élection qui aurait été volée. De plus, certains membres du Parti démocrate ont également contribué au climat de méfiance et d’animosité politiques en Amérique. Les rangs de ceux qui contestent des résultats électoraux comprennent aussi la candidate démocrate au poste de gouverneur de Géorgie, Stacey Abrams, qui a refusé d’accepter sa défaite en 2018. Même l’attachée de presse de Joe Biden, Karine Jean-Pierre, a tweeté en 2020 que le gouverneur géorgien Brian Kemp « a volé l’élection au poste de gouverneur aux Géorgiens et à Stacey Abrams. »

Biden a aussi complètement oublié que c’est bien Hillary Clinton et bien d’autres qui ont soutenu que la victoire de Donald Trump en 2016 était illégitime et le résultat de l’influence russe. On le sait aujourd’hui, Robby Mook, le directeur de campagne de la candidate Hillary Clinton aux présidentielles de 2016, lors de son témoignage devant le tribunal fédéral, a confirmé que c’était bien Hillary Clinton qui a approuvé la fausse information sur la collusion de Donald Trump avec la Russie. Elle a aussi contribué à la répandre dans les médias. Tout cela, le président Biden l’a oublié. Il est possible que les électeurs américains, eux, s’en souviennent lorsqu’ils voteront mardi prochain.

Trump dit trop souvent n’importe quoi mais il n’est plus au pouvoir. Les démocrates ne s’en privent pas non plus. La démocratie américaine a besoin de tempérance et d’honnêteté réciproques.

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

Obeguyx 5 novembre 2022 - 10:25

Je vous rassure, Nicolas, l’honnêteté ne viendra pas du camp des démocrates et c’est, peut-être, pour cela qu’on note beaucoup d’intempérance du côté des Républicains. Néanmoins, ce sont toujours les Républicains qui remettent le pays sur les rails et ce sont TOUJOURS (à une exception près) les démocrates qui vont en guerre … Il y a bien longtemps que j’ai compris « l’astuce », comme pour les fluctuations du dollar qui ne servent que les USA.

Répondre
Emile 5 novembre 2022 - 7:45

Biden a oublié aussi lHistoire Raciste di Bussing quelui a rappelé en direct Kamala Arris lors de la primaire !
C est passé a la trappe médiatique ! Tout comme l etat de Sante du procureur SHOKIN qui n a préoccupé aucun Socialiste Democrate Bien Pensant Europeen ! Ne parlons pas de ce qui se
Dit de la Droite Gaulliste Republicaine : les Chapons Bressans !

Répondre

Laissez un commentaire