Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » A Nantes, les religieuses sont de trop

A Nantes, les religieuses sont de trop

par
786 vues

Deux sœurs de la Fraternité bénédictine apostolique ont annoncé leur départ de la paroisse Sainte-Croix, dans le centre-ville de Nantes, à cause de l’insécurité qui règne dans le quartier. Les paroissiens ne verront plus sœur Agathe, aussi connue pour ses albums de musique religieuse, et sœur Marie-Anne, passer dans leur habit bleu le long des rues qui entourent l’église Sainte-Croix, dans le quartier Bouffay. Un quartier « si charmant mais, aussi, si navrant. Il est bien trop souvent le théâtre des déboires de notre société — de jour comme de nuit — et la vie quotidienne y est, à la longue, éprouvante », déplorent les religieuses dans un communiqué expliquant leur départ. Dans un climat où la violence croît d’année en année, celles-ci ne peuvent plus assumer leur mission, précisément celle de venir en aide aux plus démunis. Sans détailler les profils de ceux qui ont causé leur départ, elles déplorent le fait qu’aucune mesure n’ait été mise en place pour encadrer des personnes « en détresse psychique ou sous l’emprise de stupéfiants ou d’alcool, ou tout cela à la fois », conséquence malheureuse de l’emprise de la drogue dont le trafic prend peu à peu le contrôle de nos villes.

« Cet état constant de mise en alerte nous empêche de vivre la prière telle qu’elle se vit dans notre vocation bénédictine, poursuivent les sœurs. Nous ne sommes pas des ‘‘franciscains du Bronx’’ et nous n’avons pas vocation à être agents de sécurité, même si nous avons pris quelques leçons de ‘‘self défense’’ ». A Nantes, comme dans bien d’autres villes de France où la situation semble hors de contrôle et où les autorités peinent à maintenir l’ordre face à l’insécurité croissante, le départ de celles qui se sont dévouées aux plus pauvres et qui ont donné leur vie au service de l’autre alertera-t-il enfin la classe politique ?

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

2 commentaires

Picot 13 mars 2023 - 4:52

La classe politique ne s’intéresse pas aux chrétiens, bien au contraire. Voici une démonstration supplémentaire.

Répondre
Pougnet 13 mars 2023 - 5:03

Merci Morgane, même si la plupart des personnes n’ont presque plus de croyance, les religieuses venaient en aide aux plus démunis à Nantes ou ailleurs je crois que certains n’ont pas conscience du mal qu’il font à notre société, de plus à Nantes ce sont des écolos gauchistes à la municipalité donc leur religion leur interdit tout ce qui est d’ordre religieux même si c’est pour le bien de tous en tous cas des plus vulnérables, c’est vraiment déplorable et une catastrophe de raisonner comme ils font (les écolos gauchistes).

Répondre