Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » L’Autorité environnementale préfère l’idéologie aux faits

L’Autorité environnementale préfère l’idéologie aux faits

par
120 vues

L’Autorité environnementale est un collège d’experts donnant des avis supposément indépendants sur certains dossiers d’aménagements et d’infrastructures. Elle publie chaque année un rapport sur la situation environnementale de la France. Or, cette année, l’Autorité environnementale n’est pas contente. Elle soutient que “la transition écologique n’est pas amorcée en France”, et précise que les conséquences du non-respect des différents objectifs environnementaux seraient catastrophiques.

Une telle assertion n’est pas facile à prouver. Tout d’abord, on a coutume de mesurer la pollution d’un pays à l’aune de ses émissions de CO2, alors que cette mesure est très contestable. Si on l’admet malgré tout, la France produit 0,9% des émissions de carbone de la planète, est le septième pollueur de l’Europe, juste derrière la Pologne, sachant que ce continent émet 12% des gaz à effet de serre. Cette bonne place est en partie due à l’importance du nucléaire dans le mix énergétique français. Ainsi, seules 12% de nos émissions de dioxyde de carbone sont dues à la production d’électricité, contre 41% en moyenne dans le monde. Lorsqu’on se penche sur les émissions de carbone par habitant, la France devient le 78e pays du classement, avec 4,9 tonnes par habitant, soit trois fois moins qu’un Américain. Même en considérant les émissions de CO2 entre 1850 et 2021, afin de prendre en compte la révolution industrielle, la France arrive seulement en douzième position, derrière l’Allemagne, le Brésil, le Royaume-Uni ou encore le Japon. On peut objecter que la Chine, pays le plus pollueur du monde, fabrique de nombreux biens polluants pour les pays occidentaux. Cependant, la France pourrait fabriquer au moins une partie de ces biens, et si elle ne le fait pas, c’est justement parce que les écologistes ont fait disparaître les industries nécessaires à partir des années 80 au motif qu’elles polluaient trop.

La pollution de la France est donc loin d’être catastrophique, et on voudrait que cette réalité soit au moins autant martelée par nos dirigeants et ceux qui les écoutent que la prétendue urgence climatique.

Vous pouvez aussi aimer

7 commentaires

Verdun 10 mai 2022 - 6:10

L’autorité environnementale est à l’image de toutes les autres autorités et du modèle français: une poignée d’escrocs et une armée de bons à rien et de planqués.

Bien à vous

Répondre
JR 10 mai 2022 - 10:21

Bonjour Verdun, ajoutons à votre vision; qui subissent le lobbying de puissance étrangère, sans parler des ONG infestées et aux financements douteux. Merci. Bien à vous

Répondre
Almaviva 10 mai 2022 - 7:27

Ces écologistes « rouge à l’intérieur et vert à l’extérieur » Sony vraiment des inutiles de service dangereux pour notre pays. Dommage que nos politiques les suivent aveuglément !

Répondre
JR 10 mai 2022 - 10:18

Bonjour, la néo-religion climatique en Marche creuse la tombe de la France https://climatetverite.net/2022/04/29/l-inflation-verte-ou-le-nouveau-paradigme-economique-du-21eme-siecle/
La France est déjà exemplaire en matière de pollution : https://static.climato-realistes.fr/2021/01/FicheACR9-1.pdf . Le C02 présent à 0,04 % quant à lui, étant un non sujet, seuls l’Europe et Biden s’accrochent à cette chimère qui va nous coûter 50 % de nos taxes & impôts. Merci. Bien à vous

Répondre
PAL 10 mai 2022 - 2:51

Le CO2… Le carbonisme est une religion universelle avec ses conciles baptisés « COP », ses évêques: les fonctionnaires du Giec, ses dogmes dont son « consensus scientifique », ses prophéties que la prudence a allongé de 3 à 80 ans…
Ce serait risible i ce n’était aussi inutilement ruineux.

Répondre
AlainD 10 mai 2022 - 3:09

La France est polluée de tous ces machins : autorité de ceci, haut commissariat de cela et autres comités. Tant qu’ils sont écoutés et même suivis, notre pays n’avance pas. Il serait bon de sabrer un bon coup ces parasites.

Répondre
JR 10 mai 2022 - 8:04

Bonjour Alaind, cela devait être le fameux « choc de simplification ». Mais la bête est malade, voire agonisante, l’état est incapable de se reformer de l’intérieur. Pire, nous sommes sous l’emprise de régressistes névrosés suicidaires, tels Schwab et U.V.D. Leyen. La 1 ère mesure à prendre serait de supprimer 2 millions de poste de fonctionnaire et une réduction du nombre de loi et de norme. Bien à vous

Répondre

Laissez un commentaire