Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Quand la justice ne se laisse pas influencer par les politiques et les médias « progressistes »

Quand la justice ne se laisse pas influencer par les politiques et les médias « progressistes »

par Nicolas Lecaussin

Il y a quelques jours, accusé de meurtres, le jeune Kyle Rittenhouse a gagné son procès à Kenosha, dans le Wisconsin. Les 12 membres du jury l’ont déclaré à l’unanimité « non-coupable ». M. Rittenhouse a agi en état de légitime défense lorsqu’il a tiré sur trois hommes, tuant deux d’entre eux, l’été dernier. Les faits se sont déroulés au centre de la ville. Trois hommes l’ont attaqué pour le tabasser et le lyncher dans une scène (filmée) d’une violence inouïe. Il s’est défendu donc en tirant plusieurs coups de feu mortels. Tout de suite, les médias et les politiques progressistes en ont fait le coupable idéal : un « suprémaciste blanc » qui joue au cowboy dans la rue.
Le représentant Jerrold Nadler, président du comité judiciaire de la Chambre, a même déclaré sur Twitter que le verdict est une « erreur judiciaire » qui « justifie l’examen fédéral par le ministère de la Justice ». Le président Biden en personne, qui a même qualifié M. Rittenhouse de suprémaciste blanc l’année dernière, a déclaré qu’il respectait le verdict tout en ajoutant qu’il était « en colère et inquiet ». Le chef de l’Etat devrait être plus prudent avant de mettre en doute la justice de son propre pays. Le comble c’est que les victimes sont toutes… blanches.
Mais le plus important dans cette affaire, c’est que la justice ait résisté aux pressions !

You may also like

2 commentaires

OM 28 novembre 2021 - 4:25

Quand la justice ne se laisse pas influencer par les politiques et les médias « progressistes »
Merci pour cet article.
Je suggère toutefois à la rédaction une idée ‘progressiste’ : illustrer votre bêtise de la semaine non par un bonnet d’âne mais par un âge qui rigole !

Amicalement.

Répondre
l’Huillier 28 novembre 2021 - 7:13

Quand la justice ne se laisse pas influencer par les politiques et les médias « progressistes »
Certes cet exemple est parlant, mais il n’a rien à voir avec la justice française qui ne me pose qu’interrogation et inquiétude tant le gauchisme ambiant d’icelle est dangereux pour le pays et ses citoyens, donnant ( sur ordre de la Chancellerie ?..) des consignes pro-immigrés et donc implicitement anti-françaises de souche !…
Donc, je vois rouge là !

Répondre

Laissez un commentaire