Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Pour les enfants sages (et blancs), le Monopoly des inégalités

Pour les enfants sages (et blancs), le Monopoly des inégalités

par Aliénor Barrière

Quel dommage, Noël est passé sans que vous ayez pu offrir à vos enfants ou petits-enfants le tout nouveau jeu de l’Observatoire des inégalités… Depuis le début du XXème siècle, le Monopoly est l’une des stars des jeux de société. Jamais démodé, il connaît sans cesse de nouvelles versions : avec carte bancaire, spécial « mauvais perdants », adapté d’un film ou d’une série, pour les tricheurs, il y en a pour tous les goûts.

Tous ? Non, restait encore à assouvir ceux des militants woke ! C’est désormais chose faite grâce à l’Observatoire des inégalités qui a lancé un tout nouveau Monopoly sur les inégalités : « une boîte à outils pédagogiques pour sensibiliser les 11-25 ans aux inégalités et aux discriminations ». On retrouve ainsi tout le pathos de l’idéologie de gauche : transphobie, différence salariale entre les hommes et les femmes, contrôle au faciès, impunité des riches blancs, charge mentale, racisme, discrimination sur la nationalité…

Parmi les objectifs de ce Monopoly : « faire comprendre ce qu’implique l’appartenance à certains groupes sociaux ou minorités et leurs conséquences », et « travailler sur les représentations et s’interroger sur nos propres stéréotypes ». Et ce tout en proposant une vision binaire de la société : victime ou profiteur.

Détail amusant à relever : « Soucieux de son indépendance, l’Observatoire des inégalités refuse tout financement publicitaire ou de grandes entreprises », mais reçoit de l’argent public de la part du Ministère de l’Education nationale, de la Région Centre Val de Loire, de l’Agence nationale de la cohésion des territoires et de la Mairie de Paris.

You may also like

6 commentaires

Razoski 22 janvier 2022 - 8:06

Officialisation du racisme anti-blanc!

Répondre
Pierre Bouchet 22 janvier 2022 - 4:12

Eh oui, mais celui là n’est jamais puni comme il devrait peut-être…

Répondre
RAOSKI 24 janvier 2022 - 7:18

Car il n’existe pas soi-disant! CQFD

Répondre
Obeguyx 22 janvier 2022 - 11:14

Il devient urgent et nécessaire de rétablir la peine de mort.

Répondre
AlainD 22 janvier 2022 - 1:11

Je crains que tous les malades mentaux ne soient internés, il y a grave danger là à vouloir déformer l’esprit de jeunes gens et pis encore d’enfants. Les adultes sont – en principe – capables de réfléchir !

Répondre
JCC 31 janvier 2022 - 12:01

J’ai été très surpris de trouver à la Fnac de Montreux l’édition Canton de Vaud. Eh bien je vote Vaudois !

Répondre

Laissez un commentaire