Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Le grand rêve de Bruno Le Maire : la mise en place d’un impôt mondial sur les sociétés

Le grand rêve de Bruno Le Maire : la mise en place d’un impôt mondial sur les sociétés

par
141 vues

La plupart des responsables politiques des pays riches et démocratiques rêvent de voir les entreprises créer de plus en plus de richesses et d’emplois. Ce que rêve de créer notre ministre de l’Economie Bruno Le Maire, lui, et il ne pense qu’à ça, c’est un impôt international sur les sociétés. Il l’a rappelé dans l’interview accordée dimanche au quotidien Le Parisien : « Si aucune solution européenne ne se dessine d’ici à décembre, la France mettra en place un impôt minimum mondial sur les sociétés à 15 % début décembre par un texte de loi national ». Quel extraordinaire exploit ! A défaut de créer le Google français (malgré les milliards de subventions publiques gaspillés pour Qwant) ou ne serait-ce qu’une pâle copie d’Amazon, la France, grâce à Bruno Le Maire, lancera un nouvel impôt ! Il faut reconnaître que dans ce domaine, nous sommes effectivement très innovants. Personne au monde n’arrive à la cheville de nos politiques lorsqu’il s’agit de réglementer, de taxer, de contrôler, de mettre au point des machins administratifs. Bruno Le Maire essaie depuis 5 ans de raccoler partout où il le peut pour faire adopter ce nouvel impôt.

Comme il dit lui-même dans cette interview, il veut « lutter contre l’optimisation fiscale des grands groupes, étrangers comme français ». Il ne « peut pas accepter que les géants du numérique ne paient pas de taxes en France ». Pour lui, « la justice fiscale n’a pas de prix ». M. Le Maire ne se demande même pas pourquoi son impôt ne suscite pas plus d’enthousiasme que ça dans le monde. Il confond allègrement  optimisation fiscale et fraude fiscale. Il semble ignorer que – l’IREF l’a montré dans une Note récente – les géants du numérique paient largement leur part d’impôts et de taxes, plus même que bien d’autres entreprises. Il ne veut pas entendre parler des milliers et des milliers d’emplois que ces prétendus rapaces créent en France et partout dans le monde, y compris dans les pays pauvres. Son truc à lui, c’est la chasse aux entreprises et aux entrepreneurs, une chasse à balles réelles nommées taxes et impôts. Peu lui chaut d’abattre du même coup les consommateurs et les employés de ces entreprises. C’est son rêve et il s’y accroche. Même le dimanche et les jours fériés.

Vous pouvez aussi aimer

5 commentaires

Laurent46 7 novembre 2022 - 6:30

Un sale gauchiste prétentieux qui a une haine sans limites envers les entreprises qui financent sa prétention

Répondre
Obeguyx 7 novembre 2022 - 8:47

Quand je vous dis que ce sont des « mondialistes » et que leur objectif principal est la destruction de la France !!! Cette façon de penser en dit très long sur les idéologies qui les guident …

Répondre
Astérix 7 novembre 2022 - 8:53

Merci LAURENT46 d’avoir trouvé les mots qui convenaient !

Répondre
Jacques Baudouin 7 novembre 2022 - 9:06

On peut faire confiance à bruno le maire pour inventer des nouvelles taxes ! Pour les économies sa créativité est plutôt inexistante !!!

Répondre
AUR ++ 7 novembre 2022 - 11:45

Que deviendrait monsieur LEMAIRE sans impôts… ?
Quel magnifique personnage pour Jean Baptiste Poquelin, mort trop rapidement !

Répondre

Laissez un commentaire