Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Opération Sky Net ou comment la dictature chinoise chasse ses ressortissants à l’étranger

Opération Sky Net ou comment la dictature chinoise chasse ses ressortissants à l’étranger

par Nicolas Lecaussin

Ce n’est pas le titre d’un film de la série James Bond. Pourtant, ça s’appelle « Opération Sky Net ». Il s’agit d’une campagne lancée par le gouvernement chinois en 2015 pour rapatrier les « fugitifs » par tous les moyens. Dans le cadre de ce programme, la police et le personnel de sécurité chinois mènent régulièrement des opérations illégales dans des pays étrangers. En janvier, l’organisation de défense des droits humains Safeguard Defenders a publié un rapport sur les méthodes utilisées dans l’opération Sky Net. La police chinoise harcèle ou détient les proches de ces personnes en Chine, engage des voyous locaux ou des détectives privés pour les traquer dans des pays étrangers et envoie des agents à l’étranger pour intimider les gens afin qu’ils retournent en Chine. Dans certains pays, dont l’Australie, ils sont allés jusqu’à kidnapper des personnes et les ramener clandestinement en Chine.

Pékin affirme que plus de 10 000 personnes ont été rapatriées de plus de 120 pays depuis le lancement de l’opération. Les médias d’État rapportent que 1 273 fugitifs ont été renvoyés en Chine rien qu’en 2021. Ces chiffres n’incluent pas les victimes de meurtres car, dans certains cas, les agents chinois préfèrent assassiner ceux qui fuient la dictature à l’étranger. Ils n’incluent pas non plus le harcèlement des militants chinois et des minorités ethniques à l’étranger, qui est encore plus répandu mais ne fait pas partie de l’opération Sky Net.

Ces actes de la part d’un régime totalitaire devraient être condamnés par tous les pays et des mesures de rétorsion devraient être prises à l’encontre du régime de Pékin. Sans réaction, les actions sur le territoire d’autres Etats se multiplieront en toute impunité.

You may also like

Laissez un commentaire