Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Privilèges à l’Assemblée nationale :

Privilèges à l’Assemblée nationale :

par
68 vues

On ne le dira jamais assez : à quoi sert de commander des rapports si c’est pour les mettre à la poubelle ? C’est ce que vient de faire le président de l’Assemblée nationale qui n’a pas suivi les recommandations formulées par les deux secrétaires généraux. Malgré le scandale des privilèges dont bénéficient les fonctionnaires de l’Assemblée, François de Rugy recule sur tous les points dans la « réforme » adoptée par le bureau de l’Assemblée du 11 juillet dernier.

François de Rugy renonce à externaliser des services, comme le standard téléphonique, le pool de chauffeurs ou encore la gestion des visites de groupes à l’Assemblée. Autant de fonctions actuellement exercées par les agents de l’Assemblée.

Le recours aux contractuels, que les secrétaires généraux ont proposé d’étendre, reste marginal. La décision réaffirme « la primauté de la fonction publique parlementaire » recrutée par concours. Les administrateurs ont exprimé la crainte de voir des contractuels ou des fonctionnaires venus de la fonction publique d’État prendre les postes « valorisants » (il faut comprendre des postes qui bénéficient de plein d’avantages). Sur le sujet ultrasensible des rémunérations, rien ne change pour les fonctionnaires en place. On annonce juste des « négociations avec les syndicats » concernant les rémunérations des nouveaux entrants… La question des retraites est renvoyée à 2020, après l’adoption du projet de loi préparé par Jean-Paul Delevoye.

On garde donc les mêmes dépenses faramineuses payées par les contribuables pour entretenir une véritable caste d’Etat. Un autre grand scandale de la République !

Vous pouvez aussi aimer

3 commentaires

Centurion34 17 juillet 2018 - 8:58

Aux armes citoyens !
Le budget national pillé par une caste aux dessus des lois et soutenue par le titulaire du perchoir de l'assemblée nationale. Il serait temps que le Président MACRON intervienne fermement pour mettre fin à ce pillage scandaleux.

Répondre
GRENDA 17 juillet 2018 - 11:52

Ils pourront sans doute s'arcbouter un certain temps encore sur la cassette…mais tout finira dans la violence….JG

Répondre
Gerard MOREL 2 octobre 2018 - 3:17

Profiteurs, couards et menteurs
Cette bande de hauts fonctionnaires et de politiques (qui sont souvent les mêmes) s'exonèrent du sens du devoir et de l'honnêteté qui devraient être leur règle de conduite. Toute cette mafia est responsable du désintérêt d'une grande partie des électeurs, qui n'a plus aucune confiance dans sa classe politique et la haute administration. Tous ces gens seront responsables de l'arrivée au pouvoir des extrémistes, dont ils font le lit, sans se poser de questions. Toute cette clique qui nous impose ses lois, souvent ineptes ne se les applique pas à elle même. Je n'ai jamais manqué une élection depuis ma majorité, mais je crois que je ne voterai plus.

Répondre

Laissez un commentaire