Tuesday, January 18, 2022
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Énergie : ce n’est plus le consommateur qui paie, mais le contribuable !

Énergie : ce n’est plus le consommateur qui paie, mais le contribuable !

par François Turenne

Le Gouvernement a annoncé plusieurs mesures pour restreindre les effets de la hausse des prix de l’énergie. Le prix du gaz – dont la hausse a été limitée à 12,6% en octobre – est bloqué jusqu’à la fin 2022. Quant à l’électricité, l’augmentation du tarif réglementé sera plafonnée à 4%.
Derrière ce geste social, une question reste en suspens : qui paiera et dans quelle proportion ? En effet, si le consommateur ne voit pas la facture exploser, le contribuable devra éponger les conséquences financières du blocage des prix. Pour dédommager les fournisseurs de gaz, le Gouvernement a mis au point un dispositif de dédommagement pour un coût (estimé) de 1,2 milliard d’euros. La compensation de la hausse continue des prix de l’électricité devrait coûter, selon plusieurs experts de la question, près de 12 milliards d’euros. A cela, il faut ajouter le chèque-énergie de 100 euros pour près de 5,8 millions de ménages.
Il faut, par ailleurs, savoir que les mécanismes de régulation des prix de l’énergie, au travers du tarif réglementé, ont un effet pervers : ils lissent, sur l’année, les variations quotidiennes des prix. Lorsque la situation est stable, le mécanisme limite les marges des entreprises mais offre une énergie bon marché aux consommateurs. Cependant, lorsque les prix baissent fortement, les consommateurs n’en bénéficient que peu. Et, a contrario, lorsque les prix explosent, les acteurs économiques et politiques paniquent et le contribuable se retrouve à assumer les conséquences financières d’une gestion politique erratique.
Que peut-on faire alors ? D’une part, libéraliser vraiment le marché pour limiter l’influence politique néfaste sur les prix. D’autre part, réformer la fiscalité énergétique, car il est impensable que, dans un pays aussi riche que la France, des millions de ménages ne puissent pas payer eux-mêmes leurs factures d’énergie alors que l’État engrange des recettes fiscales toujours plus importantes.

You may also like

7 commentaires

ambelouis décembre 4, 2021 - 9:28

Énergie : ce n’est plus le consommateur qui paie, mais le contribuable !
… »Là comme ailleurs ».. Tant que l’on tire sur l’élastique et qu’il ne casse pas…Pourquoi ne pas poursuivre ?
Pour ma part, j’ai choisi ne ne plus accepter la théorie de l’élasticité, mais celle de la stratégie d’évitement… en m’organisant en ayant compris que la solidarité commençait par soi-même et ses proches….
Après tout, on ne vit qu’une seule fois dans ce monde d’égoîstes qui se proclame  »solidaire »….
Ceci est  »notre » paradoxe, qu’il faut décrypter et adapter pour ne pas s’enliser.
Ainsi est devenue La Vie…entre autres dans les pays libéraux « civilisés…!

Répondre
Gilles décembre 4, 2021 - 10:50

Énergie : ce n’est plus le consommateur qui paie, mais le contribuable !
On pourrait aussi demander des comptes sur les effets néfastes des politiques et administratifs. Sommes nous donc condamnés à être administrés par des incapables ou des escrocs ?
Bien à vous

Répondre
Obeguyx décembre 4, 2021 - 11:01

Énergie : ce n’est plus le consommateur qui paie, mais le contribuable !
Ce n’est pas une nouveauté ! Vous pensiez, peut-être, qu’en privatisant la vie serait plus belle. Que nenni, les profiteurs se sont multipliés, c’est tout.

Répondre
Moneo décembre 4, 2021 - 11:09

Énergie : ce n’est plus le consommateur qui paie, mais le contribuable !
Diagnostic correct solution politiquement inapplicable

Répondre
Alain COLLET décembre 4, 2021 - 11:23

Énergie : ce n’est plus le consommateur qui paie, mais le contribuable !
On ferme Fessenheim la centrale en TBE la plus amortie du parc nucléaire FF, privant l’Alsace de 40% de sa consommation d’électricité puis on gesticule pour limiter la hausse du prix de l’énergie ? Politique de gribouilles ou de gauche c’est pareil… La meilleure énergie c’est celle que l’on possède et maîtrise au meilleur coût, qui sert le public et non des rentes publiques à des fonds de pension ou spéculateur. Le niveau de vie d’un pays est directement lié à son autonomie énergétique à coût concurrentiel. Il y des vérités qu’un politicien n’a pas le droit d’ignorer, sauf à être un parasite ou danger public.

Répondre
JR décembre 4, 2021 - 12:49

Énergie : ce n’est plus le consommateur qui paie, mais le contribuable !
Bonjour, le retard engendré par les administrations Hollande, puis Macron dans le domaine de l’investissement énergétique thermonucléaire, au profit des énergies alternatives (de type moulins à vent), ne font qu’accroitre ce différentiel tarifaire.
Avec une telle politique de sabotage pour notre économie, dictée par les instances Davosio-Onusiennes et relayée par des activistes bien souvent innocents, notre pays, notre industrie, notre économie et notre indépendance, nul doute que la facture va être multipliée par au moins trois. Cela rendra de nouveau les importions chinoises attractives, est-ce le souhait des éscrologues patentés ? Oui il semble. Parallèlement à la nucléarisation, nous devons aussi entreprendre des recherches dans les énergies d’origine 100 % naturelles (pétrole & gaz) en France, dont notre sous-sol regorge. Ces énergies exploitées sur place seront forcement moins consommatrice en transport qu’en import, privilégions l’efficience. La France détient ce savoir faire. Merci. Bien à vous.

Répondre
Nicolle AGNES décembre 4, 2021 - 9:06

Énergie : ce n’est plus le consommateur qui paie, mais le contribuable !
Politique de gribouille … toujours les mêmes obligés de payer les errances, erreurs, o
n en a assez!

Répondre

Laissez un commentaire