Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Le nouveau fiasco de La Poste

Le nouveau fiasco de La Poste

par
1 450 vues

Ma French Bank a vécu ! La Banque postale, sa maison-mère, a annoncé que la banque mobile, lancée le 22 juillet 2019, allait définitivement fermer ses portes.

Destinée à répondre aux « nouveaux usages bancaires », Ma French Bank n’aura jamais réussi à être rentable. Le nouveau patron de la Banque postale, Stéphane Dedeyan, arrivé en octobre 2023, a décidé d’arrêter là les frais.

Il faut dire que Ma French Bank est arrivée largement après le début de la bataille. Boursorama a lancé son offre de services en ligne en 2005 ; Monabanq et Bforbank en 2006 ; ING, qui a cessé ses activités en France fin 2021, en 2009, tout comme Fortuneo ; Hello Bank, en 2013 ; Nickel, en 2014 ; N 26 et Revolut, en 2015 ; Treezor, en 2016 ; Qonto, C-Zam, Ditto, Eko et Orange Bank (qui a aussi fermé cette année), en 2017. Il n’y avait plus beaucoup de place pour une nouvelle banque en ligne en 2019 quand Ma French Bank s’est lancée !

Elle avait pourtant de grandes ambitions. Elle proposait, dès son lancement, des services qualifiés « d’innovants, communautaires et solidaires » pour 2 euros par mois. Mais Ma French Bank n’aura réussi, en cette fin d’année 2023, qu’à séduire 750 000 clients. Elle espérait en convaincre 1 million d’ici 2025. Un objectif que le nouveau patron a manifestement jugé inatteignable. Pourtant, lors de son ouverture au grand public, Ma French Bank annonçait avoir réussi sa première phase de lancement auprès des collaborateurs du Groupe La Poste. Les postiers seraient-ils si différents que cela du reste des Français ?

Oui, bien sûr ! Ils vivent sur une autre planète : la sphère publique. Une planète où les déficits sont rois, où la gestion étatisée est une catastrophe, où la qualité des services rendus se dégrade de jour en jour, où des privilégiés empêchent toute réforme d’ampleur.

La fermeture de Ma French Bank en cette fin d’année 2023 est plutôt une bonne nouvelle. En attendant la mauvaise du 1er janvier 2024 : l’augmentation de 11 % du timbre vert, qui va passer de 1,16 € à 1,29 €. La lettre recommandée va passer de 4,83 € à 5,36 € (+ 11 %) et la lettre internationale de 1,80 € à 1,96 € (+9 %). Des hausses importantes (aussi élevées que celles des complémentaires santé) pour un service de plus en plus déplorable.

A quand la privatisation de La Poste et de ses filiales ?

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Laissez un commentaire

8 commentaires

Roven 23 décembre 2023 - 9:27

Décidément, malgré des moyens énormes qui endettent le pays, l’administration ne parviendra jamais à sortir de sa coquille.
Le bureau de Poste à côté de chez moi vient d’être rénové et garni d’automates flambant neuf. Eh bien ils ne délivrent plus les carnets de timbres, il faut maintenant faire la queue pour qu’un employé vous les délivre, et ensuite… payer à l’automate ! On marche sur la tête à La Poste et tout le monde est content, c’est le « service public ».

Répondre
PIQUE Christian 23 décembre 2023 - 1:20

Décidément le dynamique banquier créateur d’en marche (ARRIERE) vous aura bien fait Marcher (en ARRIERE), et tous les gogos qui se sont enamourés de ce fumiste qui n’a été mis en place que pour dissoudre la FRANCE dans ce magma qu’ils appellent l’europe (copie conforme de l’urss) . Il n’est plus temps d’attendre, le temps nous est compté. Mes 81 ans m’empêchent d’aller plus avant.

Répondre
Font3110 25 décembre 2023 - 7:12

81 ans? Je ne vous crois pas , vous devez en avoir 12-13 pas plus pour écrire des inepties pareilles…

Répondre
Fourmaux 2 janvier 2024 - 12:53

Vous pourriez avoir un peu plus respect
Mais il est vrai que adepte de renaissance vous avez oublié le sens de ce mot

Répondre
Lecotre 23 décembre 2023 - 4:16

Les greves , le mauvais service , l’arrogance des employés, les prix exorbitants ont contribués a la decheance de ce service public.
Heureusement qu’il y a internet a sa place

Répondre
Méline 23 décembre 2023 - 8:46

Le communiqué de presse de La Banque Postale sur la cessation d’activités de Ma French Bank informe que celle-ci s’engage à informer ses clients de l’évolution du projet (!!!). Savez-vous :

– que les clients spoliés par une fermeture brutale de leur compte avec accès bloqué à l’application, sont empêchés de payer avec l’argent qu’ils y ont déposé ?

– que le service client ne tolère pas qu’un malentendant soit aidé par son ou sa conjoint(e) et lui raccroche au nez ?

– que le service client fait une réponse à votre réclamation en vous envoyant un mail où il faut cliquer sur un lien dirigeant vers le site internet sur lequel vous n´avez plus accès puisque le compte est bloqué ? Qu’il ne répond jamais aux courriers même recommandés + AR ?

La Banque Postale s’engage donc à reprendre les collaborateurs de cette filiale qui n’ont aucun talent mais en revanche une capacité inouïe de la faire couler ? Je m’interroge sur la décision de la Banque Postale qui risque de subir le travail de sape de des cadres MFB en faisant entrer le loup dans la bergerie. Décision qui ne rassure pas les clients.

Je suis cliente de LBP victime des agissements de MFB. Nous sommes plus de 280 personnes spoliées groupées sur Facebook et nous avons subodoré une arnaque d’ampleur.

La Banque Postale ne peut intégrer en son sein des cadres dont les compétences et l’incorruptibilité restent à prouver. L’argent dépensé pour cette filiale est le NOTRE. Ce serait un scandale de plus.

Répondre
AlainD 24 décembre 2023 - 12:23

D’abord j’aimerais savoir quel est l’olibrius qui a eu cette fumeuse(et funeste) idée de trouver un pareil nom ? Ma french bank !!!
Ensuite, que dire ? La Poste a bien été transformée en société anonyme mais c’est bien le seul changement notable. Dans les petites communes de Bretagne et de Normandie certains bureaux ne sont pas ouverts chaque jour ou alors c’est tel jour le matin et le lendemain l’après-midi, parfois il n’y a même pas de distributeur de billets et c’est le commerçant du coin qui peut vous dépanner dans la limite de 100 €. En résumé, la poste est restée une administration qui ne veut plus dire son nom.
Je suis allé à Berlin où j’ai trouvé (dans le secteur où j’étais) 2 bureaux ouverts 24/24, certes c’est la capitale et on vous propose tous les services courants au guichet. Mais nous sommes en France et les vieilles habitudes ont la vie dure…

Répondre
DEL 27 décembre 2023 - 12:29

Il ne faut surtout pas comparer les services publiques avec les services privés, ni les prestations étrangères et les prestations françaises …

Répondre