Accueil » « Pour l’Ukraine », de Volodymyr Zelensky

« Pour l’Ukraine », de Volodymyr Zelensky

par Aymeric Belaud

« Pour l’Ukraine » n’a pas été écrit par le président ukrainien. C’est en réalité un recueil de ses vingt-trois discours, les plus marquants et importants, prononcés depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février 2022. Les deux premiers discours que le livre nous propose datent d’avant l’invasion, respectivement du 14 et du 19 février 2022. A l’époque critiqués, les mots de Volodymyr Zelensky étaient bien justes. Malheureusement, certaines des paroles du leader ukrainien ne sont toujours pas suivies d’effets. Dans son discours lors de la 58e conférence de Munich sur la sécurité, alors que les leaders occidentaux, la France d’Emmanuel Macron en tête, cherchaient (et cherchent encore aujourd’hui) un apaisement de la situation, M. Zelensky rétorquait ceci : « A quoi l’apaisement a-t-il mené ? A ce que la question : « Pourquoi mourir pour Dantzig » se transforme en besoin de mourir pour Dunkerque et des dizaines d’autres villes en Europe, au prix de dizaines de millions de vies ». (p.21)

S’adressant aux Ukrainiens et Ukrainiennes afin de mobiliser ses troupes et soutenir moralement ses concitoyens, Volodymyr Zelensky transforme en mots et paroles le patriotisme et les valeurs défendues par la grande majorité du peuple ukrainien, ukrainophone comme russophone. Ce peuple, qui a voté à plus de 90 % pour son indépendance en 1991, et où la fierté d’appartenir à la nation ukrainienne se fait ressentir même dans les villes russophones occupées par la nouvelle armée rouge de Poutine.

Ce peuple, dont la ténacité est parfaitement retranscrite par ces mots de M. Zelensky lors de son intervention au parlement britannique :

«  Nous n’abandonnerons pas, et nous ne perdrons pas ! Nous irons jusqu’au bout. Nous nous battrons sur la mer, nous nous battrons dans les airs, nous défendrons notre terre quel qu’en soit le coût. Nous nous battrons dans les bois, dans les champs, sur les plages, dans les villes et les villages, dans les rues, nous nous battrons sur les monts et j’aimerais ajouter : nous nous battrons sur les terrils, sur les rives du Kalmious et du Dniepr ! Et nous ne nous rendrons pas. » (p. 118)

S’adressant aux parlementaires de pays étrangers qu’il remercie pour leur aide cruciale (Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Suisse, Japon), le chef de l’Etat ukrainien ne fait pas qu’appeler à l’aide, il se montre comme le leader du monde libre, le leader de l’Occident face à l’Empire russo-soviétique qui envoie ses troupes et ses mercenaires islamistes tuer, torturer et massacrer des Européens.

En parcourant ce livre, les différents discours nous plongent au plein cœur de la guerre, en plein Kiev assiégée qui a résisté, grâce à la bravoure et au courage des soldats et civils ukrainiens. Volodymyr Zelensky, l’ancien acteur et humoriste raillé pour ses « pitreries » télévisuelles, s’est révélé avec cette invasion barbare, être un véritable chef d’Etat et chef de guerre. Alors que certains héros de guerre ont fui leur pays jadis, lui n’a jamais quitté Kiev, malgré la proximité des tirs et des frappes de missiles. Ce livre montre que M. Zelensky, élu en 2019, au-delà de défendre, avec tous les moyens mis à sa disposition, la souveraineté de son pays et de son peuple, s’est imposé comme un héros de la liberté et du véritable humanisme, face à l’impérialisme néo-soviétique de Vladimir Poutine.

Si ce livre a un intérêt pour la politique, la géopolitique, le décryptage de l’actualité et plus tard pour l’histoire, c’est aussi une œuvre humanitaire. Edité par Grasset, tous les profits de la vente de ce livre seront reversés à l’organisme de soutien au peuple ukrainien géré par l’ambassade d’Ukraine à Paris. En l’achetant, vous ne faites pas que vous cultiver : vous aidez une population à se reconstruire.

Achetez le livre et aidez le peuple ukrainien

You may also like

4 commentaires

COURTOUX bruno 11 juin 2022 - 7:05

L’IREF ne nous avait pas habitué à faire oeuvre de propagande. Est ce que le livre parle des journaux fermés, des opposants poursuivis par les reîtres du bon président Zelinsky?
Quid des accords de Minsk dynamités par ce bon monsieur Zelinsky et qui a conduit à la situation d’aujourd’hui?
Votre petit saint Zelinsky n’a pas les mains très propres et il est fâcheux que l’IREF s’associe à ce qui ressemble fortement à une campagne de désinformation.

Répondre
Nicolas Lecaussin 11 juin 2022 - 2:49

C’est sûr qu’un dirigeant qui choisit, au lieu de fuir, de rester et de défendre son pays n’inspire pas trop confiance aujourd’hui… Les Accords de Minsk ont été signés par l’Ukraine le pistolet sur la tempe et, de toute façon, c’est la Russie qui les a violés dès le départ en envahissant l’Ukraine…
NL

Répondre
Catherine Regnault-Roger 12 juin 2022 - 7:08

Votre chronique, Aymeric Belaud incite à lire ce livre qui présente les discours télévisés de Volodomir Zelensky. La plume est-elle a la hauteur des accents poignants qui nous ont bouleversés sur les écrans ? Le Président Zelensky est-il un nouveau Churchill ?
Quoiqu’il en soit, cette démarche méritait d’être consignée d’un point de vue et on peut remercier les Editions Grasset de l’avoir fait pour la postérité et aussi de l’action généreuse de verser les bénéfices de l’opération à l’organisme de soutien au peuple ukrainien géré par l’ambassade d’Ukraine à Paris.

Répondre
Catherine Regnault-Roger 12 juin 2022 - 7:12

Prendre ce commentaire et effacer l’autre . J’ai oublié le mot historique sur le précédent et corrigé une coquille orthographique !! Merci

Votre chronique, Aymeric Belaud incite à lire ce livre qui présente les discours télévisés de Volodomir Zelensky. La plume est-elle a la hauteur des accents poignants qui nous ont bouleversé sur les écrans ? Le Président Zelensky est-il un nouveau Churchill ?
Quoiqu’il en soit, cette démarche méritait d’être consignée d’un point de vue historique et on peut remercier les Editions Grasset de l’avoir fait pour la postérité et aussi de l’action généreuse de verser les bénéfices de l’opération à l’organisme de soutien au peuple ukrainien géré par l’ambassade d’Ukraine à Paris.

Répondre

Laissez un commentaire