Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La Première ministre néo-zélandaise veut taxer les pets de vache : quand l’écologisme veut détruire l’élevage

La Première ministre néo-zélandaise veut taxer les pets de vache : quand l’écologisme veut détruire l’élevage

par
288 vues

On penserait à un titre du Gorafi, célèbre journal parodique. Non, c’est la réalité. La Première ministre néo-zélandaise travailliste Jacinda Ardern souhaite que son gouvernement taxe les propriétaires d’animaux d’élevage émetteurs de gaz à effet de serre, ce qui touchera principalement les éleveurs bovins. Ainsi, les pets et les rots de vache seront taxés, car polluants ! Une initiative délirante que la première ministre « progressiste » défend en disant que son projet vise à financer l’innovation, pas à faire décroître le nombre d’animaux d’élevage dans le pays. C’est pourtant ce qui va arriver.

Les associations agricoles s’alarment du danger que représente cette taxe. Andrew Morrison, président de « Boeuf + Agneau Nouvelle-Zélande », a déclaré dans un mail ne pas accepter « un système qui met en danger de manière disproportionnée nos agriculteurs et nos communautés ». C’est le même écologisme qui frappe les Pays-Bas, où la profession agricole se révolte contre un projet du gouvernement qui, lui, ne cache pas sa volonté de réduire les cheptels de 30 % et d’aller, s’il le faut, jusqu’à l’expropriation des éleveurs récalcitrants !

La Nouvelle-Zélande comme les Pays-Bas sont de gros pays agricoles qui, grâce à la liberté économique et la faible charge normative, sont devenus des leaders mondiaux. Le projet néo-zélandais devrait voir le jour en 2025, il faut donc que les agriculteurs s’y opposent dès maintenant, car il pourrait causer leur perte. Les agriculteurs français doivent, eux aussi, rester sur leurs gardes, car une telle mesure pourrait très bien arriver chez nous.

Jusqu’où la folie écologiste va-t-elle aller ? Dans cette optique, pourquoi ne pas taxer les individus à cause de leur souffle ? Selon une étude de The Glode Program datée de 2008, la respiration humaine contribue pour 4 % aux émissions de CO2, soit plus le transport aérien honni tous les protecteurs de la planète, qui n’en émet que 2,8 %. Osons le marteler : l’écologisme est un anti-humanisme.

Vous pouvez aussi aimer

13 commentaires

Almaviva 17 octobre 2022 - 4:29

La bêtise n’a vraiment pas de frontière ! Ces écolos sont complètement timbrés, qui va pouvoir les arrêter ?

Répondre
Photini 17 octobre 2022 - 5:09

Déjà, il ne s’agit pas de pets mais de rots (en rotant, l’air est expulsé et n’a plus à l’être par l’autre sortie), deux, ils vont finir par nous prendre pour des vaches et nous taxer aussi en créant un impôt nouveau sur nos pets en nous mettant, où je pense, un compteur Linky.

Répondre
Hoy 17 octobre 2022 - 6:52

Il suffirait de taxer la viande rouge

Répondre
Astérix 17 octobre 2022 - 9:07

HOY, laissez la viande rouge tranquille ! elle est déjà taxée. Comment peut-on souhaiter une taxe supplémentaire alors que le Pays crève déjà sous les taxes, impôts, prélèvement ?
Réfléchissez HOY, si vous le pouvez ????

Répondre
Hoy 23 octobre 2022 - 2:48

Ok, le sanglier serait exonéré.
Diminuer la consommation de viande rouge par la taxe, augmenterait l’espérance de vie. Ce qui n’est pas bon pour les caisses de retraites.

Répondre
JR 17 octobre 2022 - 4:26

Bonjour, ne pensez-vous pas que les taxes nous asphixent …!
https://climatetverite.net/2022/10/07/les-marchands-de-peur-du-giec-cesar-et-les-oui-dire-des-gaulois/ Merci

Répondre
Obeguyx 17 octobre 2022 - 8:24

Si on taxait la « connerie », il y a belle lurette que les politiciens de la planète seraient les plus grands pourvoyeurs de taxes. Mais Audiard l’a dit : « les cons ça osent tout !! » et c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnait. Je me souviens d’un canular lorsque Chirac avait été élu : Nouvelle taxe en vue sur l’utilisation des WC car qui « chie raque ». On y est, ça va être fait. Bravo, sauf que ce n’est plus de la raillerie ou de l’humour.

Répondre
Acidacetix 17 octobre 2022 - 8:33

Ce qui est remarquable depuis une vingtaine d’années c’est la perte du bon sens , progressive et irréversible , chez nos gouvernants et bien des personnalités du monde politique. Chez les écolos il s’agit d’un syndrome de dégénérescence foudroyante.

Répondre
Astérix 17 octobre 2022 - 9:08

Quand je disais que l’on était cerné par la connerie ??

Répondre
JR 17 octobre 2022 - 4:28 Répondre
montesquieu 17 octobre 2022 - 9:50

Que les écolos continuent comme ça et ils termineront en compost! Les agriculteurs ayant renoué avec les jacqueries!

Répondre
JR 17 octobre 2022 - 4:30 Répondre
christian 17 octobre 2022 - 12:17

La température de La Nouvelle-Zélande a augmenté de seulement 0,38 °C depuis 60 ans (source NOAA). Une des plus faibles augmentations au monde. Nous ne pouvons pas dire qu’il y a réchauffement climatique ! Les vaches contribuent à une augmentation de 0,015 °C, soit 4 % de la hausse depuis 60 ans. Le secteur laitier assure 27 % des exportations de la Nouvelle-Zélande ! Taxer les vaches, c’est ce qui s’appelle se tirer une balle dans le pied.

Répondre

Laissez un commentaire