Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » La gauche américaine contre la démocratie

La gauche américaine contre la démocratie

par Nicolas Lecaussin

Durant la présidence de Trump, les Démocrates ne cessaient de dire que l’Amérique serait en danger car la démocratie serait menacée. Or, voici que ce sont eux qui s’en prennent aux institutions démocratiques américaines. Ils ne sont pas d’accord avec la décision de la Cour suprême américaine car elle ne va pas exactement dans leur sens. Pourtant, comme nous l’avons écrit, il n’y a pas de quoi crier au scandale. Les juges ne se prononcent pas contre l’avortement. Ils renvoient la politique d’avortement aux États pour un débat politique lors des élections. Ce sera aux électeurs de décider, pas aux juges.  C’est la définition même de la démocratie. Les Démocrates ne veulent pas accepter cette décision et ils attaquent les juges qu’ils considèrent comme responsables. Un site intitulé https://www.ruthsent.us/ du nom de l’ancienne juge « progressiste » Ruth Bader Ginsburg invite les gens à harceler six « juges extrémistes ». Le site a même publié cette semaine l’emplacement de leurs maisons sur une carte ! Le groupe de gauchistes appelle à manifester dans les églises catholiques le dimanche et au domicile des juges les prochains jours. Non seulement, les plus importants politiques démocrates n’ont pas condamné ces menaces, mais ils mettent de l’huile sur le feu. Le chef de la majorité au Sénat, Chuck Schumer a affirmé : « Je veux te dire, Gorsuch, je veux te dire, Kavanaugh, vous allez en payer le prix !». Les deux sont des juges conservateurs. Pour la vice-présidente Kamala Harris, « les droits des femmes en Amérique sont menacés ». L’attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a refusé de critiquer les tactiques d’intimidation de Ruth Sent Us. « Je pense que le point de vue du président est qu’il y a beaucoup de passion, beaucoup de peur, beaucoup de tristesse de la part de beaucoup, beaucoup de gens à travers le pays à propos de ce qu’ils ont vu dans ce document divulgué », a-t-elle expliqué. Il s’agit de la fuite (inexplicable) qui a fait connaître la décision de la Cour.

Dangereuse manière de concevoir la démocratie pour le nouveau président qui voulait « réconcilier les Américains » après le mandat de Trump. D’ailleurs, ces menaces sont suffisamment sérieuses pour qu’une clôture soit érigée autour de la Cour et que les juges soient mieux protégés.

Les gauchistes ne connaissent que la violence lorsque leur idéologie n’est pas acceptée. Tout le monde a le droit de manifester, mais agresser les familles des juges est un crime. Comme l’écrit le Wall Street Journal, le travail de la Cour suprême concerne à dire ce qu’est la loi, pas d’être une assemblée de philosophes pour imposer des idées progressistes. Leur décision remettra le débat sur l’avortement à sa place dans une démocratie, c’est-à-dire aux électeurs de décider.

You may also like

Laissez un commentaire