Accueil » Présidentielle : combien de personnes les candidats ont-ils rassemblées ?

Présidentielle : combien de personnes les candidats ont-ils rassemblées ?

par Adélaïde Motte

Dimanche 27 mars, pour commencer en beauté les deux dernières semaines de campagne, les candidats ont pour la plupart proposé un meeting important à leurs militants. Le nombre de participants peut être comparé à leurs scores dans les sondages. Fabien Roussel, candidat communiste crédité de 5% environ des intentions de vote, a rassemblé 2 000 personnes à Toulouse. Juste devant lui se trouve Yannick Jadot, qui rafle le record des meetings écologistes auparavant détenu par Daniel Cohn-Bendit, avec 3 500 à 4 000 personnes au Zénith de Paris. A titre de comparaison, Valérie Pécresse y avait rassemblé 7 500 militants en février. Positive au Covid-19, cette dernière a dû se contenter d’un live Zoom, qui a rassemblé 5 000 personnes selon les organisateurs. Le live Youtube en affichait 156 au pic d’audience, et actuellement 4 000 au total, sachant qu’il est probable que plusieurs personnes aient regardé le meeting depuis un même écran.

Pour Jean-Luc Mélenchon, le meeting s’est fait à Marseille, et aurait rassemblé 35 000 personnes, contre 70 000 en 2017. Eric Zemmour, lui, a retrouvé ses militants au Trocadéro : 50 000 personnes s’étaient inscrites, mais les organisateurs, en analysant les images aériennes, revendiquent 100 000 participants.

Marine Le Pen était, de son côté, en déplacement en Guadeloupe, et Emmanuel Macron a prévu un meeting à la Défense la semaine prochaine, dans une salle pouvant accueillir 30 000 personnes. Pour la remplir, un concours a été organisé avec des prix pour les militants incitant leur entourage à y participer.

Commence maintenant la dernière ligne droite avant le premier tour, qui aura lieu le 10 avril. Les candidats doivent bénéficier d’une stricte égalité de temps de parole, et les médias auront la lourde tâche de présenter les informations diverses aussi objectivement que possible pour éviter de sembler favoriser un candidat ou un autre.

You may also like

2 commentaires

Bernard GUILHON 29 mars 2022 - 9:08

« et les médias auront la lourde tâche de présenter les informations diverses aussi objectivement que possible pour éviter de sembler favoriser un candidat ou un autre. »
Vous êtes sérieux, là?

Répondre
Obeguyx 29 mars 2022 - 11:37

Je me marre lorsqu’on parle de sérieux des médias. Pour 11 secondes de colère populaire on passe sous silence 1 heure de discours d’un candidat. Lamentable, y compris le commentaire du Président qui, au fond, avait bien mérité sa « tarte à Tain ». et croit faire de l’humour. Il a d’ailleurs à peu près le même humour qu’un bonhomme à petite moustache bien connu autrefois et qui a bien été supporté par toutes les « c……… » molles internationales. Pauvre France !!!

Répondre

Laissez un commentaire