Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Coupures d’électricité : quand les écologistes n’assument pas

Coupures d’électricité : quand les écologistes n’assument pas

par
1 782 vues

Depuis quelques jours, les médias ne tarissent plus sur les coupures d’électricité à craindre pendant l’hiver et les Français s’inquiètent. Pourront-ils entrer chez eux ou le digicode ne fonctionnera-t-il pas ? Comment éviter de perdre le contenu de leur congélateur et de leur frigo ? Que faire si les classes sont fermées ? Comment se débrouiller sans transports en commun ? Quid des soins à domicile impliquant l’électricité, comme les respirateurs artificiels ? Les questions sont aussi nombreuses que primordiales et certains reprochent aux écologistes la fermeture des centrales nucléaires. De fait, si la France avait poursuivi le développement du secteur, elle ne serait pas obligée de ne compter que sur des centrales vieillissantes et n’en aurait pas fermé autant.

Certains politiques, parmi lesquels Cécile Duflot, ancienne députée EELV, s’offusquent. Les écologistes n’ont tout de même pas été suffisamment au pouvoir pour faire tant de mal à la filière. Les coupures ne sauraient donc leur être imputées. De là à affirmer qu’avec eux, les éoliennes auraient sauvé la situation, il n’y a qu’un pas, franchi sur Twitter puisque “si [notre programme] avait été appliqué on en serait pas là c’est certain”. Dans une suite de tweets (thread) auxquels ne pouvaient répondre que très peu de personnes, Cécile Duflot affirmait que les écologistes n’avaient eu que cinq ministres dans toute la Ve République, ce qui ne serait pas suffisant pour avoir un impact notable, ajoutant que les réacteurs avaient dix ans de retard et étaient trop chers.

Il est bien étrange qu’un parti comme EELV, en général assez conciliant pour les terroristes climatiques qui détruisent des infrastructures, soit aussi aveugle à l’impact des actions de ces militants sur les élus. Les écologistes, leurs accords passés avec François Hollande et leurs actions plus ou moins violentes sont bien responsables de la chute du nucléaire. Quant à l’éolien, s’il doit jamais être une source d’énergie fiable, il en est très loin.

Vous pouvez aussi aimer

11 commentaires

John 6 décembre 2022 - 6:53

Sauf erreur, M Jadot a été un dirigeant de Greenpeace France, à la grande époque des attaques co très les réacteurs nucléaires. Et aujourd’hui personne ne lui demande des comptes, ne serait-ce qu’un mea culpa. C’est à peine si l’on s’en souvient. Si c’était un homme de droite, tous les médias sonneraient l’hallali…

Répondre
JR 6 décembre 2022 - 10:22

Bonjour, non seulement ils font des choix ineptes entrainant notre pays dans le déclin et le déclassement des Français, mais en plus ils s’autoflagèlent à coup de 500 millions €: https://www.climato-realistes.fr/pas-assez-de-renouvelable-500-millions-damende/ . L’abusrdité est à son paroxysme, nous devrions baptiser notre pays l’Absurdisfranc.
Il est urgent de dégager toute cette crasse verdâtre, dont les petits Macronistes à 80 k/h (les Français n’en sont toujours pas remis), les malus à 50 000 €, les ZFE (Zone de Forte Exclusion) et toutes les mesures anti-industrialisation, anti-automobilistes, avant qu’il ne soit trop tard. Il est déjà très tard. A ce stade, nous payons les incompétences, mais surtout les idéologies « dites » verdâtres & consorts. Les coupables devront rendre des comptes, Borne n’est pas en reste, comme E. Wargon…, la liste est interminable, il est difficile de tous les citer, mais l’exercice mériterait d’exister.
Il y avait aussi B. Poirson en son temps (bien recasé depuis) qui avait bien contribué au sabotage de notre industrie pétrolière entre autres. L’urgence est énergétique, rappelons que pour exister, l’indusrie a besoin d’une énergie peu chère et abondante, tout l’inverse de ce que propose la Macronie atteinte d’une carbo-climatique aigu. Toutes les taxes, tous les impôts sont payés grace à de la valeur ajoutée, pas avec des idéologies fumeuses et déclinistes. Merci. Bien à vous

Répondre
JR 6 décembre 2022 - 8:23

Bonjour, effectivement, au moins par honnêteté intellectuelle, il est indispensable de remonter la chaine des responsabilités, à l’instar du BEA pour les incidents ou accidents aéronautiques. Ce matin sur C-News, Fabien Bouglé résumait parfaitement la chaine de décisions ineptes conduisant à cette catastrophe énergétique. Il ne fait aucun doute que les coupables sont ; les verts, les gauchistes (hors Roussel), les ONG corrompues & pilotées par des puissances étrangères, les socialistes et enfin Macron et ses complices.
Le Professeur Remy Prud’homme (HEC, Harward, ex-directeur OCDE) resume la situation dans ce billet d’hier : https://www.climato-realistes.fr/envolee-du-prix-de-lelectricite-a-qui-la-faute/ C’est limpide, seule l’idéologie nous a conduit à redevenir un pays du tiers monde. Nous assistons en direct, sous nos yeux, au sabordage de la France, à cause de quinze ans d’inaction énergétique. Espérant qu’un tribunal énergétique voit rapidement le jour. Merci. Bien à vous

Répondre
ETIENNE 6 décembre 2022 - 8:48

Il faut espérer que la crise actuelle apporte une nouvelle réflexion sur notre avenir énergétique.
Et qu’on arrête enfin de subir la dictature verte qui prône depuis 40 ans la sortie du nucléaire à tout prix et tout de suite. Transition dans le dictionnaire , ça veut dire progressivement . Et seulement lorsque on est sur d’avoir une énergie de substitution.

Répondre
JR 6 décembre 2022 - 9:55

Bonjour Etienne, hélas, de tout temps, les idéologies vont jusqu’au bout du concept, et ce, jusqu’au constat d’absudité. Il suffit de se pencher sur l’histoire du communisme, puis du nazisme, une idéologie ne s’arrête pas si vous ne la contrez pas avec des forces inversement proportionnelles. Il est grand temps de stopper cette néo-religion carbo-climatique qui nous conduit au déclin de la France, au déclassement des Français, à la tiers-mondialisation et à la poursuite de la désindustrialisation. L’urgence est énergétique. Les coupables devront être jugés pour haute trahison, en souhaitant que l’IREF siège à cette cour. https://climatetverite.net/2022/11/30/nucleaire-a-lorigine-etait-superphenix-puis-vint-le-declin-avec-jospin/ . Merci. Bien à vous

Répondre
Almaviva 6 décembre 2022 - 9:02

Ces écolos gauchiste sont à honnir ! Malheureusement le gauchisme fait la loi en France ! Vivement le retour de la droite(mais la vraie !) !!

Répondre
JR 6 décembre 2022 - 11:06

Bonjour Almaviva, l’escroquerie carbo-climatique en bande organisée est avérée. L’idéologie qui se cache derrière cette néo-religion est démasquée, hélas, les Climatjugend seront une génération sacrifiée, ils demanderont des comptes. Désormais, la tendance s’inverse, les citoyens contribuables électeurs ne sont plus dupes. Pas un jour ne passe sans lire un démenti, une repentance ou une explication scientifique qui démonte la supercherie, qui rappelons-le, date de Maurice Strong et de ses complices adeptes d’une gouvernance mondiale. Le mouvement s’inverse pour le plus grand bien de tous. Merci. Bien à vous

Répondre
Christian 6 décembre 2022 - 3:31

Une vague de froid à -15 °C pourrait remettre la balle au centre et changer la physionomie de la partie. Si simultanément la France subit une gigantesque panne de courant, les gens réfléchiront peut-être. En janvier 2021, neuf jours après la suppression de la moitié de l’énergie nucléaire en Allemagne, les Berlinois ont vécu trois journées sans électricité, avec des températures négatives : pas d’électricité, pas de chauffage (personne n’en a parlé en France). Depuis ils ont compris. Ils ont sans hésitation remis en route les centrales à charbon. Un rappel aux réalités de l’hiver évite bien de longs débats. On réglerait ainsi le problème une fois pour toutes.

Répondre
JR 6 décembre 2022 - 8:17

Bonjour Christian, personnellement je n’y crois pas. Les Français et les peuples en général, n’ont pas de mémoire. Hitler dans ses mémoires disait « je une grande chance, les peuples n’ont pas de mémoire ». Une fois les elections, l’idéologie, le suivisme et la traitrise l’emportent sur l’histoire et le bon sens. Pensez à ce qui est arrivée à De Gaulle. Prenez par exemple les 80 km/h chers à E. Philippe, plus personne n’en parle après avoir pourtant mis la France à feu et à sac pendant 18 mois (stoppé par le virus) . Et que dire des malus jusqu’à 50 000 € sans oublier les ZFE. Je propose de cocher une case sur sa déclaration de revenu et sur sa facture d’électricité ; pour ou contre le thermonucléaire, celui qui répond contre a le courant coupé en premier.
Pour en revenir à la météo, c’est certain, le climat est chaotique par définition, donc nous assisterons à des grandes vagues de froid un jour ou l’autre. https://static.climato-realistes.fr/2021/01/FicheACR6-1.pdf . Et ce jour-là, les écolos, les socialistes, les suiveurs, les journalistes aux ordres de la gouvernance mondiale et les petits marconistes opportunistes jureront qu’ils n’y sont pour rien. Un peu comme le fait Borne et Panier-Runacher en ce moment. L’urgence est bien énergétique, pour le climat, l’homme ne le maitrise pas encore et n’a aucune influence. Merci. Bien à vous

Répondre
PAL 6 décembre 2022 - 6:42

Le public est journellement envahi, assommé par le l’ « urgence climatique ».
Exemple :

« Les routes commerciales maritimes face au péril climatique » – Trends Tendances 6/12/2022
« L’obstruction du canal de Suez en 2021 le prouve: l’avenir de certaines des routes maritimes les plus importantes du monde pourrait être affecté par les risques liés au changement climatique. De quoi impacter à long terme les économies régionales, selon un récent rapport publié par Marsh, courtier mondial en assurances et conseiller en risques. »
Ma recherche :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Obstruction_du_canal_de_Suez_en_2021
Quant au rapport de l’assureur Marsh, j’ai pas trouvé…

Répondre
Astérix 7 décembre 2022 - 8:50

L’on voit bien le haut degré de crétinisme de Hollande et Macron qui n’ont strictement rien anticipé en laissant pendant des années nos centrales nucléaires sans entretien. Aucun investissement à long terme n’a été prévu, alors que gouverner c’est prévoir !!?? Pour obtenir des voix ils ont écouté ces crétins d’écologistes ???
Parler et encore parler pour ne rien dire cela ils savent faire et pendant ce temps rien n’avance.
La France n’a jamais été dans une telle situation avec tous ces incapables.
Et les français qui ne voient rien et ne comprennent rien en continuant à voter pour ces abrutis.
La France est morte !

Répondre

Laissez un commentaire