Accueil » Programme économique d’Emmanuel Macron : pas de surprise, on continue dans l’étatisme

Programme économique d’Emmanuel Macron : pas de surprise, on continue dans l’étatisme

par Adélaïde Motte

On ne s’attendait à rien, mais on est quand même déçu. Jeudi 17 mars, Emmanuel Macron présentait les grandes lignes de son programme, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne sera pas le candidat libéral de cette élection. Certes, il supprimerait la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), mais cette proposition fait pâle figure auprès des nouvelles réglementations. Loi d’orientation pour l’installation et la formation des jeunes agriculteurs, renforcement des investissements agricoles, argent public dans les “secteurs d’avenir”, planification étatique assumée, éolien en mer à peine contrebalancé par la construction de sites nucléaires… Emmanuel Macron n’a manifestement pas compris que l’étatisme et la débauche de dépenses publiques avaient mis le pays à genoux, bien plus bas que ses voisins.

Le mal français est décidément bien profond, comme en témoigne la proposition d’Emmanuel Macron de créer un “métaverse européen”. Le métavers est le nom que l’on donne à cet univers virtuel créé par les plateformes de rencontre, d’achat et de loisirs en ligne. Il est aujourd’hui mené par des géants comme Google, Apple, Meta (ancien Facebook) ou Amazon. Ces groupes ont pu grossir grâce à la liberté d’entreprendre que l’on trouve en Amérique. Pour concurrencer ces géants, Emmanuel Macron propose d’investir l’argent des contribuables au lieu de laisser faire les entrepreneurs. De quoi créer des échecs programmés comme Qwant ou Salto. Loin d’assurer une indépendance numérique aux Français, Emmanuel Macron réélu n’arrivera qu’à les appauvrir encore, sans pour autant accorder des budgets plus importants aux postes qui le demandent légitimement.

Étant admis qu’il n’y a, pour cette élection, pas de candidat proposant des mesures économiques satisfaisantes, les libéraux n’ont plus qu’à se mobiliser pour influencer le candidat qui leur convient le mieux par ailleurs, en espérant qu’un programme économique vaguement convenable finisse par se dessiner.

You may also like

3 commentaires

Astérix 20 mars 2022 - 9:42

Merci pour votre article. Je me demande combien il reste de libéraux en France ?? Aucun chez nos politiques !
E. Macron appauvrira les Français en ruinant la France.
Q’attendre d’autre d’un dictateur socialiste qui s’écoute parler ?
Mais les Français, dans leur majorité, ne renverseront pas la table ce qui nous conduira dans le mur à 300 à l’heure !
Pauvre France !!

Répondre
Obeguyx 20 mars 2022 - 6:22

Le social achète la « PAIX ». Rien de plus. Le reste, c’est de la frime politicienne pour continuer à se gaver. Macron où sont TES MILLIONS D’€UROS ? Nous savons tous très bien que tant que les gens auront à « bouffer » et maintenant un « portable » il ne se passera rien. Peut-être que ce qui se passe du côté de l’Ukraine pourrait faire évoluer les choses. Pas impossible quand je vois la trouille que ça génère dans notre pays alors que nous ne sommes encore pas ou peu concernés.

Répondre
Emile 23 mars 2022 - 1:31

Pour que les choses changent il faut regarder deux choses tres banales , et pourtant connue depuis l Antiquité pour l une et depuis la révolution industrielle et la véritable fin de l esclavage ,substitut économique pour l Autre : le BLÉ ET le PETROLE !! On va avoir ce premier frisson mondial bientôt , si BIDEN , ne respecte pas plus Poutine ,pour le Moment , la Russie pour l avenir!! Et les « EMPIRES naissants » de Thucydide !! Nous Europeens sommes SOUS LA BANNIERE DE L OVERLORD depuis le D Day , il suffit de constater : Monnet Acheson Schumann etc !! L’ Horloge du Club retarde sévèrement !

Répondre

Laissez un commentaire