Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Trump vs Biden ou l’affrontement des vieux impopulaires

Trump vs Biden ou l’affrontement des vieux impopulaires

par
1 395 vues

Les démocrates peuvent être contents. Ils ont ce qu’ils voulaient, Trump sera bien le candidat des républicains en novembre. Ils le souhaitaient car c’est le seul que Biden peut battre, les sondages donnant le président actuel largement perdant face à tous les autres éventuels candidats républicains. Pourtant depuis quelques semaines, les intentions des électeurs semblent évoluer, plusieurs facteurs inédits rendant la situation très incertaine. Si aucun changement n’intervient d’ici novembre prochain, la situation sera très inhabituelle : d’abord parce que ce sera seulement la deuxième fois qu’un ancien président affrontera celui qui l’a battu quatre ans auparavant (la première, c’était en 1892, entre le président républicain sortant Benjamin Harrison et le démocrate Grover Cleveland, qui l’a emporté). Ensuite, parce que les candidats sont tous les deux très âgés et surtout très impopulaires.

Trois quarts des Américains pensent que Biden est trop vieux pour briguer un second mandat : sa cote d’impopularité atteint 57, voire 59 %. La plupart des électeurs critiquent sa politique migratoire, sa politique étrangère et ses résultats en économie. En face, le candidat des républicains, Trump, n’a jamais atteint 50 % d’opinions positives au cours de sa présidence. Plus grave encore, à chaque fois que les électeurs se sont rendus aux urnes depuis sa victoire en 2016, le parti a perdu ou obtenu de mauvais résultats : en 2018, 2020, 2021 lors des élections sénatoriales en Géorgie, en 2022 et 2023 lors des élections spéciales. Trump est une machine à perdre électorale. Il vient certes de remporter les primaires face à Nikki Haley, mais certains résultats devraient l’inquiéter. Dans l’Iowa, 49 % des participants au caucus ont voté pour d’autres candidats. Même score ou presque (45,7%) lors des primaires du New Hampshire. En Caroline du Sud, c’était 40,2 % et dans le Michigan, 31,9 %. Plus ennuyeux encore, au moins deux électeurs sur dix dans l’Iowa et la Caroline du Sud ont déclaré qu’ils ne le soutiendraient pas en novembre. Environ 3 électeurs sur 10 du New Hampshire ont dit la même chose. Dans ces conditions, il ne pourra pas gagner. Il faudra qu’il trouve le moyen d’attirer ces électeurs qui ne veulent pas de lui aujourd’hui.

Biden, lui aussi, a du souci à se faire. Un sondage Times/Siena auprès des électeurs a montré que le soutien des Noirs à l’ancien président atteint 23 % et que Trump le devance parmi les Hispaniques, par 46 % contre 40 % ! Alors qu’en 2020, Biden avait remporté le vote noir, 92 % contre 8 %, et le vote hispanique, 59 % contre 38 %. Tout cela laisse présager une élection très serrée. Mais novembre est encore loin…

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

3 commentaires

nicolas 7 mars 2024 - 2:56

Je ne suis pas sur que vous ayez raison. Novembre nous le dira et c’est dans 8 mois . Biden est un peu plus âgé que Trump, mais surtout en moins bonne santé. Il se pourrait qu’il décède et que ce soit le vice président qui se retrouve en face. Peut être alors que dans cette situation l’avantage soit aussi pour les démocrates, mais pour en être certain il me faudrait une boule de cristal. Ce qui est sur c’est que ce sera très serré.Wait and see donc.

Répondre
Nicolas Lecaussin 7 mars 2024 - 3:46

on est bien d’accord. on verra en novembre

Répondre
Subra 7 mars 2024 - 6:45

Chez nous, ce n’est pas rose mais c’est assez effrayant aux USA. Il est difficile de comprendre comment 2 personnes comme Biden et Trump aient pu être choisies. Ils ne pouvaient pas avoir pire mais je me trompe peut-être ]:-) .

Répondre