Accueil » Arrêté pour avoir dit la vérité sur le régime iranien

Arrêté pour avoir dit la vérité sur le régime iranien

par Nicolas Lecaussin

L’invasion de l’Ukraine par la Russie de Poutine et le terrible drame dont nous sommes les témoins ne doivent pas nous faire oublier qu’il existe d’autres Etats voyous dans le monde ! L’Iran en est un et il s’est récemment illustré en arrêtant Hossein Ronaghi, un blogger et journaliste indépendant, qui a publié dans le Wall Street Journal un article critique sur le régime iranien. Ronaghi a disparu le 23 février dernier, juste après avoir publié un tweet en affirmant son opposition à une législation qui donnerait aux autorités iraniennes de nouveaux pouvoirs pour supprimer les publications en ligne et censurer le contenu d’Internet. En fait, il a été arrêté par les autorités iraniennes, a entamé une grève de la faim en prison et a été libéré le 2 mars après que l’Associated Press et le Comité pour la protection des journalistes eurent fait état de sa disparition.

Mais sa libération est… provisoire car les autorités l’ont accusé d’avoir publié de la propagande contre la République islamique et d’avoir « fomenté un complot contre la sécurité nationale ». En réalité, son « tort » a consisté à révéler au monde entier la vraie nature du régime de Téhéran : assassinats de manifestants, torture de prisonniers politiques, passages à tabac de femmes qui ne portent pas le hijab et de jeunes qui font la fête, emprisonnements, flagellation et exécution de « récidivistes ». C’est ce que doivent savoir les pays qui veulent avoir des relations « normales » avec l’Iran, en particulier l’administration Biden qui envisagerait de conclure un nouvel Accord nucléaire avec cet Etat.

You may also like

Laissez un commentaire