Accueil » Après le quota pour les minorités, voici le quota pour le climat !

Après le quota pour les minorités, voici le quota pour le climat !

par Nicolas Lecaussin

Un collectif demande la mise en place d’un « quota climat » dans les médias. À l’approche de la présidentielle, des chercheurs, des députés et des spécialistes des questions climatiques « alertent sur la nécessité de faire entrer cet enjeu dans le paysage médiatique ». Ils veulent que 20 % de l’espace audiovisuel disponible (privé et public) soit réservé à la question climatique. Selon eux, elle n’occupe que 2.7 % de l’espace médiatique pendant cette campagne. Difficile de comprendre comment ils ont calculé ce temps. Ce qu’on comprend très bien par contre c’est qu’on veut nous imposer encore des quotas alors que c’est déjà le cas pour ce qui est des femmes ou des minorités. Il est vrai qu’il n’est pas précisé si, dans ce quota, on comprendrait aussi ceux qui soutiennent, comme le scientifique Steve Koonin, que « l’urgence climatique » n’en est  pas une et qu’il vaudrait mieux faire confiance à l’innovation.

De même, le collectif ne précise pas si les membres de ce collectif (environ 1000), parmi lesquels, Yann Arthus Betrand, Corinne Lepage, Delphine Batho, Dominique Méda…,  s’imposent déjà un quota d’économies d’énergie chez eux : 20 % de douches en moins, 20 % de chauffage en moins, 20 % de moins au volant de sa voiture, etc… Ce serait un bel exemple et une vraie incitation pour qu’on parle de l’urgence climatique dans les médias.

You may also like

5 commentaires

Serge GRASS 14 mars 2022 - 6:45

Il faut diminuer de 20% leurs revenus pour qu’ils consomment 20 % de moins !

Répondre
en fait 14 mars 2022 - 9:05

OUI, être ou ne pas être avec le scientifique Steven E. Koonin est une vaste question. Cela demande un réel travail personnel, long, délicat et profond.
Par contre, en France métropolitaine sur six kilomètres d’un village à l’autre la température – réelle – peut varier de 1 à 2 degrés.
D’ailleurs, dans les nombreuses campagnes les vergers, les potagers, et les « plantations » intégraient ces dures réalités du terrain.
D’un autre côté Paris, c’est loin, il y a cependant les Champs E., .
donc tout va bien.

Répondre
Gilles Vedun 14 mars 2022 - 11:43

Et le droit de disposer de nous même ?

Bien à vous

Répondre
JCC 14 mars 2022 - 2:22

Ne vous inquiétez pas braves gens, vous avez accepté le passe sanitaire, puis vaccinal, vous avez ouvert une brèche. Demain vous aurez le passe écologique, et vous aurez le droit au loisir que si vous roulez électrique, que vous ne chauffez pas chez vous, que vous faites votre compost et que vous recyclez dans les bonnes poubelles. Sinon, comme pour les petits gamins qui dénonçaient un camarade qui portait mal le masque – belle mentalité – on vous dénoncera et votre crédit socio-environnemental sera suspendu : plus de resto, théâtre, piscine, etc… voilà ce que c’est de créer des précédents.

Répondre
JR 14 mars 2022 - 6:20

Bonjour, d’autant plus que l’espace est déjà largement occupé par la promotion de la gigantesque supercherie climatique, le nouveau -casse du siècle-. En effet, du matin au soir, pas une pub, pas une intervention d’un politicien Macroniste, voire même LR désormais, avec V.Pécresse qui veut régler le climat…, ne fait l’impasse sur cette néo religion à l’effigie du Greta Recette. Ce collectif de pacotille, sans doute subventionné par la Russie, ferait bien de comptabiliser le temps de doxa consacré à cette escroquerie en bande organisée. L’urgence est avant tout énergétique et à la déséscrologisation. Nous serions bien avisés de constituer un collectif anti-éscrologiste, aussi activiste que tous ces parasites et profiteurs, qui jouent sur la peur des ignorants et qui travaillent pour des puissances étrangères. Le temps est venu me semble t-il de créer la contre réaction. Libérons la France. Merci. Bien à vous

Répondre

Laissez un commentaire