Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Veolia-Suez : quand on veut tuer le peu de concurrence qui existe

Veolia-Suez : quand on veut tuer le peu de concurrence qui existe

par Nicolas Lecaussin

Les politiques français cesseront-ils un jour de se mêler de ce qui ne les regarde pas ? Un épisode de plus dans la saga de l’Etat Français omniprésent et omnipotent… Lorsque Veolia a affirmé vouloir prendre le contrôle de son rival Suez, le Premier ministre, Jean Castex, a tout de suite soutenu cette initiative car elle «ferait sens» concernant la «pérennité de l’emploi» et la «logique industrielle». M. Castex est un énarque, il croit que les unions d’entreprises sont toujours nécessaires et forcément utiles. Il ne peut pas penser au consommateur, il réagit en politique qui croit «sauver des emplois». D’abord, ce n’est probablement pas le cas ici. Suez est le leader mondial de la distribution d’eau, avec 145 millions d’habitants desservis. C’est une société qui s’est beaucoup modernisée depuis plusieurs années et qui innove beaucoup (Smart City, exploitation des données des réseaux d’eau, …). Elle est présente dans 80 pays.

veolia_opinion.jpg

veolia_opinion.jpg

You may also like

Laissez un commentaire