Accueil » « La patience des traces », de Jeanne Benameur

« La patience des traces », de Jeanne Benameur

par Brigitte Clavel

Dogmatiques, extravertis et pragmatiques, abstenez-vous de cette lecture ! Elle est réservée aux doux rêveurs, à ceux qui aiment le recueillement, l’éclaircissement des mystères qui apaise l’âme. Simon est un psychanalyste en fin de carrière, jamais remis lui-même de son histoire d’amour éclaté. Dès les premières pages le bol brisé auquel il tenait tant symbolise la fracture de son cœur. A force d’écouter en silence les épanchements des autres, il s’est oublié jusqu’à finir par douter de cette profession à laquelle il s’est toujours consacré. Alors il largue les amarres, s’en va sur une île japonaise où les hôtes qui le reçoivent font preuve d’un profond respect pour son repos.

Là, au-delà des océans et d’un langage inconnu, il s’immerge dans une culture nouvelle, dans les couleurs chatoyantes des fleurs et des tissus japonais, jusqu’à ce qu’il découvre la similitude entre sa profession et sa destinée du kinsugi, art qui relie de fil d’or les céramiques cassées et les transforme en joyaux. Une belle escapade japonaise pour ceux qui aiment les voyages et la thérapeutique de l’âme…

Lire d’autres chroniques

Acheter le livre

You may also like

Laissez un commentaire