Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La Suède envisage de construire des réacteurs nucléaires avec l’aide de la France

La Suède envisage de construire des réacteurs nucléaires avec l’aide de la France

par
718 vues

Un référendum ayant acté la sortir du nucléaire civil en 1980, la Suède avait pris la décision, enclenchée depuis la fin des années 90, d’arrêter petit à petit sa production d’électricité d’origine nucléaire, un peu à la manière allemande. Ce programme aurait dû être achevé en 2010. À l’heure actuelle, le pays compte toutefois encore six réacteurs vieillissants qui fournissent 30% de la consommation électrique nationale.

A l’origine, les sociaux-démocrates avaient prévu de produire une électricité 100% renouvelable en 2040 mais la nouvelle coalition de droite a changé doucement de position avec la guerre en Ukraine et la hausse généralisée des prix de l’énergie. Même Greta Thunberg s’est d’ailleurs prononcée en faveur de l’atome !

Mardi dernier, le Premier ministre suédois Ulf Kristersson, en visite à Paris, a, dans le cadre de la relance de son programme nucléaire, évoqué la mise en œuvre d’un partenariat avec la France en la matière et l’achat de deux réacteurs.

Les Suédois sont particulièrement intéressés par les réacteurs de petite taille SMR, qu’Emmanuel Macron souhaite aussi voir se développer en France, et ils n’ont pas eu l’air d’être échaudés par l’expérience de leur voisin finlandais et par les douze ans de retard de la construction de l’EPR Olkiluoto 3, qui devrait être mis en service cette année.

Il s’agit donc d’une bonne nouvelle pour notre pays qui démontre qu’il possède encore quelques secteurs industriels d’excellence ; c’est aussi un camouflet pour les écologistes qui, depuis des années, plaident  pour une  sortie du nucléaire.

Malgré les retards technologiques pris dans le domaine de la fusion nucléaire et l’avance des Américains en l’espèce, la France doit résolument se tourner vers l’atome comme énergie d’avenir et maximiser ses efforts de recherche, tout en rénovant rapidement les centrales existantes.

Vous pouvez aussi aimer

9 commentaires

Laurent46 7 janvier 2023 - 6:10

Un peu à l’origine du mer d’ier écolo Européen ! et maintenant qu’est-ce qu’ils vont faire les crétins de la politique ? continuer à dépenser le fric qu’ils n’ont plus ? faire des taxes et des dettes jusqu’à l’implosion ou la guerre ce qui les arrangerait bien tous ces mafieux.

Répondre
Gécé 7 janvier 2023 - 7:02

Macron, en même temps le VRP du nucléaire français à l’export et le fossoyeur du nucléaire en France.
Cherchez l’erreur ou confirmez la schizophrénie du personnage.

Répondre
JR 7 janvier 2023 - 1:10

Bonjour Gégé, c’est clair, « rien rien de rien », comme dit la chanson. C’est le vide absolu ce gars là, ou plutôt, il suit strictement les directives de Klaus Schwab pour mettre en place la gouvernance mondiale qui leur est si chère. Hormis inventer les 80 km/h, et bientôt les 110 sur autoroute, les malus, les supers malus à 50 000 €, les malus aux poids, les taxes « dites » Carbone sur les carburants, les ZFE (Zone de Forte Exclusion), et s’atteler à la désindustrialisation et particulièrement à la casse du secteur automobile, ils n’ont aucun programme autre que celui du déclin de la France et du déclassement des Français. Ah j’oubliais, ce sont des adeptes du temple carbo-climatique qui nourrit des escrocs qui opèrent en bande organisée pour ruiner notre pays et ses citoyens. De Gaulle doit se retourner dans sa tombe. Merci. Bien à vous

Répondre
AlainD 9 janvier 2023 - 1:50

A JR, Je pense que j’aurais pu écrire la même chose, tant je suis d’accord avec votre message. Pour satisfaire le Dieu Europe, Macron sacrifie la France, c’est une tâche de fossoyeur…

Répondre
villa georges 7 janvier 2023 - 8:43

ahahahahahhahahhahhahahahahahhahha

Répondre
GNA1946 7 janvier 2023 - 9:59

Ainsi pourra-t-on acheter (peut-être) de l’électricité pas trop cher au pays qui, contrairement à nous, vont se renucléariser.
Qu’en pensent, si toutefois ils en sont capables, nos « écolos-bobos-conos » ?…
Heureusement qu’ils vont disparaitre rapidement de nos horizons ces lobotomisés du Monde réel, incapables, bien heureusement, de se reproduire.

Répondre
ER38 7 janvier 2023 - 5:23

Nous allons payer très cher le fait que les partis de droite et de gauche se sont prosternés depuis 30 ans devant les écolos à chaque élection en promettant la sortie du nucléaire et l’arrêt de SUPERPHENIX qui nous donnait un énorme avantage concurrentiel sur nos voisins.
Les Allemands qui ont été les premiers intoxiqués par cette tendance ont convaincus Madame MERKEL
Mais ils nous imposent maintenant leur prix de l’électricité indexé sur le gaz…

Répondre
JR 8 janvier 2023 - 5:42

Bonjour ER38, certes, mais les Allemands ne nous imposent rien, ce sont nos idéalistes escrolo-gaucho-socialo-macroniens qui se prosternent et ceci rien que pour apparaître raccord avec l’E.U. . Mais les dégâts sont énormes et entrainent le déclin de la France et le déclassement des Français. Nous l’avons constaté avec les aveux explosifs de Dominique Voynet sur sa propre trahison: https://climatetverite.net/2022/12/12/dominique-voynet-raconte-comment-elle-a-saborde-le-nucleaire-francais-a-bruxelles/ . A ce titre, une commission d’enquête doit voir le jour afin juger la ou les traitres dans cette affaire. Les Allemands n’ont que faire de la France et ils ont raison, pour les pratiquer professionnellement, le dogme des Allemands, c’est l’industrie, l’industrie et encore l’industrie. Les Macronistes et les néo-religieux carbo-climatique à 80 km/h feraient bien de prendre exemple. Si seulement nous avions un Présidents qui pensent à la France et aux Français. Bonne libération de C02. Bien à vous

Répondre
GHUS 9 janvier 2023 - 9:55

Je crains que la diminution de la consommation de gaz et d’électricité, expliquée pour partie par des températures clémentes mais aussi et surtout par une forte hausse des tarifs du gaz et de l’électricité, ne donne à penser aux écologistes qu’ils ont raison et que des prix élevés sont la seule manière de contraindre les citoyens à adopter des comportements en phase avec les idées qu’ils défendent.

Répondre

Laissez un commentaire