Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Les politiques écologiques de la France et de l’UE mettent leurs systèmes énergétiques sous tension

Les politiques écologiques de la France et de l’UE mettent leurs systèmes énergétiques sous tension

par
140 vues

Les prix de l’électricité sur les marchés de gros ne cessent d’atteindre des sommets. Hier, les prix fluctuaient entre 380 et 500€/MWh. Avant la crise du Covid ils atteignaient difficilement les 40€/ MWh. Les causes de cette flambée sont multiples. En premier lieu, la situation très tendue dans l’est ukrainien et avec la Biélorussie fait peser des incertitudes sur les livraisons de gaz. Or le prix de l’électricité est indexé sur le prix du gaz qui est lui-même indexé sur le prix du pétrole. En second lieu, la France et l’UE, au travers de décisions guidées par des préceptes écologiques, se sont détournées du nucléaire et ont investi massivement dans les énergies renouvelables. Cependant, dans la plupart des pays européens, le vent ne souffle que faiblement et le soleil brille très faiblement ainsi les européens ont été obligés d’importer massivement du gaz. La demande de gaz naturel a explosé alors que l’offre n’était pas en mesure de suivre. Ajoutez à cela, des stocks stratégiques de gaz faibles, tout était réuni pour que les prix flambent.

En pleine discussion sur la taxonomie verte européenne, la Commission européenne s’entête à refuser d’inclure le nucléaire dans les énergies décarbonées. Une erreur dont les conséquences graves sont déjà visibles aujourd’hui. En plus, elle refuse d’organiser une transition énergétique progressive en intégrant le gaz dans la taxonomie. Pourtant, le gaz est moins polluant que le charbon, utilisé en grande quantité par nos voisins allemands ; il nous permettrait de limiter les moments de tension électrique au moment de l’hiver. Enfin, les pays européens ont dépensé des centaines de milliards d’euros ces dernières années dans les énergies renouvelables pour finalement continuer à utiliser du charbon et du fioul. Voici le paradoxe de la transition écologique qui nous est vendue par la Commission européenne. Cet aveuglement idéologique contribue au sabotage de notre économie et nous place en position de faiblesse face aux autres grandes puissances qui n’ont pas fait les mêmes choix écologiques que nous.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

3 commentaires

Penin ludovic 23 décembre 2021 - 9:40

Les politiques écologiques de la France et de l’UE mettent leurs systèmes énergétiques sous tension
Quand Monsieur Pascal Canfin, ancien ministre (désastreux) de l’environnement de Hollande et totalement ignare, aussi bien en sciences du climat qu’en Sciences industrielles, est mis à la tête de la Commission Énergie et Environnement du Parlement européen, il ne faut pas s’étonner du résultat et de l’orientation purement idéologique de la politique européenne sur ces sujets stratégiques.
Notre gouvernement est complice de ces scandaleuses orientations qui vont tuer nôtre économie et ruiner nos pays. N’oublions pas que les bureaux de Greenpeace en France se situent au sein même de ceux du Ministère de l’Environnement à La Défense! Vive les lobbies!

Répondre
Dudufe 23 décembre 2021 - 11:03

Les politiques écologiques de la France et de l’UE mettent leurs systèmes énergétiques sous tension
Ah ces écolos !D’abord quels sont les crétins qui ont aligné le prix de l’électricité sur celui de gaz ?
Ne serait-ce pas pour saborder les centrales nucléairs qui fournissent de l’électricité décarbonée à bon marché?
Ensuite le prix du gaz étant aligné sur celui du pétrole, les pays producteurs s’en donnent à cœur-joie pour augmenter les prix de leur production !
Né avant guerre je désespère de voir le monde dans lequel nous vivons, avec des organismes tels l’UE qui ne savent pas quoi faire pour emm…le monde!

Répondre
JR 23 décembre 2021 - 6:05

Les politiques écologiques de la France et de l’UE mettent leurs systèmes énergétiques sous tension
Bonjour, tout est dit, il est grand temps d’exclure tous les partis « dits » écologistes type EELV des gouvernements. Pas un jour ne se passe sans un exemple concret de mensonge sous prétexte « verts »: https://climatetverite.net/2021/12/23/laffaire-du-climat-et-du-co2-expliquee-simplement/ . La fronde que l’on remarquait discrète s’amplifie et s’organise, la religion climatique a du plomb dans l’aile, désormais, il va falloir justifier la supercherie. Merci. Bien à vous & joyeux Noël

Répondre