Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Eric Ciotti président des LR : vers un programme libéral ?

Eric Ciotti président des LR : vers un programme libéral ?

par
604 vues

Dimanche 11 décembre se tenaient les élections pour la présidence des Républicains, remportées par Eric Ciotti avec 53,7% des voix. Il était au second tour face à Bruno Retailleau. Ce résultat peut augurer de bonnes surprises pour la résurrection d’un parti qui s’embourbait dans une mollesse proche de la République en Marche. De nombreux cadres, rebutés par les idées d’Eric Ciotti jugées trop extrêmes, quittent d’ailleurs Les Républicains pour le parti présidentiel, ou encore Horizons, celui d’Edouard Philippe. Lors de la primaire des Républicains pour la présidentielle, Eric Ciotti proposait la suppression de l’impôt sur l’héritage, la défiscalisation des donations, la diminution de l’administration territoriale et de la fiscalité sur les entreprises et la suppression de 250 000 postes de fonctionnaires et des trente-cinq heures. Il est surtout le candidat de la flat tax, avec un taux de 15% pour tous les ménages et la suppression des niches fiscales. S’il reprend en plus certaines idées de Bruno Retailleau, comme le « crédit formation », cousin du chèque éponyme, ou la débureaucratisation de notre système de santé, il pourrait être en mesure de redonner au parti de droite traditionnel une place dans le débat public. Il lui manquera encore certaines idées, notamment concernant l’introduction de la capitalisation dans le système de retraites et la fin de l’Etat-providence.
Comme après chaque élection et chaque prise de parole politique, il reste à voir comment ces idées se traduisent en actes. A l’Assemblée nationale, au Sénat ou dans les collectivités locales, les Républicains ont une marge de manœuvre importante. S’ils suivent les idées réaffirmées de leur président, la France peut commencer à sortir de l’ornière étatiste dans laquelle elle est prise depuis bien trop longtemps. Qui sait ? Les Républicains réveillés pourraient même préparer le terrain pour une candidature libérale à la présidentielle 2027.

Vous pouvez aussi aimer

7 commentaires

jean-paul lutun 13 décembre 2022 - 5:40

Ce résultat peut augurer de bonnes surprises pour la résurrection d’un parti qui s’embourbait dans une mollesse proche de la République en Marche.

Bonjour ,

• “La fin de l’espoir est le commencement de la mort.”
• Charles de Gaulle

Répondre
JR 13 décembre 2022 - 1:33

Bonjour Jean-Paul, au sujet de votre remarque sur « la république en marche », vous vouliez sans doute dire « la république en déclin ». Merci. Bien à vous

Répondre
Oncpicsou 13 décembre 2022 - 9:22

Ce serait trop beau! Mais comment croire un parti dont les responsables n’ont cessé de trahir?
Remplis de bonnes idées pour se faire élire puis prêts à tout pour le rester!

Répondre
JR 13 décembre 2022 - 1:42

Bonjour Oncpicsou, je me faisais également la même remarque, il faudra les surveiller comme le lait sur le feu. Qui a trahi peut encore trahir, mais la trahison ne viendra pas de Eric Ciotti en qui j’ai confiance, sa ligne n’a jamais variée, contrairement aux opportunistes de circonstance. La trahison viendra de peigne-cul de type Lemaire, Philippe à 80 km/h ou Pécresse la vendeuse de moulin à vent qui s’est raccrochée à Macron le Davosien en déclin. Eric Ciotti devra surveiller ses cotés et ses arrières et éliminer de suite les suspects. Bon nombre de LR sont identifiés comme des traitres, voire des petits Macronistes verdâtres. Merci. Bien à vous

Répondre
Oncpicsou 21 décembre 2022 - 8:44

Bonjour Jr
…mais alors, que fait Ciotti chez LR ???

Répondre
JR 13 décembre 2022 - 10:59

Bonjour, et d’ajouter pour avoir assisté à un de ses meetings, qu’il fustige la casse de nos industries et particulièrement de l’industrie automobile Française qui va payer un lourd tribut. Rappelons que, les malus, les super malus, les malus au poids, les 80 km/h et les ZFE (Zone de Forte Exclusion) sont la socle de la déconstruction de nos libertés et du secteur automobile. Contrairement à V. Pécresse qui voulait « régler le climat… (rien que cela !). Madame 20 h 07 soudainement soutien de Macron, devait sans doute avoir des intérêts à promotionner l’escroquerie éolienne qui détruit nos paysages et surenchérit le prix de vente de notre électricité. Eric Ciotti ne sombre pas dans l’idéologie et la néo-religion carbo-climatique qui déclasse la France et accélère le déclassement des Français. Gageons qu’il reste dans la droite ligne Gaulliste et qu’il ne copule pas avec la désastreuse Macronie aux ordres Davosienne, qui entraine notre pays au plus profond de l’abîme sans fond. Bonne réussite et bonne chance à Eric Ciotti. Merci. Bien à vous

Répondre
Koerckel 13 décembre 2022 - 8:56

Ce qui me surprend c’est qu’après toutes les expériences passées, en tout cas depuis au moins 45 ans, on continue à croire que nos « élites » politiques vont faire les réformes qu’ils annoncent aussi longtemps qu’ils sont dans l’opposition.

Répondre

Laissez un commentaire